Gérer ses voyages professionnels à l'étranger

Septembre 2016

Un déplacement professionnel à l'étranger peut répondre à plusieurs impératifs : rencontrer de nouveaux clients, démarcher des prospects, renforcer une équipe, négocier des produits ou des services...

Pour rester productif dans d'autres conditions de travail, un déplacement professionnel nécessite quelques étapes de préparation. Tour d'horizon des bonnes pratiques pour appréhender le travail à distance dans de bonnes dispositions.


Les bons sites pour s'informer avant le départ

Si voyager est devenu relativement simple, un petit détail pratique peut vite empoisonner un déplacement professionnel. Quelques vérifications peuvent être nécessaires avant le départ.
  • S'assurer de disposer des prises électriques nécessaires selon le pays sur LeVoyageur.net,
  • Garder l'oeil sur le décalage horaire pour prévoir ses réunions et interventions aux bonnes heures sur Monde-du-voyage.com,
  • S'assurer que toutes les démarches requises ont été effectuées avant d'arriver dans un pays hors Europe en contactant l'ambassade ou le consulat en France (liste complète sur Diplomatie.gouv.fr),
  • Connaître les coordonnées de l'ambassade ou du consulat de France dans le pays de destination (liste complète sur Diplomatie.gouv.fr),
  • Correspondances et vols multiples : repérer les aéroports sur Airportguide.com ou Worldairportguides.com, et connaître les spécificités de son vol avec Google Flights et RouteHappy.

Faciliter le travail à distance

Choisir le bon support mobile

Smartphone, tablette, ordinateur portable... plusieurs supports permettent le travail à distance en situation de mobilité. Pour choisir le bon support, il faut aussi se poser les bonnes questions : quelles sont les tâches à réaliser, et quels sont les logiciels nécessaires ? Dans quelle mesure les conditions de déplacement (poids, encombrement) limitent-elles les supports ?
  • Smartphone : encombrement très faible, accès aux mails et aux documents partagés, à certaines applications de travail collaboratif et de visio-conférence, connexion possible sans wifi avec un accès 3G local,
  • Tablette : encombrement faible, confort visuel plus important qu'avec un smartphone pour les mêmes accès, possibilité de choisir une tablette avec un écran plus grand, connexion à déterminer selon la configuration,
  • Ordinateur portable : encombrement plus important, meilleur confort de travail, accès à tous les logiciels de travail collaboratif, nécessite une connexion wifi ou filaire.

Vérifier les conditions de connexion

Connectique :

Chargeur et prises spécifiques peuvent être nécessaires dans certains pays, en fonction des voltages et des modèles. Penser à vérifier adaptateurs et connectique avant le départ.
La plupart des smartphones et tablettes peuvent être chargés depuis un PC, à l'aide d'un simple câble USB.

Réseaux :

De plus en plus de lieux publics offrent des accès WiFi gratuits : hôtels, cafés, centres commerciaux, aéroports... Il est néanmoins conseillé de préférer une connexion WiFi sécurisée. Certains réseaux payants offrent une bonne alternative.

Une connexion locale couplée à une application de visioconférence (Skype par exemple) peut également éviter de payer des frais de roaming depuis l'étranger.

S'assurer de disposer des bons logiciels

Avant le déplacement, penser à vérifier les applications installées et leur bon fonctionnement : accès aux documents partagés nécessaires pendant le déplacement, compatibilité des applications utilisées par l'entreprise avec le support mobile utilisé, accès aux ressources de l'entreprise depuis une IP à l'étranger.

Il est conseillé de choisir des applications accessibles depuis plusieurs supports, quel que soit leur système d'exploitation : ne pas se limiter à une application accessible uniquement sur iOS par exemple.

Sécuriser ses appareils mobiles

Les ordinateurs portables, les tablettes et les smartphones facilitent le travail lors d'un déplacement professionnel... mais ces supports peuvent aussi présenter des risques supplémentaires.
  • Vol d'un appareil mobile laissé sans surveillance,
  • Intrusion sur des supports non sécurisés,
  • Piratage et vols de données sensibles de l'entreprise,
  • Destruction de données sensibles contenues sur un support, suite à un piratage, une erreur humaine, un accident ou un acte malveillant.


Certaines mesures permettent de réduire ces risques pour l'entreprise. Il s'agit tout d'abord de mettre en place des mesures préventives à toute intrusion sur un support mobile.
- Sécurisation des terminaux (pare-feux, mots de passe),
- Utilisation d'une connexion sécurisée en wifi uniquement,
- Blocage des connexions « client-client » (entre un ordinateur portable et un smartphone en bluetooth par exemple).

Pour limiter la perte en cas de vol ou de détérioration d'un support mobile, les données peuvent également être protégées.
- Désactivation à distance des accès aux données (en cas de vol par exemple),
- Sauvegarde régulière des données sensibles sur un cloud sécurisé,
- Accès au serveur de l'entreprise limité depuis l'étranger.

Ces mesures pourront être accompagnées de recommandations à l'attention des professionnels en déplacement : respect des normes de sécurité, sensibilisation à la politique de sécurité mise en place par l'entreprise.

En savoir plus

Rester productif en situation de mobilité outils et bonnes pratiques

Tablettes, smartphones : mettre en place des supports mobiles dans l'entreprise

Image ©Fotolia.com

A voir également :

Ce document intitulé «  Gérer ses voyages professionnels à l'étranger  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.