Comment devenir Dj et apprendre à mixer.

Novembre 2017

Vous voulez découvrir le DJing et jouer de la musique, pour le plaisir ou pour les autres, cet article est pour vous!



C'est quoi un DJ ?

L'acronyme DJ signifie Disco Jockey. C'est un animateur qui diffuse de la musique. Il peut aussi être producteur de ses propres créations.
Il faut savoir qu'il y a 3 façons majeures pour jouer de la musique en tant que disco jockey.

La sélection

On appelle cela les DJ sélecta, ce qui signifie: "enchaîner des disques", parfois même avec des voix ou des tempos différents, comme en Ragga ou même en variété Française. Pour cela les Dj établissent des "Playlist". Serato a un site dédié un site pour les publier automatiquement après un mix.


Voici un exemple de playlist.


Le mix

Plus pratiqué dans la musique électronique, car elle tourne souvent autour du même tempo, comme la House, la Techno, le Dubstep, la Drums and Bass et beaucoup d'autres styles de musiques. Pour exemple la "Drum and Bass" a un tempo qui tourne généralement autour de 174BPM. Le mix consiste à mettre deux morceaux, voir plus, au même tempo et de les mélanger. Beaucoup plus créative, cette façon de jouer est sûrement la plus courante, bien que moins facile sur des platines ou de l'ancien matériel qui ne possède pas la synchronisation des tempos automatiques.

Les scratchs

Propre au Hip-hop, cette manière de jouer est souvent liée aussi au "passe passe", qui consiste à passer très rapidement d'un disque à un autre. Là aussi souvent le même tempo est nécessaire.

Quels matériels utiliser ?

Plusieurs possibilités: du vinyle en passant par le vinyle encodé utilisé pour jouer des mp3 (ou autres, Flac, Wav...) sur un disque, ce qui est en fait une sorte de maquette vierge. Une vraie révolution, même si les puristes vont préférer le vinyle..
Mais il existe maintenant les contrôleurs et la technologie DVS pour pouvoir bénéficier de la synchronisation qui permet de mixer au même tempo.
Pour les platines sachez que le Graal c'est de posséder des Technicks MKII qui sont les seules platines avec un système d’aimant (et non pas à courroie) car ils ont gardé le brevet. Elles permettent de bien lancé le disque et de le freiner, accélérer plus facilement. Elles sont de plus en plus chères. C'est d'ailleurs le gros problème de cette méthode car il faut compter presque 1000 euros par platine neuve, 500 euros d'occasion, et en plus cela devient de plus en plus difficiles d'en trouver. Les platines à courroie ne permettent pas de lancer le disque correctement, ni de le caler.

Les platines avec des vinyles classiques

Le mieux est d'utiliser des platines Technicks MKII avec des vinyles que l'on peut trouver dans le commerce.


+ Des disques :

Le soucis de cette méthode, qui est très appréciée par les puristes, est le fait de ne pas toujours trouver les morceaux en vinyle mais en mp3,wave etc...
Un autre problème est la maintenance. En effet, il faut souvent changer les saphirs, de même que les câbles qui ne tiennent pas dans le temps, bien que ça soit un super matos.
Il vous faudra aussi une bonne table de mixage, qui est souvent intégrée au contrôleur, ce qui représente un avantage de prix. Mais attention aux matériels de mauvaises qualités ! Une table se doit d'encaisser des chocs. Enfin assurez-vous que le Crossfader ainsi que les pistes puissent se remplacer :



Les platines avec des vinyle encodés

Il faut avoir soit Serato, soit Scratch lives qui sont deux interfaces qui permettent de jouer des fichiers Mp3, Wav, sur des vinyles qui sont en fait des maquettes composées de 1 et de 0, et permettent le transcodage de la musique.



Aujourd'hui il existe aussi avec Serato la technologie DVS qui permet d'émuler les platines sur le logiciel Serato DJ, donc on pourra bénéficier de la synchronisation automatique. Par contre la stabilité n'est pas top. Souvent en soirée nous avons eu de gros soucis d'installation. Ce n'est pas le plus stable. Serato Dj l'est beaucoup plus et gère le DVS.
Il vous faudra aussi une bonne table de mixage DJ et un ordinateur muni du logiciel Serato ou Tracktor, de préférence un portale pour des raisons pratiques.

Les contrôleurs

Les plus répandus car les moins chers au final, ils permettent de nombreuses nouvelles fonctions et surtout la possibilité d’utiliser la synchronisation automatique appelée en anglais "Synch". L’utilisation des points CUE est aussi très pratique: ils permettent de tagger vos tracks pour accéder directement à l'endroit désiré.

Les platines CD

Même méthode que pour les platines Vinyle mais en CD.

Comment mixer ?

Le Crossfader permet de basculer d'une platine à l'autre. Mixer consiste à mélanger les deux platines lorsque les disques sont calés au bon endroit et au bon tempo. On joue pas mal avec les bass, médium et aiguë pour faire entrer un disque doucement, et non pas basculer de manière brutale.

Les Platines Vinyles

Là il va falloir apprendre à caler les tempos (sauf si DVS), mais c'est un mal pour un bien, car mixer sans jamais avoir calé manuellement peut vraiment poser soucis. C'est la base et cela permet de comprendre beaucoup de choses sur les temps et la méthode pour bien mixer.

Comment caler deux disques voir plus, manuellement ?

