Choisir une solution numérique en mode SaaS : avantages et limites

Septembre 2017

Dans de nombreux domaines, les solutions de type SaaS (Software as a Service) remplissent des fonctionnalités précises pour les professionnels. D’abord déployées dans les domaines liés au marketing ou à la communication, elles sont aussi désormais utilisées pour la comptabilité ou le travail collaboratif et d'autres encore.

A quels enjeux peuvent répondre ces modèles de prestations, et quelles sont les limites à connaître ?



Mieux comprendre les solutions SaaS

Une solution numérique SaaS (pour « Software as a Service ») est une application hébergée et gérée par un prestataire de service, optimisée pour être accessible sur internet. Elle est utilisée par l’entreprise via un navigateur web et nécessite une connexion, même si certaines solutions SaaS intègrent la possibilité d’un accès hors connexion pour certaines fonctionnalités.


L’entreprise bénéficie d’un accès à la solution SaaS sur la base d’un abonnement (mensuel, annuel…) ou en fonction du nombre d’utilisateurs ou de fonctionnalités souscrites.
La maintenance et l’hébergement de l’application et de ses fonctionnalités sont assurés par le prestataire de service.

Le modèle SaaS s’applique à une multitude de domaines : on retrouve aussi bien des solutions dédiées à la gestion de la base de données, qu’à la comptabilité et à la gestion de l’entreprise, à l’envoi d’e-mailings, au travail collaboratif ou partagé, aux analytics ou encore aux systèmes de gestion de contenu (CMS) d’un site web.

Enjeux et avantages pour l’entreprise

Le recours à une solution SaaS, quel que soit son domaine d’application, répond généralement à un besoin de maîtrise des coûts et de l’installation pour une entreprise. C’est d’ailleurs ce qui explique le succès des solutions SaaS auprès des TPE, des PME ou même des indépendants : la dépense immédiate est moins importante que l’achat d’un logiciel dédié (possibilité d’abonnement, de facturation selon l’utilisation ou selon les fonctionnalités…) ; et l’accès ne nécessite pas d’installation puisque la solution est accessible en ligne.

D’autres avantages peuvent être relevés pour les professionnels.
  • Evolution de la solution selon les besoins : qu’elles soient développées par des grandes entreprises ou par des start-ups, les solutions SaaS intègrent généralement les demandes de leurs utilisateurs dans les projets de développement. Exemple : ajout d’une nouvelle fonctionnalité.
  • Accessibilité et mobilité : l’accès à la solution et à ses données peut répondre à un besoin de mobilité des utilisateurs, depuis divers ordinateurs ou depuis un appareil mobile. C’est le cas pour des solutions utilisées par des commerciaux ou des techniciens en déplacement par exemple, ou qui se servent d’une tablette lors d’un rendez-vous.
  • Support technique : généralement prévu pour la prise en main des fonctionnalités, ou en cas de demande ultérieure. Pour le prestataire, c’est une façon de s’assurer la satisfaction de ses utilisateurs, qui peuvent avoir le choix entre une grande variété d’applications concurrentes. Pour l’entreprise, cela représente aussi une économie sur ses coûts informatiques et sa maintenance : les mises à jour logicielles sont assurées par le prestataire.
  • Modularité : selon le type de solution choisie, le coût peut être adapté en fonction du nombre d’utilisateurs ou de fonctionnalités utilisées. Cela implique également une meilleure réactivité lorsque l’entreprise souhaite ajouter un ou plusieurs utilisateurs, ou accéder à certaines fonctionnalités pour une période donnée.

Les limites des solutions SaaS

Risques et inconvénients

La sécurité est l’une des limites des solutions SaaS. Les données – et parfois des données sensibles de l’entreprise – sont hébergées chez un prestataire de service, et transitent en ligne. L’accès aux données depuis son propre smartphone ou depuis un ordinateur personnel soulève donc la question de leur sécurisation.
Le recours à une solution SaaS doit nécessairement s’accompagner d’une réflexion sur la sécurisation des données.

En faisant appel à une solution externe pour traiter une partie de ses données ou pour certaines activités, l’entreprise devient dépendante de son prestataire. Avant de choisir et mettre en place une solution SaaS, il est recommandé de s’assurer de la sauvegarde et de la transmission des données (dépôt de bilan ou cessation d’activité du prestataire, difficultés de connexion…).

Les points à vérifier

  • Sécurité des données (transmission et hébergement),
  • Possibilité de retirer des privilèges à un ancien collaborateur ou en cas de vol d’un ordinateur connecté à la solution,
  • Surveillance des interruptions de service et performances des fonctionnalités en cas de problèmes de connexion,
  • Gestion de l’intégration de la solution sur les supports et navigateurs utilisés par l’entreprise.

En savoir plus

Sécuriser les données cloud de l’entreprise
Protéger l’accès à ses services en ligne
Petites et moyennes entreprises : quelles solutions numériques pour sa comptabilité
Réussir la transformation digitale de son entreprise

A voir également


Publié par Perrine Tiberghien.
Ce document intitulé «  Choisir une solution numérique en mode SaaS : avantages et limites  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.