Fonctionnement et atouts de la blockchain

Juin 2017

La blockchain est une technologie garantissant des transactions infalsifiables, grâce à la puissance d'un réseau d'utilisateurs et sans autorité centrale de contrôle. Mais concrètement, comment fonctionne-t-elle et en quoi est-elle si sécurisée ?
Un point pour maîtriser les bases de la blockchain et mieux comprendre ses mécanismes.


Définition

Créée pour la première fois en 2008 avec la monnaie numérique Bitcoin, la blockchain ou « chaîne de blocs » est définie comme une technologie de stockage et de transmission d'informations où la sécurité des échanges est assurée par les membres d'un réseau.
En d'autres termes, la blockchain peut être comparée à une immense base de données inviolable ou à une sorte de grand livre comptable numérique selon les explications du site Blockchain France.

Fonctionnement d'une blockchain

Le principe de la distribution

La particularité de la blockchain est qu'elle fonctionne sans organe central de contrôle.
Au lieu d'être regroupées à un seul endroit ou de passer par un seul intermédiaire, les transactions (achat ou transfert d'argent par exemple) sont distribuées entre tous les membres d'un réseau via leur ordinateur. On parle aussi de peer-to-peer.

Rôle des utilisateurs

Une blockchain peut être publique et libre d'accès (comme celle du Bitcoin), ou bien privée et seulement ouverte à des membres autorisés.
Dans tous les cas, les utilisateurs sont au cœur du processus puisqu'ils contribuent à la sécurité des transactions. Pour cela, des sociétés ou des particuliers appelés « mineurs » sont rémunérés pour mettre à disposition la puissance de leurs processeurs afin de résoudre des calculs ou des algorithmes, et ainsi assurer la validité des blocs. Les ordinateurs sont qualifiés de « nœuds du réseau » et possèdent chacun une reproduction de la blockchain à laquelle ils participent.

Étapes d'une blockchain

  • Lorsqu'une transaction est effectuée, elle est regroupée avec d'autres au sein d'un bloc et ne peut plus être modifiée.
  • Les mineurs valident le bloc grâce à des techniques cryptographiques.
  • Une fois le bloc validé, il est ajouté à la chaîne de blocs accessible à tous les utilisateurs. Rien ne peut être modifié ni effacé : il faudrait ajouter une nouvelle transaction en cas d'erreur.
  • La transaction est horodatée et finalisée.

Spécificités et avantages

Sécurité

La blockchain est un système inviolable, ce qui constitue son principal atout. Pour parvenir à pirater une blockchain, il faudrait hacker une multitude de base de données différentes (dont le nombre se compte en dizaines de milliers) et non une seule, puisque le dispositif n'est pas centralisé mais distribué.
A noter également qu'une blockchain est doublement sécurisée car une transaction nécessite deux clés. Une clé privée pour crypter une transaction, et une clé publique qui sert d'adresse pour en définir le récepteur. Chaque transaction est alors rendue infalsifiable et ne peut être modifiée.

Transparence

Tous les membres d'un réseau participent à la validation des échanges intégrés à une blockchain, et contribuent à la vérification de la solvabilité et de la fiabilité des émetteurs et récepteurs des transactions.
Cela signifie aussi qu'en cas de fraude, l'ensemble des utilisateurs serait immédiatement au courant.
Pour autant, les membres d'une blockchain n'ont pas accès à des informations qui ne les concernent pas. Les données privées restent protégées.

Autonomie

L'infrastructure d'une blockchain fonctionne en autonomie : le principe même de cette technologie supprime le tiers de confiance humain tel que le banquier qui valide un échange et prend une commission.
Au sein d'une blockchain, ce sont des programmes informatiques et des lignes de code qui effectuent des transactions, sans intervention. C'est notamment le cas des « smart contracts », des programmes autonomes capables d'exécuter des contrats selon des règles définies.

Exemples d'utilisation

La monnaie numérique Bitcoin est le premier exemple d'utilisation de la technologie blockchain : ils ont été construits ensemble.
Or le potentiel de la blockchain et du principe de distribuer les échanges au lieu de les centraliser offre de nombreuses perspectives. Elle pourrait à l'avenir être employée dans divers domaines :
  • finance : transfert d'argent, gestion d'actifs, assurances ;
  • service public : dématérialisation des procédures, vote en ligne ;
  • transactions d'énergie ;
  • santé : sécurité des dossiers médicaux, lutte contre la contrefaçon de médicaments ;
  • amélioration de la traçabilité : alimentation, objets connectés, matières précieuses ;
  • etc.

En savoir plus

E-commerce : quels moyens de paiement numérique alternatifs?

Crédits photo : © Akarat Phasura - Fotolia.com

A voir également


Publié par sophie Garrigues.
Ce document intitulé «  Fonctionnement et atouts de la blockchain  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.