FX-8150 : le test du nouveau processeur d'AMD

Décembre 2016

Les AMD « FX » arrivent enfin, après de nombreux retards... Gravés en 32 nm, affichant de hautes fréquences, et reprenant le nom de leurs glorieux aînés les Athlon 64 FX, l'AMD Bulldozer est-il en mesure de nous séduire ?


On note l'apparition de « modules » avec Bulldozer, et non plus de coeurs au sens propre. Un module est la fusion de deux unités sur les entiers (INT). L'unité sur les flottants (2x128 bits), les 2 MB de cache L2, l'étage de « front-end » (décodage et chargement des instructions) et le L1l sont partagés au sein du module.
Un module n'est donc exactement pas équivalent à deux coeurs, malgré qu'AMD « vende » 1 module comme étant 2 coeurs : un module n'a pas les performances de 2 vrais coeurs, mais 80%. Cette technologie s'appelle CMT et s'oppose à l'Hyperthreading d'Intel.
La puce aura une taille de 316 mm² et comptera environ 2 milliards de transistors. Le TDP sera compris entre 95 Watts et 125 W.

A titre de comparaison, les Quad-Core « Sandy-Bridge » en contiennent 995 millions, incluant la partie graphique, sur 216 mm². La gamme est la suivante :


A ce jour, seules 3 cartes mères MSI sont annoncés compatibles (890FXA-GD70, 890FXA-GD65 et 890GXM-G65) et ASUS dit travailler sur un BIOS pour les Crosshair IV. L'AMD FX peut être accompagné d'un chipset 990FX, dont le diagramme fonctionnel est le suivant :


La FPU est partagée entre les deux « coeurs », et est composée de deux unités 128 bits. Globalement, et c'est une première déception, les instructions sont globalement plus lentes sur Bulldozer : les latences explosent, surtout celles de la FPU : le sinus, la racine carrée, la division en 64 et 80 bits. Le débit d'instructions est pour sa part meilleur en instructions « flottantes », mais moins bon en instructions « entières » : globalement, les instructions flottantes sont le point fort du Bulldozer, mais les unités « INT » pêchent, ce qui explique que la puissance d'un « coeur » Bulldozer est faible...
Le L2 est de 2 Mo par module contre 256 Ko sur Sandy Bridge et 512 Ko sur Phenom II, et le L3 est pour sa part de 8 Mo. Voici un tableau de débits et de latences :

Plus la latence est faible, plus l'accès à la donnée est rapide.

Plus le débit est fort, plus le nombre de données pouvant transiter pendant un laps de temps est élevé. Comme on peut le voir, le débit d'écriture sur le cache L1D est extrêmement faible, ce qui peut impacter négativement sur les performances : le système W-T fait que le L1D est écrit en parallèle dans le L2. La latence du cache L2 est très élevée, les débits restent en deçà de Sandy-Bridge.
Quant au cache L3, on constate une amélioration par rapport au Phenom II, même si Intel reste maître. Le contrôleur mémoire du Phenom II était critiqué : débits trop faibles comparés à la concurrence. Ici, on remarque qu'AMD a bien travaillé le contrôleur mémoire, les débits sont augmentés d'un peu moins de 50% par rapport à la génération précédente, et le Bulldozer se vante de supporter officiellement de la DDR3-1866, contre DDR3-1333 sur Phenom II et Sandy Bridge.


Intel Core i7 2600K :

AMD Phenom II X4 955 :

Intel Core i5 2500K :

AMD FX-8150 :

Comme vous pouvez le voir, l'overclocking est vraiment facile sur Bulldozer ! La montée en température est assez contenue lors d'overclocking. Cependant, la puce a tendance à consommer énormément une fois overclockée.


Procédure de test : Plateforme AMD FX : AMD FX-8150, Sabertooth 990FX Plateforme AMD Phenom II : AMD Phenom II X4 955, Crosshair IV Formula Plateforme Intel : Intel Core i5 2500K, Intel Core i7 2600K, Intel DZ68DB Commun aux trois : nVidia GTX560, 2*2 Go DDR3 1333 MHz CAS7, Antec Kuhler H2O 920, Corsair TX650, Velociraptor 150 GB.

Les tests consisteront à l'encodage d'une vidéo 1080i de 2 minutes 34 et de 152 Mo dans 2 logiciels différents, et d'un benchmark intégré.


Belle performance, le FX se permet de dépasser le i7 2600K !


Le FX-8150 est ici à moitié chemin entre le i5 2500K et le Phenom II X4 955, lorsqu'un codec AVC/XVid est utilisé.


Ici, on génère une image d'une scène 3D, en 1280*1024 à l'aide du logiciel Lightwave3D. On utilisera aussi le logiciel Cinebench.


Ce test consiste en l'encodage en AAC de 20 morceaux, pour un total de 124 Mo.


Ici, le test consiste en l'application d'une macro qui traite des données d'un tableau (moyennes, rangements, etc.)


Pour les jeux, les tests sont faits en 1680*1050 plutôt qu'en faible définition : en effet, peu de joueurs jouent en 1024*768 ou moins... Les options graphiques sont sur « Moyen », sauf Starcraft et options relatant au processeur.

Dans Mafia II, les performances sont honorables, mais restent faibles par rapport à la concurrence : le FX ne parvient même pas à se démarquer, et fait même moins bien, qu'un Quad-Core de génération précédente.

Catastrophe ! Ici, les AMD sont clairement à la rue. Intel affirme sa suprématie sur ce jeu vidéo, avec un résultat près de deux fois meilleur...

Sur 3DMark06, le résultat est bon, on remarque un gain intéressant par rapport au Phenom II. Cependant, ce n'est pas suffisant pour rattraper le retard sur Intel, et le FX-8150 ne peut qu'approcher un 2500K.

Sans grande surprise, le FX-8150 arrive un peu derrière le i5 2500K, pourtant vendu moins cher. Le prix de la nouveauté ?


De plus, il s'overclocke très bien, sans trop surchauffer. Cependant, le rapport performances/prix est au niveau du 2600K, et très loin derrière celui du 2500K et du 955. Vivement une baisse de prix !


A voir également :

Ce document intitulé «  FX-8150 : le test du nouveau processeur d'AMD  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.