Choisir un CMS pour gérer sa vente en ligne

Septembre 2016

Les systèmes de gestion de contenu (CMS) ne sont pas uniquement dédiés aux blogs et aux sites corporate : ils peuvent également servir de socle pour la gestion d’une boutique en ligne.

Des solutions comme Magento, Drupal, Prestashop ou encore Woocommerce sont souvent utilisées par les professionnels qui souhaitent développer leur e-commerce. Elles peuvent répondre à des besoins bien spécifiques : quelles questions faut-il se poser pour bien choisir sa plateforme ?


Les systèmes de gestion de contenu (CMS)

Un CMS est un système de gestion contenu (Content Management System), qui permet de concevoir un site internet et de le mettre à jour en limitant le recours au code.
On peut distinguer une dizaine de CMS les plus répandus, mais les plus utilisés sont basés sur de l’open source. C’est-à-dire que le logiciel est accessible gratuitement et amélioré grâce aux contributions de la communauté.

Certains CMS sont particulièrement utilisés en entreprise : c’est le cas de Drupal, Wordpress et Joomla. Une enquête de l’open source Smile en mars 2014 montrait ainsi que Drupal était le CMS le plus utilisé par les grandes entreprises françaises (22,2 %), tandis que 18,3 % avaient opté pour Wordpress et 12,42 % pour Joomla.

Utiliser un CMS présente plusieurs avantages pour l’entreprise, notamment une plus grande simplicité d’utilisation et de gestion, la gratuité du logiciel sur lequel est basé le site et une forte capacité d’adaptation aux besoins de l’entreprise (apparence, fonctionnalités…). Il faut néanmoins prendre en compte certaines bonnes pratiques pour la mise à jour et l’animation de son site et le recours à un spécialiste pour la mise en ligne du site.

Choisir un CMS pour son site d’e-commerce

Avoir recours à un CMS pour son site d’e-commerce peut répondre à plusieurs enjeux pour l’entreprise :
  • Bénéficier d’une solution adaptée en fonction du projet de boutique en ligne,
  • Faciliter la gestion de la boutique et de ses stocks une fois le site en ligne,
  • Adapter son site aux contraintes actuelles en termes de référencement et de lecture sur mobile,
  • Répondre à une nécessité d’évolution au fil des années, en modifiant l’apparence du site par exemple sans changer sa structure.


Certains CMS sont plus particulièrement dédiés à la gestion d’une boutique en ligne : c’est le cas de Magento, Drupal, Prestashop, ou encore les solutions liées à Wordpress (Woocommerce) ou Joomla (VirtueMart).

Chaque CMS a ses points forts et ses points faibles : pour bien choisir son support, il convient donc de réfléchir à ses besoins réels, ses objectifs et ses capacités en termes de connaissances web et développement.

Les points à prendre en compte :
  • Les ressources en termes de conception et d’animation : même en open source, ce type de projet nécessite un investissement matériel (hébergement et serveurs, licences des extensions et du template, commissions sur les paiements selon les modèles économiques choisis) et humain (référencement du site, personnalisation de son apparence, animation du site et travail important sur le catalogue et les stocks).
  • La taille du catalogue de produits : certains CMS sont plus aptes à la gestion d’un catalogue étendu et proposent une gestion automatisée du catalogue. La gestion manuelle du catalogue peut vite atteindre ses limites lorsque le catalogue atteint un certain nombre de références !
  • L’évolution possible du CMS : il est difficile et peu recommandé de changer de CMS une fois la boutique en ligne. L’évolution possible (catalogue plus étendu, gestion différente des stocks et des modes de livraison, intervention de tiers…) doit être prise en compte dès la conception du site. Les CMS proposent généralement des extensions et des plug-ins permettant de gérer de nouvelles fonctionnalités.
  • Le support et la communauté du CMS : la forte communauté autour de CMS comme Drupal, Magento, Prestahop etc… permet une évolution régulière, mais également un support et une documentation en cas de souci technique.

Les principaux CMS e-commerce

Magento

Magento est plutôt destiné aux sites de e-commerce disposant d’un vaste catalogue. Il propose un espace de gestion complet et une gestion souple du catalogue produits. Autres points forts : la possibilité de développer un site en multi-langues, une optimisation du SEO, et un accès à de nombreuses extensions sur son propre marché.

Il nécessite un hébergement suffisamment puissant et est considéré comme un CMS gourmand en ressources.

Prestashop

Il s’agit d’un CMS développé par des Français et qui dispose d’une forte communauté francophone. Il est généralement considéré comme plus adapté à des boutiques de moindre ampleur, et n’offre pas de gestion multi-boutiques par exemple.

La solution est basée sur une interface intuitive, qui propose plusieurs fonctionnalités natives (gestion du catalogue, des commandes, des paiements et des expéditions ; gestion du site et analyses…). Des fonctionnalités supplémentaires sont accessibles par le biais d’extensions payantes.

Woocommerce

Woocommerce n’est pas réellement un CMS à part entière, puisqu’il s’agit d’une extension de Wordpress. Elle permet donc de gérer une boutique en ligne basée sur un socle Wordpress.

Cette solution présente plusieurs avantages : une facilité de développement et de gestion, des fonctionnalités complètes, une communauté active sur Wordpress et Woocommerce, et une prise en main facilitée pour les professionnels qui utilisent déjà Wordpress. Le référencement de la boutique est également facilité par l’animation du site.

Woocommerce peut néanmoins être limité en termes de gestion de catalogue produits : c’est une solution à réserver aux boutiques de petite et moyenne envergure.

Drupal

Comme Wordpress, Drupal est un CMS en open-source. Il dispose d’une communauté active et étendue, ce qui permet une évolution constante. Cela assure aussi aux professionnels qui se tournent vers Drupal d’avoir un accès à de nombreuses fonctionnalités.

Drupal est un système généraliste et flexible qui permet le développement d’un blog, d’un site vitrine ou d’un site d’e-commerce. Il est néanmoins plus lourd que Wordpress pour un simple blog et peut donc être privilégié pour des projets de plus grande envergure.

Autres avantages : la souplesse de la composition des pages, CMS puissant.

En savoir plus

E-commerce : choisir le bon moyen de paiement
Passer son site internet en mobile-friendly
Adapter son site d’e-commerce pour mieux vendre
Les conditions générales de vente pour un site d’e-commerce

Image ©Fotolia.com

A voir également :

Ce document intitulé «  Choisir un CMS pour gérer sa vente en ligne  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.