Posez votre question »

Web sémantique : quelles applications aujourd'hui ?

Avril 2015

Conçues il y a quelques années pour enrichir la recherche et l'exploitation des résultats sur le web, les technologies derrière le web sémantique poursuivent leur ascension. Intégration progressive aux moteurs de recherche et réseaux sociaux, développement de moteurs de recherches dimensionnés aux besoins spécifiques des entreprises, adoption croissante par les sites d'e-commerce. Qu'il s'agisse d'optimiser l'accès aux informations pertinentes, d'améliorer le référencement d'un site, où d'optimiser le ciblage marketing, le web sémantique recoupe aujourd'hui des besoins transversaux et bénéficie de l'intérêt grandissant des principaux acteurs du web. Le point sur un marché en plein essor, et sur ses applications à l'horizon 2011.


Les fondamentaux du web sémantique


Le web sémantique, et par extension, le web des métadonnées, notion apparue dès 1994, repose sur un ensemble de technologies censées rendre le contenu des ressources (images, textes, vidéos, etc) du web plus accessibles et utilisables par les internautes. Concrétisé il y a un peu plus de 10 ans par le World Wide Web Consortium (W3C) - l'organisme de standardisation des langages web- ce système permet de relier entre elles les informations qui jusque-là étaient traitées séparément. Le fonctionnement du web sémantique intègre donc au web actuel la possibilité d'agréger plusieurs données liées entre elles : soit "sémantiquement", soit par des attributs qui les déterminent. Par exemple, pour la requête suivante : "acteur 20 ans new york" : un moteur de métadonnées sera capable de produire une liste de références correspondant exactement aux critères de recherches demandés (et nom un ensemble de résultats bruts, non structurés).

D'un point de vue technique, le web sémantique introduit plusieurs standards : RDF (modèle permettant de décrire toute donnée), RDF Schema (création de vocabulaires et d'ensembles de termes descriptifs), OWL (langage permettant de créer des ontologies servant de support aux traitements logiques (inférences, classification automatique) et SPARQL (permet d'obtenir des informations à partir de graphes RDF).

Les champs d'applications du web sémantique


Les langages derrière le web sémantique sont actuellement utilisés dans différents domaines d'applications :

Les réseaux sociaux, blogs et plateformes communautaires (ex : Flickr, Facebook)


Le web sémantique permet d'agréger plusieurs données entre elles (ex : pour une image : le lieu, la date, le nom des personnes, l'auteur, la date de prise de vue, etc.) pour enrichir les possibilités de recherche d' informations et/ou se connecter avec d'autres membres.

La recherche/le classement bibliographique/documentaire


On peut notamment citer, entre autres, les travaux de la Bibliothèque nationale de France qui a récemment mené une expérience destinée à montrer les possibilités d'utilisation des techniques du web sémantique pour effectuer des recherches simultanées à travers plusieurs collections patrimoniales numériques (en différentes langues). L'objectif étant de créer davantage de liens entre les données des catalogues, de les rendre plus visibles sur le web (voir ici).

La recherche d'informations sur internet/intranet


Les moteurs de recherche grand public assimilent peu à peu les technologies du web sémantique, là ou d'autres moteurs en ont fait leur clef-de-voûte : comme Tumbup, un nouveau moteur de recherche relié à Facebook et qui s'appuie sur l'activité des membres du réseau social (recommandations sur des lieux, produits, etc.) pour produire des résultats plus signifiants. On peut aussi citer les moteur de recherche Wolfram Alpha, True Knowledge (interprétation du langage naturel) et Zoom, un moteur intégrable à l'intranet, aux sites et blogs d'entreprise pour structurer les données recherchées.

La recherche d'informations en entreprise


Via des logiciels qui permettent de collecter, analyser et structurer de grands volumes de données (ex : Exalead, voir plus bas)

L'industrie et la recherche et développement


Notamment dans les domaines de pointe (ex : aéronautique, recherche médicale) via la création d'ontologies (ensemble de concepts et de paramètres caractéristiques d'un domaine spécialisé) destinées à agréger des données de conception et de production situées dans différents systèmes d'informations.

Commerce/ecommerce : notamment via l'ontologie "GoodRelations"


Ce vocabulaire permet de décrire de manière structurée les produits, les prix, et les informations relatives à l'entreprise (ex : données de contact, ouverture des magasins, géolocalisation, options de paiement etc.) :il permet notamment aux moteurs de recherche de mieux exploiter ces données essentielles pour les resituer dans leur contexte de recherche.

Le "sémantique" fait son chemin chez les géants du web

Facebook, l'Open Graph et les nouvelles opportunités marketing


Il y a quelques mois, Facebook a introduit l'Open Graph Protocol, une technologie reposant sur le web sémantique et qui permet à des sites tiers d'interagir avec le réseau social par l'envoi et la réception d'informations à Facebook. Ce nouveau protocole s'appuie sur la syntaxe RDFa et a pour objectif de "pérenniser" les interactions sociales entre les sites visités et le profil Facebook d'un internaute. Cette fonctionnalité a déjà été intégrée par de nombreux sites comme le catalogue musical Pandora : quand un membre de Facebook clique sur le bouton "j'aime" d'un artiste ou d'un morceau de musique sur ce site, celui-ci est ajouté à la liste de ses musiques préférées dans son profil Facebook : une forme de recommandation plus poussée.

