Utiliser la symétrie sur ses photos

Septembre 2016

Utiliser la symétrie sur ses photos

La symétrie des éléments peut nous amener à produire de belles créations photographiques. Dans l'architecture, le paysage, les couloirs d'un bâtiment ou encore en portrait, utiliser la symétrie fait ressortir une composition minutieuse et très efficace. Les lignes dirigent alors le regard du spectateur vers un point de fuite. Les sujets sont multiples : les lignes, le point de fuite et tous les éléments présents dans le cadre. Ce type d'exercice photographique demande de la précision, et de savoir s'affranchir de certaines règles pour en intégrer d'autres.

Quelques exemples


La symétrie sur vos images peut être utilisée et détournée de différentes manières. Les photographes ne manquent alors jamais d'imagination, attentifs aux différents décors et aux situations.

Sur cette image par exemple, l'auteur a été interpellé par un banc multicolore et des chaussures identiques mais de couleurs différentes. L'effet est alors bien souligné grâce à une composition parfaitement symétrique et des couleurs qui s'assemblent. La composition est surtout appuyée par un centrage parfait et le fait que le photographe soit parfaitement vertical par rapport au sujet.

Le centrage d'un sujet est un parti pris parfois dangereux. Une manière d'éviter la banalité est de mettre en scène un premier plan avec une fausse symétrie. Le tout est de raconter une histoire afin d'intéresser le spectateur à l'image. Le sujet initial est un arbre plongé dans la brume au milieu d'un champ. Grâce à ces deux mains qui veulent se rejoindre, il en devient un acteur de second plan qui nous raconte la scène et veut nous faire passer un message plus fort.

La symétrie verticale peut facilement s'obtenir lorsque vous avez une surface réfléchissante. L'eau d'un lac, calme et parfaitement lisse est le support idéal pour créer cette parfaite symétrie, à condition d'être bien droit et de gérer correctement les axes. Une maison au bord d'un lac, une voiture ou un promeneur qui passe donneront évidemment de la consistance à votre photographie.

Utilisez tous les types de décor, ce sera la clé pour vos photographies. La symétrie est souvent l'échappatoire au centrage d'un sujet qui n'aurait pas pu être photographié autrement. La maitrise des différentes lignes vous permettront d'appréhender une composition complexe. On a souvent tendance à se concentrer uniquement sur ce qu'il se passe au centre du cadre. C'est pourtant l'inverse, le fait d'avoir créer un cadre dans le cadre qui dirige notre regard.


La symétrie des animaux peut également être utilisée comme avec les portraits d'hommes. Le tout est d'être parfaitement centré, au même niveau et face à son sujet. Un paon vu de dos est une source graphique évidente, mais un cheval vu de face, ou les cornes d'un taureau vu de dos vous donneront également de belles images esthétiques. Faites attention aux différents éléments alentours, à l'arrière plan, qui peuvent perturber la composition. Une image déséquilibrée perd souvent tout son sens et attirera moins l'oeil du spectateur.

La composition


On vous a souvent répété de ne pas centrer un sujet en composant vos photos, notamment à cause de la règle des tiers. Cette règle consiste à diviser son cadre en trois parties, horizontalement et verticalement, et de placer son ou ses sujets sur ces lignes que l'on appelle lignes fortes (ou encore mieux, sur les intersections de ces lignes). Vous verrez cependant que cette règle peut être contournée, réinterprétée ou tout simplement oubliée.
  • La symétrie de votre cadrage : il faudra donc vous affranchir de cette règle pour la symétrie, mais vous devrez être encore plus précis dans votre mise en place. En effet, un léger décalage, horizontal ou vertical, ou encore une légère plongée ou contre-plongée et votre photo n'exploitera pas tout son potentiel. La règle ici est donc d'être très attentif lors de la prise de photo sur l'ensemble de votre cadrage : faire attention à ce que les lignes à gauche et à droite soit au même niveau, que vous n'avez pas un angle d'inclinaison même léger en vertical, au risque d'avoir des problèmes de perspective. Si vous n'êtes pas droit, la photo est toujours rattrapable sur un logiciel de retouche, les autres dissymétries sont en revanche moins maniables même en recadrant et en redressant. Un travail au trépied sur un paysage ou une nature morte vous rendra la tâche plus facile et plus confortable.

  • En portrait : exercice difficile également, le sujet doit être parfaitement au centre de la photo (horizontalement), le regard droit vers l'objectif. Placez vous correctement face à votre modèle et au même niveau. Saviez-vous que les visages sont rarement symétriques ? Ce type de cadrage peut donc souligner une dissymétrie du visage, même infime, ou au contraire sa parfaite symétrie. Comme pour tout portrait, faites attention à votre lumière et aux différentes ombres possibles sur le visage. Un ombre trop prononcée par exemple sur une partie du visage casserait radicalement la symétrie. Si vous voulez au contraire utiliser cette ombre, exploitez-la franchement sur la moitié du visage (une moitié du visage bien éclairée et l'autre pas).
  • La symétrie du décor, mais un cadrage décentré : une composition plus engagée mais pas forcément plus simple. Il convient alors de maitriser son sujet et surtout son propre point de vue : que veut-on montrer et comment le mettre en évidence ? Il faudra alors le mélanger avec la règle des tiers, placer l'élément symétrique de façon à ce qu'il nous dirige vers un sujet placé sur une des lignes fortes. Utilisez tous les éléments à votre disposition qui peuvent compléter votre photographie, comme la lumière, des panneaux, des reflets, etc. Le tout est de ne pas disperser le regard du spectateur avec trop de détails.


A voir également :

Ce document intitulé «  Utiliser la symétrie sur ses photos  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.