mythes - Le format MP3 est payant

Décembre 2016

Image by Grace - under CC license - flickr.com/photos/grace_land/

Mythe:


Le format MP3 est payant.

Réalité:


Pas tout à fait faux... :-)

Explications:


Pour résumer rapidement:


Pour les utilisateurs de logiciels lisant et écrivant des fichiers MP3: Aucune contrainte, rien à payer.

Pour les créateurs de logiciels capables d'encoder en format MP3: Il est nécessaire de payer une licence à Fraunhofer si votre logiciel n'est pas opensource.

Explications détaillées


Le format MP3 (pour être précis: MPEG-1, Audio layer 3) a été créé par la société Thomson et l'institut Fraunhofer. Ils sont détenteurs d'un brevet sur ce format.

Depuis sa création, la production et la lecture des fichiers MP3 a toujours été gratuite et sans contraintes.

Cependant, en 1998, l'institut Fraunhofer a décidé de faire valoir ses droits et a exigé que tous les développeurs de logiciels d'encodage MP3 paient une licence.

C'est cette exigence soudaine, après plusieurs années de libre utilisation, qui a motivé la création de formats alternatifs tels que OGG Vorbis (libre) et WindowsMedia (Microsoft).

Ceci dit, au bout du compte, l'institut Fraunhofer a décidé de ne pas collecter de royalties sur les encodeurs opensource afin de les laisser se développer.

Les utilisateurs du format MP3 et des logiciels d'encodage n'ont jamais été la cible de cette décision: Seuls les créateurs de logiciels d'encodage étaient visés.

La création de logiciels d'encodage MP3 non opensource reste donc soumise à une licence payante.

La création et la lecture de fichier MP3 par les utilisateurs de ces logiciels (opensource ou non) a toujours été libre et gratuite.

Il semble par contre que Fraunhofer ait tenté également de collecter des royalties des artistes voulant distribuer leurs oeuvres en MP3, sans grand succès.

L'institut Fraunhofer a également travaillé sur le format MP3 Pro qui est également breveté et sous licence. Le format OGG Vorbis remplace avantageusement les formats MP3 et MP3 Pro en terme de qualité et de risques légaux.

Le brevet sur le format MP3 expire en avril 2010, mais son utilisation reste risquée puisque Thomson et Fraunhofer ont eux-mêmes été attaqués en justice à propos du format MP3.
Les risques légaux ne sont donc pas écartés pour le développement d'encodeurs MP3, même si vous payez une licence à Thomson/Fraunhofer.

Le fait que le format MP3 soit une norme ISO n'en fait pas un format libre d'utilisation (même si pour l'utilisateur final cela ne fait pas une grande différence).

A voir également :

Ce document intitulé «  mythes - Le format MP3 est payant  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.