Drupal : le CMS Open Source tout terrain

Septembre 2016

A la veille du lancement de sa 7e version, le système de gestion de contenus Open Source Drupal continue sa progression sur le marché des CMS. Ce projet initié en l'an 2000 par le développeur belge Dries Buytaert, compte bien rivaliser avec des « mammouths » tels que Wordpress et Joomla, les deux poids lourds de sa catégorie. Des micro-entrepreneurs aux PME en passant par les grosses collectivités, Drupal remporte en tous cas un succès croissant depuis plusieurs années. Ce système est en effet utilisé pour le développement d'environ 500.000 sites web dans le monde. Parmi ceux-ci, Rue89.com : le site internet d'informations et de débat participatif utilise le CMS Open Source depuis ses débuts en 2007 et développe aujourd'hui d'autres sites web sous Drupal. Le point sur les fonctionnalités et les applications de CMS pour les professionnels, et le point de vue de Damien Cirotteau, directeur technique de Rue89.com.


Drupal : quels usages ?


Drupal est un gestionnaire de contenu (CMS) Open Source publié sous la licence publique générale GNU qui s'appuie sur le langage de script PHP. Ce logiciel permet notamment de publier, gérer et organiser les contenus d'un site web, et permet également de gérer l'organisation et les droits d'accès d'une communauté d'utilisateurs.
Il s'organise autour d'unités de contenus minimales, appelées « noeuds », qui correspondent à différents éléments : article, blog, commentaire, formulaire de saisie, image ou galerie d'images, sondage, page de wiki, etc.
Drupal a été défini au départ comme un « assembleur rapide de site web » par son créateur Dries Buytaert, c'est-à-dire une plateforme facilitant la mise en place de contenus de manière collaborative sur un site web utilisé par plusieurs personnes.

La structure modulaire et évolutive du CMS (voir plus bas), qui permet d'ajouter de nombreuses fonctionnalités, rend possible la conduite de nombreux projets de taille différentes, notamment dans les champs suivants :

- Publication web (création de plateformes et sites communautaires sur internet)
- Création de systèmes de gestion des connaissances (notamment via une classification taxonomique - par catégories- des contenus)
- Création de groupes de travail (intranet).

Ce que Drupal n'est pas !
Contrairement à d'autres CMS (Wordpress), Drupal n'est un outil « clé-en-main » et son utilisation nécessite l'intervention d'un développeur expérimenté, du fait de sa structure modulaire et hautement adaptable.

Une organisation modulaire, flexible et extensible


Drupal repose sur une structure modulaire qui associe des modules « natifs », -disponibles dans le package de base du programme- et un peu plus de 6000 « modules communautaires »

Certains modules natifs sont indispensables au fonctionnement de Drupal (ex : gestion des utilisateurs), certains sont facultatifs (ex : ajout d'un blog au site). Parmi les modules natifs : création et classement des contenus (date de publication, classement alphabétique, etc.), gestion des templates (modèles), système de taxonomie (ex : classement par mots-clés attribués aux articles et création de catégories), forum, etc.

Les modules communautaires sont le fruit du travail de la communauté d'utilisateurs organisée autour du projet Drupal. Les administrateurs du CMS peuvent ajouter ces modules pour construire leur site en fonction de leurs besoins de développement. Ces modules, très nombreux aujourd'hui, couvrent donc des besoins très variés, entre autres :

- Newsletter
- Chat
- E-commerce (ex : paiement électronique)
- Gestion sémantique des contenus (structuration des métadonnées)
- Outils multilingues
- Optimisation du référencement
- Applications mobiles (code 2D, gestion d'un site Drupal depuis un smartphone)
De très nombreux modules complémentaires sont disponibles dans les domaines suivants : statistiques, sécurité, navigation web, syndication des contenus, intégration d'applications tierces (ex : Twitter)

Drupal et l'optimisation du référencement


Outre sa grande modularité, Drupal possède plusieurs caractéristiques fonctionnelles qui le distinguent des autres CMS, notamment en matière d'outils d'aide au référencement. Et notamment :
- Le contrôle avancé d'écriture d'URL (et la possibilité d'automatisation d'écriture d'URL via le module Pathauto) pour l'optimisation du référencement.
- Le système de classification des contenus (taxonomie), qui permet d'organiser les contenus par mots-clés de manière très élaborée.
- La gestion simplifiée du titre des pages et des balises méta

La communauté Drupal


La communauté qui participe au développement du CMS Drupal compte plusieurs centaines de milliers d'utilisateurs, et plusieurs milliers de développeurs. Elle participe à la conception de modules complémentaires et à la production de documents et tutoriels sur l'utilisation du CMS. Le succès actuel de Drupal tient en grande partie au dynamisme de cette communauté, comme c'est le cas pour de nombreux projets Open Source.
Drupal s'appuie donc sur plusieurs espaces de partage de connaissances, dont :

- Le site officiel en anglais et ici sa version française
- Un blog
- Forums de discussions (anglais) et français
- Une documentation technique et pratique
- Des mailing-lists

Quels sites web professionnels utilisent Drupal ?