L'intégration de l'Open Graph est pour l'heure réservée aux sites web hébergeant des données avec lesquelles il est possible d'interagir facilement, notamment pour partager ses intérêts : "films, équipes de sport, célébrités, restaurants" précise Facebook sur la page réservée au développeur. A terme, le protocole Open Graph devrait permettre aux entreprises de cibler leurs annonces plus efficacement vers les "fans" qui aiment leurs produits, et donc de bénéficier d'une visibilité plus pérenne à l'intérieur des profils Facebook.

Google, un pas de plus vers le web sémantique


Cet été, Google a acheté la société de gestion de base de données Metaweb afin d'améliorer les résultats de son moteur de recherche. Celle-ci indexe plus de 11 millions d'éléments: films, livres, émissions de télévision, célébrités, lieux, sociétés et repose sur un système de métadonnées censé permettre aux internautes d'arriver plus directement aux informations à partir de requêtes complexes : les données de la base Freebase, éditées par Metaweb, permettent, à titre d'exemple, d'effectuer des recherches "emboîtées" : par exemple "célébrité/nationalité/âge/sexe" et d'obtenir les résultats filtrés automatiquement.

BestBuy.com : web sémantique et optimisation du référencement


Le site e-marchand Best Buy a été l'un des premiers à enrichir ses fonctionnalités de recherche avec les possibilités offertes par le web sémantique il y a deux ans, via l'intégration de la syntaxe RDFa aux blogs officiels représentant chacun de ses magasins. L'objectif : rendre plus visible les données essentielles de ses magasins (contacts, heures d'ouvertures, prix des produits) en permettant aux moteurs de recherche de mieux les afficher. Selon le site "Read Write Web", citant récemment Jay Myers, ingénieur en charge du développement du site web de BestBuy.com, cette évolution aurait permis de générer 30% de trafic supplémentaire vers les sites web de la marque, grâce à l'optimisation du référencement permise par l'ajout de ces éléments sémantiques.

Web sémantique dans l'entreprise : optimisation de la recherche internet/intranet


Dans les entreprises, les applications qui découlent du web sémantique sont aujourd'hui essentiellement représentées à travers des outils logiciels de recherche et de structuration des données. On peut notamment citer Exalead et sa plateforme Cloud View et la solution Antidot Finder Suite, dont la 7e version vient d'être lancée et qui associe recherche collaborative et web sémantique.

Exalead et "Cloud View"


La solution Exalead CloudView lancée il y a un peu moins de deux ans est une plateforme de recherche et d'accès à l'information interne et externe à l'entreprise : Elle est censée permettre de collecter, analyser et structurer de grands volumes de données structurées et non structurées (ex : emails, flux RSS, notes des centres d'appels, commentaires des forums, réseaux sociaux, blogs, etc.) qu'ils soient issue des systèmes et terminaux fixes ou mobiles ou du web. Cette solution repose sur des fonctionnalités linguistiques et sémantiques qui permettent de catégoriser et d'enrichir l'information de manière automatique. L'objectif de celle-ci est de permettre aux entreprises de dimensionner leurs besoins d'informations à leurs problèmatiques et sercteurs d'activités particuliers.

Antidot Finder Suite et la recherche structurée


Disponible en version SaaS, la 7e version d' Antidot Finder Suite de l'éditeur Antidot v7 tout juste lancée, est un autre exemple de l'utilisation du web sémantique pour répondre aux besoins d'informations structurées des collaborateurs dans le cadre de leurs problèmes métiers. Outre l'extraction d'informations (notament via des connecteurs web), elle permet notamment la catégorisation, l'indexation et la mise en relation d'un ensemble de données provenant de différentes sources : fichiers textes, documents Open Office et Microsoft Office, flux RSS et Atom, images, sons, messages et boîtes e-mail et dispose de connecteurs pour le web.

En savoir plus


Comprendre le web sémantique
Open Graph Protocol de Facebook, pour les développeurs
Tumbup, le moteur de recommandations qui se base sur la sémantique : quand le web 3.0 se met en marche
Site Mobile
Exalead CloudView
Antidot Finder Suite
Pour une lecture illimitée hors ligne, vous avez la possibilité de télécharger gratuitement cet article au format PDF :
Web-semantique-quelles-applications-aujourd-hui.pdf

Réalisé sous la direction de , fondateur de CommentCaMarche.net.

A voir également

Dans la même catégorie

Web semántica: las aplicaciones actuales
Par Carlos-vialfa le 20 août 2011
Publié par CommentCaMarche. - Dernière mise à jour par alex59fr
Ce document intitulé «  Web sémantique : quelles applications aujourd'hui ?  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.