Gérer l'alimentation de son processeur

Septembre 2016


Détail des modes


L'overclocking ou surcadençage, consiste à faire fonctionner un processeur à une vitesse supérieure à la vitesse pour laquelle le fabricant recommande le bon fonctionnement. Cette pratique entraine un besoin plus important en énergie, et donc une tension et un dégagement de chaleur plus élevé. Pour satisfaire se besoin, les cartes mères compatibles proposent plusieurs modes, souvent dans la rubrique Overclocking ou Tweaker du bios ou logiciel, qui induiront chacun une gestion de la tension différente. A quoi correspondent-ils, et quelles valeurs entrer?
Cet article va vous expliquer comment les utiliser, puisque souvent nous n'osons pas y toucher de peur de détériorer un composant, ce qui est normal. Mais cela peut s'avérer pratique!
Il faut préciser que la dénomination des lignes varie d'une carte mère à une autre. Référez vous à son manuel ou demandez des précisions en cas de doutes!

Auto Mode

Le mode automatique est le mode par défaut de la carte mère. C'est elle même qui attribue une tension en fonction des caractéristiques du processeur. Cette tension varie en fonction de la fréquence d'utilisation de ce dernier. Cela permet de prolonger la vie du processeur et de faire des économies d'énergie, car quand il travail moins il est moins gourmand! Ainsi, si vous augmentez la fréquence de votre CPU, elle va automatiquement corriger la tension. Cependant, la tension est surestimé dans la majorité des cas pour prévenir d’éventuels écrans bleus.

Manual Mode

Le mode manuel est le plus stable. C'est aussi le premier à utiliser pour tester la stabilité de l'overclocking car il n'y aura pas de variations par rapport à la fréquence. Il suffit alors d'écrire la tension constante désirée dans la case CPU Vcore ou CPU core voltage ou encore CPU core voltage override.
On notera que la tension ne variant pas, il n'y aura plus déconomies d'énergie et la température du CPU au repos sera plus élevée qu'avec les autres modes.

Offset Mode

Le mode offset décale la courbe de tension par rapport aux paramètres que vous aurez entré. Vous devez indiquer la tension à ajouter (Offset mode sign +) ou retirer (Offset mode sign -) à la tension automatique du CPU avec les fréquences constructeurs. Il vous faudra donc connaître la tension par défaut du processeur non overclocking overclocké en turbo, ainsi que la tension nécessaire à la stabilité une fois overclocké à fréquence maximale. La différence entre les 2 devra être mise dans la case CPU core voltage Offset ou Décalage de la tension du CPU. Il est important de signaler que l'offset ou le décalage, influe sur la tension en idle. Une valeur trop basse en idle cause aussi des instabilités.
On peut également l'utiliser pour réaliser quelques économies et diminuer la température des cœurs si on ne souhaite pas toucher aux fréquences, ou les diminuer.

Adaptive Mode

Le mode adaptatif cumule un Offset Mode avec une tension en turbo définie par l'utilisateur. C'est à dire que c'est identique au mode précédent à la différence que ce n'est pas la tension automatique en turbo qui compte, mais celle que vous aurez défini comme nécessaire pour la stabilité à fréquence maximale. Donc pas besoin de connaitre la tension automatique. La tension en idle, elle, reste automatique puisque la fréquence minimale, elle, ne change pas.
Quand des instructions de type AVX (Advanced Vector Extensions), le régulateur de tension intégré au processeur avec l'architecture Haswell, augmente la tension pour prévenir d'éventuels crash.
Nous pourrons donc remarquer des piques de tensions au delà de la tension maximale cible. L'importance de ces piques est en relation directe avec les ratios. Il peuvent toutefois être évités en désactivant la suralimentation PLL ou la surtension PLL. Laisser activé si on souhaite une meilleure stabilité. Si la tension est un peu différente après cette manipulation, il faut changer le niveau du Load Line Calibration (LLC).

Exemple

Pour mieux comprendre, je vous propose un tableau qui met en avant les différences entre ces modes d'alimentation du CPU. Ici, nous faisons le test avec un i7-4790k et une Maximus VII Ranger après avoir trouvé une stabilité à 1,3V pour une fréquence OC de 4,7GHz. La première colonne montre les résultats avec les paramètres constructeurs, c'est à dire un turbo à 4,4GHz et le reste en automatique. Intel C-State et PLL overvoltage activés.


Mode Auto Auto (OC) Manual Offset Adaptive
Bus (MHz) 100 100 100 100 100
Multiplier Auto 47 47 47 47
Fréquence turbo (MHz) 4400 4700 4700 4700 4700
Offset sign + -
CPU Core Voltage (V) Auto Auto 1,300
CPU Core Voltage Offset (V) 0,080 0,010
Additional Turbo Mode CPU Core Voltage (V) 1,310
Tension repos (V) 0,760 0,760 1,300 0,840 0,750
Tension en stress (V) 1,220 1,390 1,300 1,300 1,300
Tension en stress AVX (V) 1,230 1,390 1,300 1,322 1,322
Température repos (°C) 28 29 37 31 29
Température stress (°C) 55 78 68 67 68
Température stress AVX (°C) 57 79 69 72 72


ATTENTION!
Il y a des limites à ne pas dépasser, vous agissez en connaissance de cause. Vous êtes responsable en cas de mauvaise manipulation sur votre matériel. Les valeurs données sont un exemple, chaque processeur est unique et nécessite des paramètres propres.

A voir également :

Ce document intitulé «  Gérer l'alimentation de son processeur  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.