La gamification : applications pour l'entreprise

Septembre 2016

La gamification des processus de travail, ou des stratégies de web marketing, est une tendance de fond dans le fonctionnement des entreprises aujourd'hui. L'intégration des mécanismes hérités des jeux vidéo dans l'entreprise s'incarne ainsi dans différents domaines : communication et relation client, recrutement, formation et apprentissage. Explications sur les tenants et les aboutissants de cette évolution, avec quelques exemples de jeux sérieux pour les entreprises et les professionnels.


Gamification ou ludification : qu'est-ce que c'est?


La gamification consiste à transférer des mécanismes hérités des jeux vidéo dans d'autres domaines d'applications que la sphère ludique : formation et apprentissage, sites web, situations de travail, relation client.

Dans l'entreprise ce processus a notamment pour objectif :
  • D'accompagner les collaborateurs dans la réalisation de certaines tâches, en favorisant leur adhésion au projet, par la dimension ludique associé à celui-ci.
  • D'améliorer la réflexion collective (ex : réunion de brainstorming)
  • D'améliorer la stratégie marketing (ex : campagnes publicitaires) ou les processus de la relation client : (fidélisation)

Quelques mécanismes ludiques empruntés des jeux vidéo

  • Trophée et badges
  • Niveaux
  • Barre de progression
  • Tableaux de meilleurs scores
  • Cadeaux et monnaie virtuels

Gamification et fidélisation client


L'intégration de dispositifs ludiques dans l'offre commerciale d'une marque a vocation à favoriser les interactions entre prospects/clients et les services/produits proposés, en vue de pérenniser la relation marque-client

Les représentants de la Génération Y sont plus particulièrement ciblés par cette démarche de gamification, compte tenu de leur familiarité avec l'univers des jeux vidéo et des réseaux sociaux.

Dans ce cadre, les mécanismes les plus fréquemment intégrés aux applications (ex : mobiles/web) créées ou utilisées par les marques sont les badges (qui récompensent la fidélité client), ou encore le tableaux des meilleurs scores pour un jeu vidéo (le mécanisme d'engagement étant la compétition).

Parmi les services et outils en ligne incarnant aujourd'hui cet aspect de la gamification :
  • Foursquare : cet outil de réseau social géolocalisé, de jeu et de microblogging permet aux membres de signaler leur présence dans des lieux de consommation ou des lieux publics (bars, restaurants, musées, etc.). Via cet outil, les petits commerces peuvent mettre en place, en créant un système de couponing géolocalisé, un programme de fidélisation récompensant leurs clients les plus fidèles (qui deviennent « maire » du lieu). Voir notre astuce : créer du couponing géolocalisé avec Point Insite et Foursquare
  • Facebook : les jeux concours sur Facebook sont un autre exemple de gamification au service du marketing relationnel (questionnaires, quizzes, ou applications ludiques plus élaborées reposant sur la compétition entre utilisateurs)
  • Badgeville : cette startup créée en 2010 permet aux marques de mettre en place des programmes de fidélisation en ligne en s'appuyant sur des mécanismes de ludification. Elle propose une plateforme de gestion de programmes de fidélité qui repose sur le comportement en ligne des utilisateurs, et permet de les récompenser avec des cadeaux personnalisés. La plateforme de « gamification » BigDoor compte parmi ses concurrents.

Les jeux sérieux dans l'entreprise : champs d'applications

Recrutement


Les jeux sérieux (serious games) sont l'exemple le plus aboutis de la gamification en situation de travail. Le jeu sérieux se définit comme un « logiciel qui combine une intention sérieuse, de type pédagogique, informative, communicationnelle, marketing, idéologique ou d'entraînement avec des ressorts ludiques » (Wikipedia).

L'oréal a lancé il y a deux ans « Reveal », un jeu de recrutement en ligne : les joueurs (candidats à un stage dans l'entreprise) circulent virtuellement dans les bureaux de L'Oréal, et gagnent des points selon leur rapidité pour résoudre différents types de jeux : puzzle, connaissance de l'univers de la marque. Leur classement évolue également en fonction du nombre d'invités qu'ils parviennent à recruter via les réseaux sociaux.

D'autres grandes entreprises, comme BNP Paribas avec Aces Manager, proposent ce type de jeu avec un objectif similaire.

Compte tenu de leurs coûts de développement, ces jeux sérieux sont plutôt réservés aux grandes entreprises.

Certains jeux sérieux développés par des éditeurs tiers répondent à des besoins spécifiques dans les entreprises. C'est le cas de PEPco MISIVIAS, un serious game « d'évaluation de compétences par des mises en situation virtuelles réalistes (3D) ». Il permet aux entreprises de tester différentes capacités d'un candidat : prise de risque, temps de réaction, capacité à gérer des équipes, volonté d'adopter une position de leader, ou à l'inverse, de "suiveur".

Formation et apprentissage


Le site Macyberautoentreprise propose un jeu sérieux en 3D qui permet de tester ses compétences d'auto-entrepreneur. Il a vocation à aider les futurs auto-entrepreneurs à appréhender les particularités de se statut, et à mieux définir leur projet d'entreprise.

D'autres jeux sérieux ont vocation à aider les futurs entrepreneurs à comprendre le fonctionnement de l'entreprise : notamment les aspects d'administration, finances et marketing.

A l'image de Cyber Budget, un jeu de simulation qui propose d'approfondir ses connaissances relatives à la gestion des finances publiques, en "réalisant successivement quatre missions en conformité avec le calendrier budgétaire : la préparation du budget, sa programmation, son examen par le Parlement et sa gestion".

Simuland est un autre jeu sérieux, qui transforme le joueur en chef d'entreprise virtuel. Il doit alors prendre des décisions dans différents domaines propres à ce rôle : ressources humaines, investissements en Recherche et Développement, positionnement stratégique de vos produits, finances, etc.

Crédit photo : copie d'écran du Serious Game « Recadrage » par iTycom

A voir également :

Ce document intitulé «  La gamification : applications pour l'entreprise  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.