Sur internet, des sites web proposant des contenus très différents utilisent Drupal. On peut citer notamment les catégories suivantes :

- Sites d'informations, e-zine : en France, Rue89 (voir l'interview ci-dessous), Mediapart, Slate.fr, Radio France, etc. En Angleterre, The Economist.
- Portails d'informations : le portail communautaire regroupant des sites de loisirs Popsugar.com.
- Sites d'entreprises/intranet : Yahoo Research !
- E-commerce (via le module Ubercart)
- Annuaires de référencement
- Sites web intégrant du contenu multimédia (intégrant photos, musique, playlists, vidéos, etc.). Par exemple, Warner Bros Records
- Sites web institutionnels/éducatifs : site de l'Université de Pennsylvanie
- Réseaux sociaux : la plateforme communautaire GoingOn.com

Focus : Les développeurs de projets Drupal mieux payés ?


Une étude récemment menée aux Etats-Unis par le site communautaire DoNanza, une plateforme communautaire spécialisée dans l'emploi des webmasters/webdesigners freelance apporte un éclairage sur « l'économie » des CMS, en comparant Wordpress, Joomla et Drupal. Si Wordpress et Joomla sont respectivement utilisés 6,5 et 3,5 fois plus souvent que Drupal, ce dernier est celui qui récolte les plus gros budgets : ainsi un développeur Freelancer utilisant Drupal gagnerait en moyenne 915 $ par projet, contre 455 et 473 $ respectivement pour Wordpress et Joomla.

Le point de vue de l'expert : Damien Cirotteau, Rue89.com


Damien Cirotteau est responsable technique du site internet d'informations et de débat participatif Rue89.com qui utilise Drupal pour son développement depuis ses débuts.

CCM - Depuis quand Rue89.com utilise Drupal et quels ont été les critères pris en compte pour choisir ce CMS ?

Damien Cirotteau - Nous utilisons Drupal depuis février 2007, donc un peu avant le lancement de Rue89.com en mai 2007. Il y a eu plusieurs critères de choix : en premier lieu un critère de modularité, c'est-à-dire le fait de pouvoir s'appuyer sur un système dont le coeur peut être étendu si besoin. Il y a eu également un critère de fonctionnalité : donc un système qui propose des fonctionnalités suffisamment riches, soit déjà présentes dans la version de base, soit via les modules mis à disposition par la communauté. Et enfin un critère de qualité de code.

CCM - L'un des points forts de Drupal, c'est la présence d'outils d'optimisation du référencement naturel des contenus, est-ce que cet aspect a joué un rôle dans le choix de CMS ?

DC - Oui. Cet aspect a été pris en compte car nous voulions : un système qui met en place les bonnes pratiques de référencement comme la réécriture d'URL, un code propre, la possibilité de générer des structures adaptées au référencement naturel. Drupal propose ces solutions. Après, une bonne partie du travail reste à la charge des développeurs : par exemple, la version de base de Drupal permet la réécriture d'URL, mais la génération automatique d'URL basée sur plusieurs critères (titres, mots-clés, date etc.), nécessite la mise en place d'un module supplémentaire. S'il y a des besoins de référencement très particuliers, les développeurs peuvent être également appelés à concevoir leurs propres modules. Il y a malgré tout un travail de configuration et de développement si on veut être très avancé.

CCM - Beaucoup de rédacteurs et contributeurs participent à Rue89 : avez-vous travaillé l'ergonomie de Drupal pour en faciliter l'utilisation?

DC- Drupal permet de développer des outils ergonomiques, des interfaces, des tableaux de bord qui sont propres, mais au départ, c'est moins intuitif que Wordpress ou Joomla. Mais comme il est modulaire est codé de façon assez propre, c'est relativement facile d'adapter un back office qui répond bien au besoin métier de l'utilisation.

CCM - Rue89 utilise Drupal pour développer d'autres sites en tant que prestataire de service, qu'est-ce qui a motivé le site à proposer ce type d'offres ?

DC- C'est une activité qui s'est mise en place très rapidement, quelques mois après le lancement de Rue89.com en septembre 2007, il s'agissait du site Bibliobs du Nouvel Observateur. Nous voulions être innovants à la fois sur le plan journalistique et sur le plan du développement web. Après avoir internalisé le développement du site de Rue89, nous avons voulu diversifier notre modèle économique, et faire du développement pour d'autres projets basé sur notre expertise.

CCM - Drupal aujourd'hui, c'est environ 6000 modules communautaires qui permettent de faire évoluer l'interactivité des sites assez rapidement. A quoi ressemblera Rue89.com dans les mois à venir ?

DC - Nous allons lancer une nouvelle version du site en avril 2011 qui sera basée sur la version 7 de Drupal, et proposera notamment des formats encore plus participatifs que ce qu'on fait actuellement. Nous allons également proposer un nouveau back office plus performant et plus pratique pour les rédacteurs et les contributeurs du site. Enfin la nouvelle version agrégera plus de sites qui travailleront de façon synchronisée, avec le partage des bases de données utilisateurs.

En savoir plus
Télécharger Drupal
Quelles sont les meilleures applications Open Source en 2010 ?

A voir également :

Ce document intitulé «  Drupal : le CMS Open Source tout terrain  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.