Editeurs - Le fameux troll vim/emacs

Décembre 2016

Ce titre va en faire rire plus d'un, mais certaines personnes comprendront. Le fait est qu'il y a une très grosse discorde, souvent non fondée, entre les utilisateurs de vim et d'emacs. Ces deux éditeurs, bien que semblables sur certains points, ont chacun leurs caractéristiques.

Certaines personnes particulièrement insousciantes tenteront d'influer sur votre choix en se basant sur leur choix personnel en vous lançant des trucs du genre "emacs c'est de la daube" ou "vim c'est de la daube".

En fait, ces deux éditeurs sont totalement différents, et ont été conçus pour des tâches toutes aussi différentes.

Emacs est plutôt dirigé vers un environnement de travail, alors que vim est plutôt un éditeur de texte. Les deux éditeurs sont assez complexes (d'un niveau assez semblable), et assez lourds (environ 5 Mo pour vim, et 20 pour emacs) et ne s'utilisent peu ou pas à la souris.

Ceux qui utilisent emacs l'apprécient pour, outre ses qualités d'éditeur, le fait qu'il est extensible grâce à l'elisp (une variante du lisp), qu'il propose, dans une même interface, CVS, mail, news, web, navigation de fichiers, et un shell (l'emacs shell) (on compte aussi d'autres modules, plus ou moins utiles, apportant des jeux, chat, et autres gadgets). Cependant, certains lui reprochent son poids, et le nombre assez impressionnant de raccourcis clavier qui apportent, évidemment, un défi de mémorisation évident, mais aussi quelquefois assez tortueux pour les doigts.
L'utilisation de "modes" propres à chaque langage permet de jouir de fonctions re remplacements/complétion/compilation avancées et propre à chacun d'eux.
Notons au passage qu'emacs est l'éditeur officiel du projet GNU, donc qu'il est très (parfois trop) relié à GNU/Linux.

Vim, quant à lui, est réputé pour sa légerté mais beaucoup aussi pour son excellent support des expression rationnelles, qui permettent des recherches et remplaçements aisés. Il est beaucoup plus axé vers l'édition comme tel, plutôt que vers les tâches connexes comme l'est emacs, ce qui en fait un bon éditeur pour les programmeurs qui ne feront probablement que ça. Il propose très peu de raccourcis clavier à retenir, on fonctionne ici plutot en deux modes. Le mode "Insertion", qui permet d'insérer du texte, et le mode "Édition", qui permet d'effectuer diverses opérations sur celui-ci. Il est très rapide et facile de basculer entre ces deux modes.
Certains cependant lui reprochent d'être trop simpliste, trop complexe. Ces gens préfèrent souvent les raccouris claviers aux chaînes de commande (très courtes, par exemple, ":q").


Les deux éditeurs sont très différents, pourtant le troll continue d'être. Comme il a été dit plus haut, ces deux éditeurs sont assez complexes. Ceux qui préfèrent des éditeurs simples devraient se tourner vers nano et joe, ou vers SciTE, GEdit, KWrite (en graphique).

L'important reste toujours d'essayer objectivement les diverses alternatives, pour faire le choix qui correspond le plus à nos besoins et habitudes.

A voir également :

Ce document intitulé «  Editeurs - Le fameux troll vim/emacs  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.