Un iPad en entreprise, pour quoi faire ?

Décembre 2016

Sorti aux Etats-Unis le 3 avril, en France le 28 mai, l'iPad d'Apple est le nouveau bijou technologique qui divise et déconcerte spécialistes et grand public. Est-il l'avenir du media interactif ou simplement un « gros iPhone », un outil de loisir aux possibilités limitées par l'univers propriétaire d'Apple ? Que propose-t-il ? A-t-il sa place en entreprise ? Si oui, pour quels usages ?


L'iPad, portrait-robot

L'appareil


Taille et poids : l'iPad mesure 242,8 x 189,7 x 13,4 mm pour 680 g à 730 g (suivant la présence ou non du module 3G).
Design : dessin monobloc, angles arrondis, faible épaisseur, écran brillant, 3 touches de fonction (interrupteur, réglage du volume et touche retour menu)... il a l'aspect très séduisant d'un grand iPhone ou iPod touch.
Ecran : tactile 9,7" de 1024 x 768 pixels, il est équipé de capteur de luminosité, retro éclairage, accéléromètre avec bascule automatique de l'affichage.
Connectique et fonctions: haut-parleur, micro, prise casque 3,5 mm, connecteur pour la synchronisation USB avec un ordinateur, WiFi, bluetooth 3G et GPS en option sur certains modèles.
Autonomie : elle est annoncée à 10 heures en marche et 1 mois en veille.
Configurations et prix : 3 configurations de 16, 32, et 64 giga de 499€ à 699 €. Compter 100€ de plus pour la 3G, utilisable partout dans le monde.

L'interface d'utilisation

  • A l'allumage, aucun dépaysement pour les habitués des univers Apple !

Son système d'exploitation reprend le système d'icônes, de clavier et le concept multi-touch de l'iPhone, tandis que les fonctions de défilement d'écran, de zoom, de bureautique rappellent les systèmes des Mac de bureau. Dans l'ensemble, on y retrouve donc toutes les qualités d'ergonomie et de facilité de prise en main d'Apple... et les défauts d'un système très propriétaire et peu personnalisable.
  • Les fonctions de l'iPhone augmentées de l'ergonomie des stations Mac

L'iPad propose tout comme l'iPhone l'accès direct au web via le navigateur Safari, aux fonctions de base e-mails, contacts, calendrier. Toutes les applications disponibles pour iPhone fonctionnent sous iPad. Musique, photos et vidéos sont accessibles via iTunes. L'iPad ajoute iWork (traitement de texte), iBooks (livres numériques) et un ensemble d'applications spécifiques iPad, gratuites ou payantes, accessibles via l'iTunes store, qui se multiplient depuis sa sortie. Le système de l'iPad ajoute à l'iPhone des menus contextuels, mais ne permet pas de fonctionnement multitâches et ne peut lire aucun contenu de type Flash.

Ni smartphone, ni ordinateur : un nouvel appareil à la croisée de nouveaux usages

  • L'iPad n'est pas un téléphone !

La version de base se connecte à Internet via le wifi. Si l'on choisit la 3G proposée en option, il devient capable de se connecter partout dans le monde, mais il faut prévoir un forfait données supplémentaire auprès de son opérateur (à partir de 10€ par mois chez Orange), et en aucun cas il ne permet de passer un appel téléphonique. Avec son volume moins facilement transportable que l'iPhone, il est mobile... mais pas trop.
  • L'iPad offre des fonctions de bureautique

Contrairement à l'iPhone, il permet de consulter et de modifier facilement des documents de travail de type Office. Une fois connecté au réseau de votre entreprise, il devient station de lecture de tous types de documents et permet de les emporter partout.
  • L'iPad rend l'internet et le multimédia plus mobiles qu'un ordinateur

Son interface de consultation large et ergonomique permet de profiter réellement des contenus et de les emporter facilement avec soi, d'une pièce à l'autre comme en voyage. La recette de cuisine passe directement du salon au plan de travail, les films, livres, magazines, jeux s'emportent en voiture ou en train, les mails reçus et envoyés restent à portée de main et consultables à tout moment.
  • L'iPad n'est pas une station de travail

