Comment bien vendre et acheter du matériel photo d'occasion

Décembre 2016


Vendre et acheter du matériel photo d'occasion



Pourquoi acheter d'occasion


Vous venez d'acheter un boîtier photo reflex neuf, après quelques mois d'économies, et vous n'avez pas forcément encore beaucoup d'argent de côté. Vous pouvez vous rabattre sur un objectif de mauvaise qualité neuf. Mais pour le même prix, d'occasion, vous pourrez sûrement trouver une optique bien meilleure. Il vous faudra cependant un peu de patience, quelques bonnes adresses, et quelques précautions pour éviter de perdre votre argent. L'occasion est un très bon moyen de trouver du matériel moins cher, à condition de respecter quelques petites règles pour éviter les arnaques ou du matériel inutilisable : précautions à prendre, vérification du matériel, tarifs en vigueur, modes de livraisons, et les bonnes adresses évidemment.

Les bonnes adresses


Voici les quelques bonnes adresses pour acheter du matériel d'occasion :

Comment connaître le bon prix


En achetant d'occasion, vous vous attendez forcément à un tarif moins élevé. Pour cela, il faut connaître son prix neuf.
Vérifiez les prix en boutique, en particulier sur les magasins on-line qui ont les prix les plus attractifs. N'oubliez pas d'y ajouter les frais de port.
Regardez les prix en Europe également, pour vous faire une idée des prix les plus bas, sans pour autant utiliser ce tarif comme argument de négociation.
C'est sûrement à Hong Kong ou encore aux Etats-Unis que l'on trouve les prix les plus attractifs : de 20 à 30% moins cher qu'en France. Cependant, ce prix a quelques inconvénients majeurs : pas de garantie constructeur, frais de port élevés, délais assez longs, et risque de taxes à la douane. Ce n'est en aucun cas comparable à du matériel d'occasion que vous pouvez avoir rapidement et avec une garantie dans les meilleurs cas.
Basez vous donc sur le prix des magasins on-line, à vous après de décider votre budget maximum : en fonction de la date d'achat, de l'état du matériel, de la garantie en cours, et de la localisation du vendeur.
Certains sites proposent aussi une côte argus du matériel photo, comme sur http://www.chassimages.com/cote/cote.xml Chasseur d'images], http://argus-photo.fr/objet_cote.php5 Argus-photo] ou encore http://www.eos-numerique.com/... Eos-numérique] (fichier PDF, clic droit, enregistrer sous) pour le matériel Canon.

Où acheter d'occasion

  • Certains magasins proposent du matériel photo d'occasion en très bon état. L'avantage, c'est qu'un magasin permet d'avoir une garantie ( de 1 à 6 mois selon les enseignes), et d'avoir du matériel vérifié par des professionnels. Cette option a cependant un inconvénient, c'est le prix : un magasin a des charges, il est donc normal que le tarif soit un peu plus élevé.
  • Les sites d'enchères : les prix affichés sont attractifs, on part d'un prix bas qui va augmenter au fur-et-à-mesure. Fixez-vous une limite, mais ne la dévoilez pas tout de suite, surtout si vous voulez acheter au prix le plus bas.
  • Les sites d'annonces : beaucoup d'objets intéressants, des prix parfois sous-estimés ou au contraire complètement disproportionnés.
  • Les forums : sûrement le meilleur endroit pour acheter d'occasion, à condition que le site soit rigoureux sur la gestion de ses annonces : prix toujours annoncé, balises dans les titres, etc. L'avantage est de pouvoir discuter publiquement, de négocier, et de savoir où en est la vente sans risquer de voir le prix augmenter sans raison.

Les points à vérifier


Les points à vérifier concernent principalement l'état du matériel, il faut également connaître la date d'achat, la garantie, et la fréquence d'utilisation.
Pour un boitier : usure du boitier, état du viseur, cadence de prise de vue, tester avec un ou plusieurs objectifs à différents temps de pose, et vérifier la durée de la batterie (même si c'est difficile à tester lors de l'achat).
Pour un objectif : état des lentilles, en particulier celle à l'avant, présence de champignons à l'intérieur (en regardant à travers), fonctionnement de l'autofocus, état du diaphragme (en prenant une photo à chaque ouverture), et état général du fût de l'objectif.
Pour un compact, bridge : reprenez l'ensemble des tests vus précédemment.

