Un traitement croisé avec Gimp

Décembre 2016


Le traitement croisé, c'est quoi


Le traitement croisé est un processus de développement qui permet d'obtenir des couleurs un peu forcées et une dominante bien présente. Il ne s'agit pas de forcer la saturation des couleurs, mais plutôt d'agir directement sur leur contraste. En argentique, la manipulation consiste à utiliser une chimie de développement prévue pour le négatif (C41) sur de l'inversible que l'on connait plus couramment sous le nom de diapositive(E6). L'effet est immédiat, et il est aussi aléatoire : contrastes et couleurs poussées, mais également dominante forte sur une ou plusieurs teintes (Rouge, Vert ou bleu - RVB). Cette touche aléatoire est en fait dépendante de plusieurs points : âge, conservation et type de film, chimie utilisée.
En numérique, le principe est donc de jouer sur chaque courbe de couleur, en forçant les contrastes et une dominante. C'est à vous de déterminer la dominante que vous voulez forcer, et il faut procéder en plusieurs étapes pour ne pas avoir un traitement croisé trop exagéré.

L'outil courbes


L'outil "Courbes" est celui qui va nous permettre de faire notre traitement croisé. On va donc forcer tout doucement nos contrastes, nos couleurs et chercher la dominante qui nous intéresse.
Comme pour tout travail de retouche, la première chose à faire est de travailler sur un calque de duplication, plutôt que sur l'original. Cela nous permettra de revenir facilement en arrière si nous ratons la manipulation et de voir en un seul clic le travail que nous avons effectué. Pour cela, allez dans la fenêtre des calques à droite, puis faites un clic droit sur votre calque>dupliquer le calque.
Pour accéder à votre outil courbes, allez dans votre menu déroulant (fichier, édition, sélection, etc), dans couleurs, puis cliquez sur "Courbes".

La courbe des rouges, verts et bleus


Une fois votre outil courbe ouvert, cliquez sur l'onglet "Rouge". Faites un S avec votre ligne, afin de contraster votre image. Faites de même avec le vert et le bleu, en ajustant votre S en fonction des teintes que vous obtenez et du rendu final que vous souhaitez. Vous pouvez également exagérer le contraste ou les teintes, nous verrons après comment l'atténuer avec le dosage de l'opacité du calque.

L'opacité et le rendu final


Une fois vos courbes modifiées, vous pouvez toujours affiner en jouant sur l'ensemble de votre courbe plutôt que sur une seule couleur. Enfin, baissez l'opacité de votre calque si vous trouvez le traitement trop poussé.
Pour cela, sélectionnez le calque que vous avez dupliqué au début de notre tutoriel et sur lequel nous avons travaillé. Faites glisser le curseur de l'opacité vers la gauche si vous souhaitez que l'effet soit moins prononcé.

Sur photoshop


Vous pouvez reproduire exactement le même effet avec photoshop grâce à l'outil "Courbes". Si vous avez une version récente de Photoshop (CS4-CS5), il existe même un pré-réglage nommé "Traitement croisé" qui simulera cet effet. Une fois votre outil courbe ouvert, allez dans l'onglet où il y a écrit "par défaut", puis cliquez sur "Traitement croisé (RVB)". Le rendu sera certainement trop poussif : comme dans Gimp, gérez le dosage en jouant sur l'opacité de votre calque.
Le résultat final est souvent étonnant, et loin des couleurs réelles. C'est justement ce que cherchaient les photographes en utilisant une chimie différente prévue pour un autre support. L'argentique avait cette part d'aléatoire que l'on peut essayer de contrôler en numérique. Certains trouveront l'effet trop poussé, d'autres aimeront et voudront même le reproduire. Les applications sur Iphone qui simulent l'effet "Holga", "Polaroid", "Sténopé", etc, montrent bien l'intérêt de tous pour les effets argentiques en numérique.


Sources images : Julien Achard, Gimp, Adobe Photoshop.

A voir également :

Ce document intitulé «  Un traitement croisé avec Gimp  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.