Grâce au casque, il faut tout d’abord ajuster le Pitch, qui permet de choisir la vitesse d'une platine. Il faut ensuite modifier le pitch de la platine mutée dans le casque, pour trouver le bon Tempo. Le lancement du 2eme disque se fait souvent sur le premier temps, qui est en général une grosse caisse. On peut se caler sur 4 temps, même si cela n'est pas aussi simple en réalité. En effet il faut prendre en compte les longueurs des mélodies qui elles aussi, doivent être synchronisées dans les mesures (8, 16, 32 voire 64 mesures).

Puis avec la main on pousse ou freine les disques afin de caler les temps mais surtout les mesures, pour obtenir un mélange parfait.

Attention Mixer c'est bien OK, mais si il n'y a pas la sélections cela ne sert à rien. Il faut absolument que les deux disques aillent ensembles. Il faut avoir une assez bonne oreille et le sens du rythme.
Enfin on peut jouer avec les équaliseurs de la table de mixage, comme par exemple basculé de basse, etc...

Les Contrôleurs

Ils permettent de mixer sans se préoccuper du calage. De nombreuses fonctions existent comme le lancement de samples, l'harmonisation des notes avec Pitch'n Times pour Sérato DJ, Serato FLIP et d'autres plugins payants. Ce sont les plus simple à utiliser. Mais attention, il faut respecter les mélodies, donc les mesures. Les point CUE vont permettre de passer d'un passage à l'autre, ce qui est un gros avantage sur le vinyle qui requiert beaucoup plus d’expérience et de travail pour un "passe-passe" parfait.. Il faut savoir que la synchronisation automatique, demande un peu de travail en amont, pour que tous les morceaux soient bien calés, positionnés.
Conseils :
Pioneer est une très bonne marque.

Numark NV, NVII sont moins chères mais plus fragiles.

C'est quoi la synchro, Synch?

Elle permet de caler automatiquement le tempo, selon la grille rythmique de chaque morceaux . C'est un gain de temps considérable quand l'on joue, même si en réalité il faut souvent recaler en amont les morceaux.

Bien utiliser les logiciels associés

Plusieurs programmes sont fournis avec le matériel acheté selon la marque et le modèle.

Scratch Live

C'est la version destinée à encoder et contrôler des platines vinyles comme les Technicks de MKII. Par contre, elle n'est plus mise à jour, et reste moins stable que Serato DJ.

Serato DJ

Nous allons voir ici le programme Sérato DJ en version 1.9.10 (celle de novembre 2017).

Configurer

Voici quelques captures d'écrans avec une configuration correcte de Sérato DJ.

Pour le gain automatique, nous ne l’utilisons pas dans cet exemple car tous les fichiers audio sont traités avec mp3gain à 89 Db qui est la valeur pas défaut. Elle peut toutefois s’avérer un peu basse selon le matériel utilisé. Exemple sur lecteur MP3.
En vitesse de platine je vous recommande le 33 tours. Ceci pour des raisons de facilité de calage sur un tempo plus lent.
Pour l'enregistrement, libre choix entre MAC et PC (.WAV, .AIFF), prenez celui que vous préférez en 24 Bits si vous avez la place de stockage.
Pour les préférences de quantifications, là aussi cela dépend de la musique que vous allez jouer et son tempo.

Réglages de la latence, réduisez-la si votre matériel est suffisamment performant.

Gérer la librairie

Il suffit de créer des dossiers et d'importer/faire glisser les morceaux dans l'interface..
Analysez vos fichiers pour déterminer la note et le BPM (Battement par minute) ainsi que sa grille rythmique.

Tracktor

Un concurrent direct de Serato proposé par Native Instruments.

Les Formats audio utilisés

Là nous allons exclure les vinyles pour nous concentrer sur les encodages des morceaux que vous allez jouer. Le ".Wav" 24 bits reste le top mais est beaucoup trop lourd. Dans le commerce, en général, c'est du 16 Bits. Le flac reste un bon compromis qualités/poids mais est assez lourd surtout en 24bits. Pour le mp3, je conseille 320kbps 44 000Hz, car je trouve qu'entre un 320kbps et un 128kbps il y a une énorme différence.

Les droits d'auteurs

Le mieux est de créer soi-même ses propres morceaux, mais ce n'est pas donné à tout le monde. Pour les Dj cela reste assez ambigu.

Démos

Pour commencer :
Télécharger les 3 fichiers audio de la même longueur et même (BPM 174).
le premier est une rythmique simple. Disque 1
Le second une rythmique de type amen break. Disque 2
Le troisième c'est le résultat que vous devez avoir. Mix des deux disques
Kit téléchargeable pour apprendre à mixer.
Si vous ne possédez que des disques et des platines sans Interface, prenez des disques simples au départ. Puis ensuite essayer une voix sur un instrument. C'est beaucoup plus difficile car il faut tenir compte des mélodies des deux disques (Les mesures).

Mix Complexes 4 platines:
Trap
Dubstep
Drumstep
Old School
Ragga Jungle
Liquid
Liquid Funk
Techstep
Démos 4 platines styles Neurofunk (Drum and bass sous genre).
Darkstep

Je remercie particulièrement :
souris verte et Judge_DT, pour leur participation.

A voir également


Publié par Mars Radio DNB.
Ce document intitulé «  Comment devenir Dj et apprendre à mixer.  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.