Les précautions à prendre

  • Préférez acheter en main propre. C'est la meilleure technique pour éviter l'arnaque. Vous pouvez voir et vérifier le matériel, rencontrer le vendeur, et même discuter photo autour d'un verre.
  • Soyez attentif au prix : un prix trop bas est souvent synonyme d'arnaque. Ce n'est pas toujours vrai, il arrive de tomber sur de très bonnes affaires, mais quelques échanges avec le vendeur et quelques informations permettent de vérifier l'authenticité de l'annonce.
  • Paiement par Western Union ou par mandat cash, vendeur en Afrique ou parfois en Angleterre, il s'agit peut-être d'une arnaque qui est fréquente ces temps-ci : des prix bas sans être incohérent sur du bon matériel photo. Pour reconnaître rapidement une annonce frauduleuse, faites une recherche avec le pseudo, le mail, ou le numéro de téléphone du vendeur. S'il apparait qu'il vend une grande quantité de matériel high-tech, sur de nombreux sites, alors il s'agit surement d'une arnaque.
  • Paiement par Paypal : certes très pratique, mais qui regorge de vendeurs frauduleux. Les arnaques avec ce type de paiement sont nombreuses.
  • Si vous êtes obligé de traiter à distance, en passant par la poste par exemple, vérifiez plusieurs informations qui vous permettront de vous couvrir en cas de litige : identité du vendeur (avec photocopie de pièce d'identité si possible), adresse du vendeur, numéro de téléphone fixe et/ou portable, historique de ses annonces. Vous pouvez également demander quelques photos du matériel prouvant que le vendeur l'a bien en sa possession.
  • Demandez au vendeur d'établir une lettre de cession, reprenant les différents points de la vente : date, identités des deux protagonistes (acheteur et vendeur), matériel vendu et différents commentaires. Vous pouvez télécharger un exemple de lettre de cession à cette adresse.
  • Si vous êtes vendeur, prenez des précautions sur le paiement : évitez Paypal. Si vous vendez à distance, attendez quelques jours que la somme soit visible sur votre compte bancaire (entre 4 et 6 jours) avant d'envoyer le colis.

Pour les vendeurs


Pour vendre vite et bien, mettez une photo de votre matériel. La photo doit être nette et propre pour que l'annonce donne envie à l'acheteur.
Détaillez bien votre matériel, sa date d'achat, la garantie en cours, l'état général et les défauts, traces, qui peuvent apparaître.
Concernant le prix, il est toujours difficile d'estimer la valeur de son matériel : vérifiez le prix du neuf, observez les différents tarifs proposés par d'autres vendeurs. Une technique consiste à surévaluer légèrement son prix et d'accepter la négociation : vous devriez arriver au tarif auquel vous pensiez vendre votre matériel. Cependant, ne cassez pas les prix, tout simplement pour que le marché se tienne et que chacun ne perde pas trop d'argent.
Enfin, si vous comptez vendre prochainement, n'attendez pas la sortie d'un nouveau modèle de la marque. Le votre serait alors dévalué. Guettez les futures sorties et planifiez votre vente pour qu'elle ait lieu bien avant.

Retour d'expérience


Les bonnes affaires que j'ai pu faire en occasion :
  • Sigma 10-20 : via un forum, remise en main propre. -30% (300€) sur le prix neuf
  • Canon 28-70 f2.8L : via un forum, remise en main propre. 450€ mais le matériel ne se trouvant plus en neuf, je me suis référé au prix du nouveau modèle à 1000€.
  • Canon 70-200 f4L : via un magasin, - 40%(450€) sur le prix neuf, bon état, quelques traces d'usures mais lentilles impeccables.
  • Canon 20mm 2.8 : via un site d'annonce.-50%(150€) du prix neuf. Excellent état et transaction par la poste. Envoi de l'objectif avant paiement, ce qui est plutôt rare.
  • Canon 5D : via un ami, -50%(900€) du prix neuf, très bon état et confiance du vendeur.
  • Canon 30D : via le service Refurb de Canon, -40% (550€) sur le prix neuf. Matériel de démonstration en très bon état.


Globalement, l'occasion m'a permis de trouver beaucoup d'objectifs et de boitiers en bon état, à un prix très intéressant. J'ai cependant toujours pris beaucoup de précautions avant de faire affaire avec les vendeurs, notamment en privilégiant la remise en main propre. Méfiez-vous toujours des vendeurs un peu pressants qui proposent des prix trop bas, n'hésitez pas également à demander un numéro de téléphone pour une transaction à distance.

Sources images : Julien Achard

A voir également :

Ce document intitulé «  Comment bien vendre et acheter du matériel photo d'occasion  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.