Créer une application pour son entreprise ou sa marque : enjeux et limites

Décembre 2017

En France, la majorité des sites marchands ont déjà développé leur application mobile, et 30 % des internautes équipés d’un smartphone ont déjà utilisé ce type de support pour un achat. Et l’e-commerce n’est pas le seul secteur où une entreprise, ou une marque, peut proposer une application mobile efficace.

Quels sont les enjeux pour des professionnels qui souhaitent se lancer sur ce type de support ? Quelles sont les limites et les difficultés à connaître ?



Etat des lieux des applications mobiles

Sur leurs téléphones mobiles, 55 % des Français accèdent à Internet, et 48 % téléchargent des applications d’après le Baromètre du numérique 2016, publié en novembre 2016 par le Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (CREDOC). Dans son étude annuel réalisée pour le Conseil Général de l’économie, l’ARCEP et l’Agence du Numérique, le CREDOC relève également un taux d’équipement en progression chez les Français. 65 % des Français de 12 ans et plus sont équipés d’un smartphone.


Le CREDOC s’est aussi penché sur les usages des Français connectés. Six Français sur 10 ont effectué un achat en ligne au cours de l’année, et cette part est en progression. 56 % sont membres d’un réseau social au moins, 14 % utilisent Internet pour se former, et 55 % pour écouter ou télécharger de la musique. La recherche d’emploi, les démarches administratives et le suivi de l’actualité arrivent également en tête dans les usages les plus répandus.

Selon l’étude « usages mobiles » publiée en janvier 2017 par le cabinet d’audit Deloitte, les Français consultent leur smartphone en moyenne 26,6 fois par jour. Mais les habitudes de connexion diffèrent largement d’un secteur à l’autre. Les applications relatives à la maison connectée, au suivi d’activité (bracelets ou montres connectées) ou à la domotique rencontrent encore peu de succès (5 % des utilisateurs en France), et le paiement mobile ne convainc pas encore.

En parallèle, une étude publiée par Sociomantic en avril 2016 montrait une « déferlante des applis », et notamment des applications marchandes. 83 % des 30 sites marchands français les plus importants ont déjà développé leur propre application, et 30 % des consommateurs ont déjà acheté via une application mobile. L’étude montre également qu’une application sur 4 n’est « jamais utilisée », et que près de 60 % des applis ne sont utilisées qu’une seule fois.

Enjeux et avantages pour l’entreprise

Faut-il lancer son entreprise ou sa marque sur le marché des applications mobiles ? Le développement et le déploiement d’une application mobile peuvent répondre à plusieurs enjeux.
  • Améliorer l’image de l’entreprise ou de la marque, en montrant la volonté d’innovation et d’écoute de ses clients, de ses prospects ou de ses abonnés,
  • Renforcer et faciliter la communication avec les clients ou les prospects, en leur proposant un support qui favorise la prise de contact et personnalise les échanges,
  • Améliorer l’efficacité commerciale, en collectant des données plus qualifiées sur les prospects et les clients, ou les « early adopters » d’un nouveau service de l’entreprise,
  • Donner une meilleure visibilité à la marque ou l’entreprise, ou faire parler d’elle en proposant un contenu innovant,
  • Fidéliser les abonnés ou les clients, notamment en leur proposant une communication « premium » sur une application mobile (réductions, offres en avant-première….), et en utilisant des notifications push pour certains produits,
  • Mettre en place un meilleur suivi de la gestion client, par exemple en leur proposant un « espace client » ou « abonnés dédié sur l’application mobile en lien avec le CRM de l’entreprise,
  • Mieux vendre en répondant à de nouveaux usages d’achat depuis son smartphone,
  • Favoriser l’interactivité en utilisant les fonctionnalités du smartphone (appareil photo, GPS, réalité augmentée) pour proposer une nouvelle expérience aux clients ou abonnés.

Des limites à connaître avant de se lancer

Les chiffres publiés par Sociomantic montrent une tendance forte des mobinautes à télécharger une application sans l’utiliser (une application sur 4), ou à ne l’utiliser qu’une seule fois (58 % des applications mobiles). Même en prenant en compte la curiosité des mobinautes, ces chiffres montrent le fossé entre les fonctionnalités et les offres proposées par l’application, et les attentes réelles des utilisateurs.

Ils montrent aussi la nécessité d’une réflexion en profondeur de l’entreprise, avant de se lancer dans un projet d’application mobile. Cette réflexion peut se nourrir de nombreuses questions : quelle est la valeur ajoutée d’une application mobile pour la marque ? Quelles applications mobiles sont développées par les concurrents ? A quel projet et à quels besoins répondrait une application mobile ?

Plusieurs points doivent également être considérés :
  • La place de l’application mobile dans les autres supports de communication et de marketing,
  • La nécessité de liens entre les données de l’application mobile et la base de données de l’entreprise,
  • Le coût de l’application mobile, qui varie en fonction des options, de la complexité et des systèmes d’exploitation sur lesquels elle est conçue,
  • L’intervention d’une équipe pluridisciplinaire dans la création et le développement de l’application, qui peut nécessiter le recours à un spécialiste (freelance, agence…).

En savoir plus

Comment promouvoir son application mobile
Développer des applications et objets connectés santé fiables et sécurisés
Créer une application iPhone professionnelle

Publié par Perrine Tiberghien.
Ce document intitulé «  Créer une application pour son entreprise ou sa marque : enjeux et limites  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.
Créer une boutique sur sa page Facebook
Utiliser la plateforme Marketplace de Facebook