CommentCaMarche
Recherche
Posez votre question »

Quel est le meilleur navigateur sous Windows ?

Mars 2015

Nous avons comparé les performances des principaux navigateurs. Internet Explorer 9, Firefox 4, Chrome 10, Safari 5.0.4 et Opera 11.10. Pas de notes subjectives ici, mais des mesures, tests et comparaisons. Si vous voulez des considérations plus ergonomiques et esthétiques, nous vous renvoyons à nos tests d'IE9 et de Firefox 4 sur l'Internaute.
La course à la performance entre les navigateurs récents a un double intérêt. Tous sont désormais utilisables au quotidien et tous ont fait d'importants efforts en matière de rapidité comme de sécurité. Mais aussi avons-nous de nouveaux outils pour aller vérifier en profondeur les performances de chacun.


Configuration de test : Intel Core 2 Duo E7500, avec 2 Go de DDR3 et une petite carte graphique Radeon HD 3450 d'ATI. C'est important à préciser car elle influe sur les performances ci-dessous. Des différences d'un PC à l'autre peuvent exister, notamment en matière d'accélération graphique. Le tout sous Windows 7. Précisons également que les navigateurs ont été testés sans module installé.

Performances : globalement bonnes


En matière de performances, nous avons volontairement écarté quelques tests pourtant reconnus, mais développés par les éditeurs en lice, pour des raisons d'objectivité évidente : Dromaeo DOM et Kraken, tests Javascript développés par Mozilla et le Benchmark V8 de Google. D'autres tests Javascripts existent, et Peacekeeper prend en compte les opérations DOM (lier une page Web, HTML ou XML, à du code Javascript), donc rien ne sera négligé.
Commençons par Peacekeeper justement, le test de performance développé par Futuremark. C'est un test de performances Javascript assez complet. Le score final du navigateur est l'addition de multiples tests destinés à voir comment il se comporte en matière de rendus graphiques, y compris des rendus complexes avec HTML5 avec calculs physiques (rendering et Complex Graphic). La note Social Network mesure les fonctions de chargement d'une page classique, de recherche et de classement. Autant d'applications amplement utilisées sur Facebook ou Gmail. Data est une autre note importante, mesurant la capacité, sur une page dynamique avec des zones javascripts, à ajouter, enlever ou modifier des éléments (comme du texte ou des images dans Facebook). Le Text Parsing mesure lui spécifiquement le texte, comme l'application de filtres de langage ou la mise à l'échelle.


Nous devons ici modérer les performances de Chrome, qui n'obtient ce très bon score que grâce au traitement Data, où il dépasse tout le monde de très très loin. Il n'est premier sur aucun autre critère. Opéra est lui dernier sur ce même point, mais premier en ce qui concerne les rendus graphiques, les applications DOM, le texte... Bref, tous les autres critères.
Autre test Javascript incontournable : Sunspider, dans sa version 0.9.1. Un benchmark tellement incontournable d'ailleurs que Microsoft a optimisé IE9 pour ce test. On ne leur en veut pas car Sunspider est un outil très pertinent, mesurant fonctions mathématiques, de la 3D, comme sa capacité en cryptage de données. Un test qui donne un bon aperçu de la rapidité d'un navigateur hors flash et HTML5. D'où ce score particulièrement bon (et rapide) de 216 ms pour IE9. Chrome, Firefox et Opera se suivent à respectivement 247, 252 et 260 ms, Safari est à la traine avec 323 ms.

