Scanner correctement ses négatifs pour moins de 100 euros

Décembre 2016


Aujourd'hui, numériser ses négatifs ne demande plus un énorme investissement. On trouve des scanners à moins de 100 euros qui vous permettront d'archiver correctement vos photos et de les partager sur Internet. Le V330, scanner premier prix de la marque Epson, nous a été prêté pour réaliser ce tutoriel qui vous indiquera pas-à-pas les différentes étapes de la numérisation de négatif.


Le scanner

Le V330 est un scanner capable de numériser aussi bien les documents opaques (tirage photo, texte, etc) que les films photo grâce à un passe-vue. Sa particularité est de travailler avec la technologie LED, vous évitant ainsi le temps de préchauffage de la lampe qui pouvait parfois prendre plusieurs minutes avant l'utilisation. Comptez par exemple environ 10 secondes pour une petite résolution, ou 30 secondes environ pour du 4800 ppp (dpi).
La partie logiciel est assez simple et rend surtout accessible la numérisation aux plus novices grâce au mode loisir qui ne demande aucune connaissance approfondie. Pour les plus capricieux, le mode professionnel permet de configurer entièrement la numérisation : résolution, corrections manuelles ou auto, netteté, grain, etc.
L'installation est assez simple, mais peut paraître un peu longue si vous installez tous les logiciels proposés.
Ce scanner entrée de gamme vous permettra donc de faire des agrandissements et d'archiver vos photos, mais il ne s'adresse pas forcément aux professionnels qui pourraient être déçus par la qualité des fichiers en très grand format.
Avant de lire ce tutoriel, nous vous conseillons tout de même de lire le manuel fourni afin de vous familiariser avec le produit.

Préparation des négatifs


Un film négatif doit être manipulé avec précaution. Comme il est fragile, la moindre rayure se verrait à la numérisation. Il faut donc faire attention pendant la mise en place, en utilisant les bons outils et en le dépoussiérant sans l'abîmer :
  • Utiliser des gants : les gants blancs en coton sont les plus adaptés. Vous les trouverez dans les magasins spécialisés dans la photo ou dans certains laboratoires grand public. Si vous n'avez pas de gants, prenez votre négatif par les bords, sans toucher à la surface.
  • Nettoyer ses négatifs : pour le dépoussiérer, vous pouvez souffler dessus ou utiliser une bombe nettoyante, en faisant bien attention de ne pas la pencher et en gardant une distance de plus de 30 cm. Si le négatif est très sale, il existe des produits spécifiques, non aqueux. Si vous le nettoyez simplement à l'eau, les gouttes séchées risquent de se voir par la suite. Tetenal propose par exemple un produit nommé Film Cleaner qui est parfaitement adapté pour ce type de nettoyage.
  • Les placer dans le bon sens : pour optimiser votre scan, il est recommandé de mettre votre négatif dans le bon sens. L'émulsion doit être face au capteur, du côté de la vitre donc, afin que l'image soit la plus nette possible.Si vous ne savez pas où se trouve l'émulsion, c'est le côté le moins brillant de votre film.
  • Le passe-vue : pour numériser votre négatif, le scanner est fourni avec un passe-vue pouvant accueillir votre film. Il suffit ensuite de bien aligner votre film avec le rétroéclairage. Il ne faudra pas oublier d'enlever le cache blanc glissé sous le capot, qui sert uniquement pour les documents opaques. De chaque côté de la vitre, vous verrez que des balises et des ergots servent à placer correctement ce passe-vue en fonction du type de film scanné (balises également présentes sur l'accessoire) : négatif ou diapositive (positif).


Configuration en mode professionnel

Pour accéder au logiciel de scan, allez dans "Tous les programmes > Epson > Epson Scan".

