Posez votre question »

E-réputation : surveiller les sources qui n'ont pas de flux RSS

Avril 2015

Au sein d'une entreprise, la mise en place d'une stratégie de veille et d'un système de suivi permanent du flux d'information est désormais considérée comme un impératif. Malgré le développement du flux RSS depuis quelques années (grâce à l'essor des blogs notamment), certains sites n'en proposent toujours pas ou alors des flux non fonctionnels car dépourvus de précision et d'affinage dans la recherche. Alors comment surveiller de manière efficace des sites sans flux RSS mais dignes d'intérêt pour votre structure ? Voici une sélection d'outils pouvant solutionner le problème.



Générer un flux RSS sur une page


Voici les logiciels de base pour créer un flux RSS sur une page :
  • Ponyfish : outil gratuit, ergonomique et très facilement accessible. A partir du site qui vous intéresse, saisissez l'URL de la page pour laquelle vous voulez générer un flux RSS. PonyFish se charge de transformer pour vous cette page. En outre, Ponyfish dispose de fonctionnalités qui vous permettent de sélectionner à partir de quoi vous voulez générer le contenu : images, vidéos, textes etc.
  • Page 2RSS : produit fonctionnant de manière similaire. Il ne dispose pas cependant d'option vous permettant de déterminer à partir de quel contenu de la page initiale le RSS sera généré. Moins maniable, il souffre un peu de la comparaison avec PonyFish. Seul petit plus par rapport à son concurrent : il est possible d'être alerté sur sa boîte de réception des nouveaux contenus relatifs à la page surveillée et également de recevoir l'alerte directement sur votre compte Twitter.
  • RSSpect fonctionne peu ou proue de la même façon que les deux précédents. Il nécessite toutefois une inscription avant de pouvoir commencer à transformer des pages en RSS. Pour chaque page vous pouvez assigner un titre un flux et choisir le seuil du changement inclus dans le RSS. Par exemple vous pouvez décider que seuls les gros changements vont générer une nouvelle alerte dans votre flux RSS, concept à définir et à évaluer.

Les alertes de modification de pages


La seconde catégorie d'outils vous permet d'être alerté par mail des modifications d'une page.
Tous ces outils fonctionnent de la même façon : saisissez l'URL de la page à surveiller, lorsque l'outil le propose, choisissez vos critères d'alertes (zone de la page, type de contenus, seuil de variation), saisissez votre email, et attendez de recevoir vos premières alertes.
  • Change Detection : L'outil vous propose diverses options assez pratiques pour affiner votre alerte comme le le type de modifications sur la page à signaler, le nom de l'alerte, les mots-clés qui doivent être signalés ou omis.
  • Femtoo : fonctionnalité intéressante à mettre au crédit de l'outil, il propose de tester la sélection effectuée afin de bien vérifier que le flux marche (et ne pas attendre indéfiniment des alertes mails qui n'arriveront jamais).
  • Watchthatpage : service gratuit permettant de suivre un nombre illimité de pages web à partir de mots-clefs et de les classer dans des dossiers.
  • FollowThatPage et InfoMinder : ces services proposent les mêmes fonctionnalités d'alertes mails que Change Detection.

Les extensions pour navigateurs


Afin de rester sur le qui-vive et de ne pas passer son temps à naviguer entre ses boites mails et son agrégateur, le recours aux plugins des navigateurs web est une solution de choix.
  • Update Scanner pour Firefox : une fois cette extension installée, faites un clic droit sur la page que vous voulez surveiller, sélectionnez la fréquence de surveillance, et le seuil de variation qui déclenchera une alerte. Les alertes apparaîtront ensuite dans votre navigateur lorsqu'il y en aura.
  • Page Monitor pour Google Chrome : il fonctionne sur le même principe qu'Update Scanner. Pour paramétrer la surveillance, cliquez simplement sur l'icône de l'extension qui est par défaut installée dans la barre supérieure du navigateur.

Les logiciels spécialisés


Les outils de surveillance spécialisés ont un prix. Téléchargeables ou en Saas, une période d'essai gratuite permet souvent de tester leur efficacité. Souvent plus souples et plus complets, ils restent tout de même des outils moins abordables et plus utiles pour une veille sensible ou complexe.
  • Website Watcher : un des logiciels pionniers de la veille sur Internet. Avec de l'expérience vous pouvez surveiller quasiment n'importe quel type de page : avec ou sans flux RSS, y compris celles se protégeant contre les logiciels de surveillance. Les paramètres de filtre sont très nombreux, reposant sur des expressions régulières avec des fonctionnalités d'apprentissage et un enregistreur de macro vous permet de passer à travers des formulaires d'identification. Une version d'évaluation de 30 jours permet de se faire la main et de décider s'il est rentable d'investir les 50 € réclamés. Le site de l'éditeur propose également de nombreux tutoriels vidéo.
  • Internet Owl : plus simple à paramétrer que Website Watcher et également moins complet. Son système d'alerte par pop-up ou par signal sonore est néanmoins assez intéressant.




Pour compléter la question des sources sans flux RSS, nous pouvons ajouter Dapper, Wysigot et Newzie (moins connus et plus expérimentaux) à notre sélection des offres disponibles sur le marché. Les logiciels présentés sont globalement fiables. A chacun de faire son choix ou d'essayer la solution la plus adéquate aux besoins de sa veille.

Crédit photo : Beboy - Fotolia
Pour une lecture illimitée hors ligne, vous avez la possibilité de télécharger gratuitement cet article au format PDF :
E-reputation-surveiller-les-sources-qui-n-ont-pas-de-flux-rss.pdf

Réalisé sous la direction de , fondateur de CommentCaMarche.net.

A voir également

Dans la même catégorie

Monitorizar sitios Web que no poseen canales RSS
Par Carlos-vialfa le 7 août 2010
Publié par CommentCaMarche. - Dernière mise à jour par Crashounette
Ce document intitulé «  E-réputation : surveiller les sources qui n'ont pas de flux RSS  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.