Les navigateurs ne sont clairement pas égaux en matière de HTML5. Notamment parce que IE9 et Firefox 4 peuvent sur certains sites utiliser la carte graphique pour accroître leurs performances. Sur tous les benchmarks (les tests GUIMark2 à la fluidité sur NeverMind the Bullets), on retrouve généralement IE9 devant Firefox 4, puis au coude à coude Opera et Chrome, et enfin un Safari bon dernier, qui a besoin d'une mise à jour.
Un mot du flash, technologie polémique, qu'on peut tester sur FlashBenchmark 8, qui mesure tout particulièrement les performances dans les jeux flash. C'est Safari qui prend la tête cette fois, assez largement d'ailleurs, devant Opera et IE9. Vient ensuite Firefox et Chrome juste derrière.
Autre test très révélateur, les performances des navigateurs en matière de style CSS2.1 et CSS3.0. Il mesure la capacité du navigateur à se sentir à l'aise entre les feuilles de styles et les mises en page HTML complexes. Pour le coup, nous sommes obligés de déroger à notre règle et d'utiliser un test fourni par Microsoft, mais il n'en existe pas d'autre aussi pertinent. Le navigateur doit essayer de sortir d'un labyrinthe complexe (en 40x40 pour ce test) le plus rapidement possible. Opera domine clairement avec 16 secondes. IE9 suit avec 32 secondes, Safari prend la 3ème place en ayant mis 221 secondes à sortir. Il a fallu être bien plus patient pour attendre Firefox (809 secondes) et Chrome bon dernier avec 869 secondes.

Classement des navigateurs selon leurs performances
NavigateurPeacekeeperSunspiderHTML5FlashCSS2.1/3Total
Opera 11243212ème
IE9311321er
Chrome124553ème
Firefox 4532444ème
Safari 5455135ème

Gestion des ressources


C'est un point important. On a mesuré la charge mémoire et les pics d'utilisation du processeur de chacun des navigateurs ; avec plusieurs onglets, et après plusieurs minutes d'utilisation : le navigateur peut-il se réguler ou devient-il de plus en plus gourmand ? On a décidé de prendre comme page de référence la page d'accueil de linternaute.com. Une page chargée, animée avec publicité et bandeau défilant y compris avec du flash. Données que nous avons confirmées sur Youtube (10 onglets vidéo ouverts pendant 30 minutes).

Charge mémoire en Mo / et utilisation du processeur en %
Navigateur L'internaute.com 20 onglets L'internaute.com 30 minutes après
Opera 1196 Mo / 0 à 6%318 Mo / 2 à 15 %270 Mo / 2 à 25 %
IE970 Mo / 0 à 3%700 Mo / 20 à 40 %500 Mo / 10 à 30 %
Chrome56 Mo / 0 à 4%290 Mo / 0 à 8 %De 225 à 350 Mo / 2 à 40 %
Firefox 459 Mo / 1%290 Mo / 10 %400 Mo / 10 à 40 %
Safari 556 Mo / 0 à 10%215 Mo / 2 à 35%310 Mo / 8 à 55%


A noter que Firefox ouvre dans un processus à part le contenu flash et autres silverlight, on l'a bien pris en compte. La charge mémoire de base d'Opera s'explique par sa richesse de base (client mail et ftp intégré).
C'est selon nous Opera qui s'en sort le mieux. Nous avons privilégié l'usage sur le temps, et une charge en ressource qui reste très raisonnable et stable, voire qui diminue avec le temps lorsqu'on reste sur les mêmes sites. Chrome s'en sort bien également, avec un rafraichissement régulier de la mémoire utilisée. IE 9 est gourmand, mais devient raisonnable sur le temps. Firefox 4 et Safari, eux, voient leur charge mémoire augmenter avec le temps, avec de pénibles piques d'activité du processeur dans le cas du navigateur d'Apple. Ce sont les deux seuls navigateurs qu'il faut redémarrer assez régulièrement si on ne veut pas asphyxier son PC.

