Ergonomie éditoriale : intérêts et bonnes pratiques

Décembre 2016

L’ergonomie de navigation fait partie des aspects à prendre en compte lors de la création ou de la mise à jour d’un site internet. Mais pour servir une meilleure expérience utilisateur et réussir à capter l’attention du lecteur, il faut également prendre en compte l’ergonomie éditoriale.

Qu’est-ce que l’ergonomie éditoriale, et quelles techniques peuvent être appliquées sur un site d’entreprise ou un blog professionnel ?


Comprendre l’ergonomie éditoriale

L’ergonomie éditoriale consiste à mettre en forme les contenus proposés sur un site internet ou sur un support web, de manière à ce qu’ils soient plus visibles par les internautes. Ce « textdesign » (par comparaison avec le « webdesign ») peut entraîner des modifications importantes sur l’aspect d’un texte et sur l’organisation des contenus sur une même page.

Essentielle pour améliorer la qualité d’un site, l’ergonomie éditoriale peut nécessiter de maîtriser plusieurs compétences en conception web, en référencement et en rédaction web.

Quels enjeux, et pour qui ?

Organiser le contenu afin qu’il soit mieux lu, et plus lu par les internautes : c’est l’objectif d’une meilleure ergonomie éditoriale. Il s’agit donc d’accompagner un ensemble de techniques mises en place pour attirer les internautes sur un site donné (stratégies SEO, publicitaires ou sur les réseaux sociaux). Une fois les visiteurs arrivés sur un site donné, il est essentiel de mieux transformer ces visites et d’éviter une fuite trop rapide d’internautes déçus !

Des enjeux importants pour les éditeurs de sites web :
  • S’assurer que l’internaute trouve ce qu’il est venu chercher,
  • Eviter un taux de rebond trop important des visiteurs, ce qui impacte aussi sur le référencement du site,
  • Mieux transformer chaque visite selon les objectifs souhaités (finaliser un achat, télécharger une plaquette ou un livre blanc, remplir un formulaire…).


Favoriser l’ergonomie éditoriale permet aussi de répondre aux nouvelles habitudes de navigation des internautes, qui accèdent aux contenus depuis smartphones et tablettes. Rendus publics au début du mois de novembre 2016, les chiffres de StatCounter montrent que les internautes consultent désormais plus facilement des sites web depuis un smartphone ou une tablette que depuis un ordinateur de bureau.

Les enjeux liés à une meilleure ergonomie éditoriale ne concernent pas que les sites à forte audience. Chaque blog ou site peut être concerné, d’autant plus qu’il existe un large éventail de techniques applicables.

Bonnes pratiques de l’ergonomie éditoriale

Lors de la conception d’un site internet

Prendre en compte les spécificités du responsive design, en proposant une expérience satisfaisante quel que soit le support utilisé (smartphone, tablette ou desktop). Proposer une navigation horizontale spécifique aux tablettes.

Mieux exploiter le format 16/9e , en proposant des contenus pertinents avant que l’internaute n’ait à faire défiler la page : cette nouvelle organisation peut être proposée sur la page d’accueil, mais doit aussi être prise en compte sur l’ensemble des pages du site (articles compris).

Proposer aux internautes des formats courts et des formats longs, en identifiant les formats longs. Le lecteur peut chercher l’un ou l’autre de ces contenus, selon ses centres d’intérêt. Le succès de plateformes telles que Medium ou Pulse montre l’appétence des internautes pour des articles plus longs, identifiés comme tels et qui bénéficient d’un meilleur confort de lecture.

Mettre en valeur les boutons de partage sociaux : avant et après un contenu, voire de manière continue (boutons de partage magnétiques). Il s’agit de faciliter le partage quel que soit le moment où l’internaute décide de quitter un article.

Optimiser les couleurs employées : ne pas utiliser trop de couleurs, préférer des caractères sombres sur un fond clair.

Préférer des titres plus grands et une police plus grande et plus aérée pour l’ensemble des textes.

Donner plus de place aux visuels, en privilégiant des images de bonne qualité (formats panoramiques ou pleine page par exemple).

Penser à une option « lecture zen » : réserves de blanc sur les côtés d’un article, colonne centrale rétrécie, police plus grande.

Mettre en avant des contenus multimédia et proposer des contenus liés en fin d’article.

En postant un contenu sur un site existant

Que ce soit après une recherche ou au hasard d’un partage sur les réseaux sociaux, l’internaute est de plus en plus susceptible d’arriver directement sur un article, et non sur la page d’accueil d’un site internet.
La présentation de l’article doit donc être aussi soignée que le reste du site.
  • Proposer un titre et un chapo accrocheurs,
  • Hiérarchiser l’information et l’organiser en paragraphes courts,
  • Favoriser les redirections internes dans l’article ou à la fin de l’article, clairement identifiées en vue de proposer au lecteur d’approfondir le sujet,
  • Ponctuer son article d’intertitres « étapes », qui répondent à la logique du « stop ou encore »,
  • Eviter des couleurs différents au fil de l’article pour ne pas fatiguer le lecteur,
  • Enrichir le contenu avec des décrochages visuels (listes à puce, blocs de citations…),
  • Ajouter des images de qualité pour stimuler l’intérêt du lecteur.

Lors d’une refonte d’un site existant

Ces différentes bonnes pratiques peuvent être appliquées lors d’une refonte d’un site existant, notamment lorsqu’il s’agit d’une mise à jour partielle qui n’implique pas la refonte complète du support.

Si le site n’est plus adapté aux nouvelles techniques et qu’une refonte complète s’impose, il sera alors nécessaire d’intégrer les bonnes pratiques de l’ergonomie éditoriale dès la conception du nouveau support.

En savoir plus

Créer son site internet professionnel
Rédiger pour le web : contraintes d’ergonomie et de référencement
Passer son site internet en « mobile-friendly »

A voir également :

Ce document intitulé «  Ergonomie éditoriale : intérêts et bonnes pratiques  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.