Utilisation intelligente d'un diaporama

Septembre 2016

Nous avons tous été déçus de certaines prestations avec PowerPoint : enseignants faisant un cours, commerciaux vantant un produit, parents racontant leurs vacances, patron faisant le bilan.
_________________________

Indépendamment des techniques de création, de transition et d'ani-mation permettant de créer une présentation, il y a aussi quelques règles de bon sens qu'il ne faut pas perdre de vue.
_________________________

Premier cas de figure


On fait tourner en boucle un diaporama, comme dans une pharmacie ou une quincaillerie, pour vanter les qualités d'un produit.
Il peut être sonorisé ou pas, les images défilent automatiquement, des textes apparaissent pour indiquer le modèle, le mode d'emploi, les caractéristiques, les tarifs et conditions d'achat.
Le diaporama ne sera ni trop long, pour que le visiteur ait le temps de le voir en entier avant de se lasser, ni trop court, à l'image d'un spot télé.

Deuxième cas de figure


Il concerne le conférencier ou le chef de service face à un auditoire.
Le diaporama, sans fond sonore, doit seulement servir d'appui et d'illustration au discours : Le plan, les noms propres, les dates, des photos, des graphiques.
Les diapositives (flyers) ne doivent pas distraire le public ; chacune doit correspondre aux propos que l'on tient, et les renforcer.
Les images (dessins, schémas, photos, graphiques) doivent être simples et sobres.
Les textes seront aérés, en gros caractères, dans une police lisible.
Si l'auditoire ne dispose pas de document papier pour l'aider à suivre l'exposé, c'est le diaporama qui permettra d'afficher clairement l'orthographe du nom des personnages ou les termes techniques, les intitulés d'ouvrages ou les références d'articles, les dates de création, de signature ou d'échéance, les chiffres-clés.
Les diapositives peuvent se succéder suivant un timing prédéterminé (mais cela oblige le conférencier à suivre un rythme régulier). Il est souvent préférable de commander le changement de diapo d'un simple clic, ce qui donne de l'autonomie au conférencier dans le débit de son discours et l'autorise à accepter d'être interrompu pour des questions-réponses. On peut bien entendu combiner des défilements temporisés et des changements de vue sur commande, selon un tempo bien pensé.
- Rechercher efficacité et clarté, grâce à des diapositives simples et faciles à comprendre.
- Le diaporama n'est ni un exposé-bis, ni la copie de ce qu'on raconte.

_________________________

A voir également :

Ce document intitulé «  Utilisation intelligente d'un diaporama  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.