Respect des standards du Web


En matière de respect des standards du web, de gros progrès ont été faits. Principalement par Microsoft d'ailleurs qui était sacrément en retard. Les tests ACID ne deviennent quasi-plus pertinents, seul IE9 avec 95/100 et Firefox avec 97, n'atteignent pas, mais de peu, la note maximale. Idem pour les sélecteurs CSS (qui définissent la mise en forme du contenu), tous ont la note maximale sauf Chrome à qui il manque quelques points. Le constat est proche en matière de conformité aux standards Javascript. Sputnik teste les navigateurs sur 5246 points. Le plus bas score est Firefox 4 avec 5065 tests réussis, le meilleur étant IE9 avec 5174. Des résultats globalement très bons, même si toujours perfectibles, les 5 navigateurs testés se tiennent dans un mouchoir de poche.
Pour le HTML5, il n'existe pas vraiment de test officiel, puisque ni le HTML5 Working Group ni le W3C n'ont encore rendu leur copie sur ce que seront les standards de ce langage. Le site HTML5Test propose toutefois plusieurs tests sur la compatibilité du navigateur avec des fonctionnalités permises par HTML5, en matière de vidéo, audio, mise en page ou applications par exemple. Le résultat est donc à prendre avec des pincettes. Chrome domine avec un score de 288 sur 400, suivi d'Opera (258) Firefox (240), Safari (187) et un IE9 dernier avec 130 points. On parle là de respect des standards et non de performances HTML 5 comme précédemment. IE9 qui était le meilleur en performances HTML 5 n'est, semble-t-il, pas le meilleur navigateur pour appliquer les premières recommandations d'usages du HTML 5.

Sécurité


En matière de sécurité des navigateurs, de gros efforts ont été faits. Principalement le temps de réaction des éditeurs pour corriger une faille découverte. En 2009, Apple mettait ainsi en moyenne 13 jours pour corriger une faille sur Safari, avec des piques à 40 jours ! Aujourd'hui les éditeurs mettent en général 24 heures, avec quelques ratés chez Microsoft, qui a pu mettre 4 jours à corriger une faille. Ou Apple, qui vient de mettre 3 semaines à régler un problème de certificat SSL (pour sécuriser les transactions sur Internet).
Le temps de réaction est le plus important. Mais combien trouve-t-on de failles par an ? Cela dépend des navigateurs. Symantec nous apprend dans son bilan annuel que c'est chez Chrome qu'ont été découvertes le plus de failles. La réactivité de Google atténue ce chiffre.

Voici le graphique issu du rapport annuel Internet Security Threat Report 16 de Symantec, très éclairant sur ce point, montrant le nombre de failles repérées sur chaque navigateur en 2010 et en 2009.


Nous avons laissé de côté l'aspect « protection de la vie privée ». Il nous a semblé impossible d'isoler les atouts / failles des navigateurs et ce qui relève des sites et moteurs de recherche, des cookies comme des habitudes de l'utilisateur. Nous n'avons donc pas trouvé comment le tester de manière pertinente.

Conclusion


Opera garde un cran d'avance, selon nous. Très bon en matière de performances globales, quoique devancé par IE9, il se comporte très bien en matière de gestion des ressources. C'est un navigateur toujours respectueux des standards du Web et qui se révèle en outre très sûr, avec peu de failles découvertes, toutes corrigées en moyenne en 24 heures.
IE9 représente de son côté clairement un pas de géant. Très performant, c'est aussi celui qui se lance le plus vite. Il se révèle très confortable en utilisation au quotidien. Chrome est également tout à fait utilisable. Firefox 4 est une petite déception. Il garde un certain côté poussif désagréable et peut s'emballer et monopoliser jusqu'à 1 Go de la RAM. Quant à Safari 5, c'est un navigateur aujourd'hui dépassé sur Windows. Pas honteux, mais clairement derrière les autres.
Pour une lecture illimitée hors ligne, vous avez la possibilité de télécharger gratuitement cet article au format PDF :
Quel-est-le-meilleur-navigateur-sous-windows.pdf

A voir également

Dans la même catégorie

Réalisé sous la direction de , fondateur de CommentCaMarche.net.

¿Cuál es el mejor navegador en Windows?
Par Carlos-vialfa le 30 mars 2013
Qual é o melhor navegador no Windows ?
Par pintuda le 22 avril 2011
Publié par Pierric.Marissal.
Ce document intitulé «  Quel est le meilleur navigateur sous Windows ?  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.