Pour la numérisation, même si le mode auto peut vous attirer, il est conseillé d'aller dans le mode professionnel qui n'est pas si compliqué. Il suffit simplement de configurer correctement chaque paramètre, en essayant de comprendre à quoi il correspond. En mode auto par exemple, vous ne pouvez pas augmenter la résolution au-delà de 1200 ppp, ce qui vous limitera dans l'agrandissement ultérieur. Ce mode ne reconnait pas dans tous les cas le type de document scanné. Après une première manipulation, vous verrez que l'utilisation du mode professionnel est un jeu d'enfant :
  • Le type de document : pour scanner un négatif, sélectionnez le type de document "Film". Pour une pellicule noir et blanc, sélectionnez "Film Négatif" monochrome. Pour de la couleur, il faudra choisir "Film Négatif Couleur"... S'il s'agit d'une diapositive, sélectionnez « Film positif couleur ».
  • L'aperçu : avant de lancer la numérisation, cliquez sur Aperçu. La création de votre planche contact dure en général moins d'une minute. Le logiciel crée alors plusieurs vignettes de vos photos. Sélectionnez celles qui vous intéressent en cochant ou décochant la case numérotée.



  • La résolution : elle est à définir en fonction de votre utilisation. Si vous voulez par exemple partager votre photo sur le Web, sans aucune retouche, optez pour du 600 ppp. En revanche, si vous souhaitez faire des tirages, retoucher vos images, partez sur une résolution plus haute, de 3200 ppp par exemple. En mode pro, vous avez la possibilité de monter à 12 800 ppp : la numérisation peut alors prendre plusieurs minutes, créant alors un fichier lourd. Une telle résolution est rarement nécessaire, sauf si vous faites de très grands tirages de plus d'1 m. Il ne faut également pas oublier que le V330 ne scannera pas à 12 800 dpi optiquement, mais qu'il simulera numériquement une plus grande résolution. Le gain apporté au final n'est pas forcément significatif. En résumé : utilisation web-600/800 ppp, agrandissement et retouche-3200/4800 ppp. Laissez le type d'image en 24-bit couleur et la taille du document en 35x23.
  • Les corrections automatiques : le logiciel propose également des retouches automatiques qui permettent d'ajuster le contraste, la luminosité, la netteté, ainsi qu'un dépoussiérage assez efficace. Si vous n'êtes pas forcément adepte de la retouche, laissez la correction automatique en fonction, ainsi que la netteté, la correction du rétroéclairage et le dépoussiérage. En revanche, si vous maitrisez assez bien les outils de retouche, cliquez sur "Réinitialiser" afin de désactiver l'exposition automatique. Laissez uniquement l'outil netteté coché (sur moyen).

  • Dernière étape : vous avez vérifié tous vos réglages et êtes donc prêt pour le lancement du scan. Cliquez sur "Numériser". Une nouvelle boite de dialogue s'ouvre afin de choisir un dossier d'emplacement, le nom des images ainsi que le format. Pour choisir vous-même le dossier de destination. Sélectionnez "Personnalisé" et allez chercher votre emplacement dans "Parcourir". Donnez un nom à vos fichiers, avec un préfixe ainsi qu'un numéro de début. Pour le format de l'image, choisissez JPEG. Si vous préférez conserver un maximum de qualité, pour de la retouche ou de grands tirages, orientez vous plutôt vers le Tiff qui compressera moins votre fichier. Lancez la numérisation en cliquant sur OK.


Configuration en mode loisir

Le mode loisir vous donne accès à moins de paramètres mais est plus simple à utiliser.
Dans notre cas, choisissez "Film négatif monochrolme" pour une pellicule noir et blanc, ou couleur selon votre pellicule. Pour la résolution, référez vous au chapitre précédent. Le mode loisir ne vous permet cependant pas de numériser au-delà de 4800 ppp.
Pour les ajustements, cochez uniquement le dépoussiérage afin d'éliminer les petites imperfections.
La suite de la numérisation est identique à la dernière étape du chapitre précédent.

A voir également :

Ce document intitulé «  Scanner correctement ses négatifs pour moins de 100 euros  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.