Réduisant la surface de consultation de l'écran et n'étant pas aussi confortable qu'un pavé à touches, son clavier ne permet pas de taper rapidement. De plus, en l'absence de fonctionnement multitâches, mieux vaut revenir à sa station habituelle si l'on souhaite travailler efficacement sur des documents.
  • L'iPad offre des potentiels inédits

Particulièrement intéressant en tant que périphérique mobile pour consulter internet partout dans l'entreprise et bénéficier des nombreuses applications multimédia, il se pose en intermédiaire entre l'ordinateur et le Smartphone. Les applications iPhone permettent déjà de piloter un PC Media Center mais seront sans doute améliorées à l'avenir en utilisant au mieux le clavier virtuel, les fonctions tactiles et le plus grand écran de l'iPad. Il pourrait donc devenir, en salle de réunion, la télécommande de toutes vos présentations client et réunions de travail.

Une étude récente menée aux Etats-Unis par Business Insider sur la nature des applications achetées sur l'iTunes Store prouve que ce dernier est déjà utilisé plus largement pour la productivité et la consultation de contenus que pour les jeux, contrairement à l'iPhone.

Quels usages spécifiques en entreprise

  • Fonctions commerciales :


Accueil : proposer aux visiteurs la lecture de journaux, magazines, l'écoute de la radio ou de musique, et l'accès au web.
Book : présenter ses réalisations et documents commerciaux de manière interactive, avec prise en main pour le client : photos, diaporamas, site web, pdf...
  • Fonctions de productivité


Notes : prendre des notes en réunion, sur document vierge ou en modification de documents
Réunions de travail : consulter et modifier les documents de l'entreprise, travailler à plusieurs sur des schémas d'organisation ou de production
  • Assistant personnel

Transporter facilement ses données en mode immédiatement consultable
Passer sans transition de l'usage professionnel à l'usage de loisir à domicile
  • Ressource d'équipe

Alimenter collectivement une veille web
Tenir à jour une revue de presse
Tenir à jour la présence de l'entreprise sur les media sociaux

Acheter ou attendre ?


Un produit plaisir qui peut aider à mieux travailler : les + qui donnent envie d'acheter tout de suite...

- Facilité d'accès à tous types de contenus
- Design très séduisant
- Maniabilité, disponibilité, ergonomie, plaisir d'usage
- Ecran rétro-éclairé très confortable pour les contenus images et vidéo
- Accéléromètre donnant de la convivialité à la fonction de partage de main en main
- Stabilité du système d'exploitation
- Accès possible au web mobile en version 3G
Très adapté à l'usage du web social de type twitter/ facebook

Un produit encore incomplet : les - qui donnent envie d'attendre une version prochaine ou une offre concurrente.

- Absence de webcam : pas de prise de photos ou vidéos, ni de visioconférence possible
- Inconfort du clavier en l'absence de station: pas opérationnel pour le tchat ou la saisie.
- Autonomie réduite.
- Ecran brillant et rétroéclairé, moins confortable pour les e-books que les terminaux concurrents, vite souillé par les traces de doigts.
- Applications peu nombreuses pour l'instant, payantes pour la plupart.
- Prix élevé.

Témoignage : « un outil d'usage collectif, qui m'a fait redécouvrir le plaisir de lire la presse »


Jean-Etienne Durand, de l'agence Wopata, a adopté l'iPad dans son entreprise -qui développe des applications web et mobiles- dès son lancement. Il nous livre ses premières impressions.

CCM - Pourquoi avoir acheté un iPad dès sa sortie aux Etats-Unis ?
Jean-Etienne Durand - Notre agence conçoit et développe des applications web et mobiles basées sur l'intelligence collective depuis 2008, notamment pour l'iPhone. Nous serons appelés très rapidement à développer des applications pour l'iPad, et nous avions besoin de le voir fonctionner au plus tôt. Nous l'avons donc reçu dès le lendemain de son lancement !

CCM - Vos premières impressions lors de la prise en main ?
JE-D - J'ai été frustré les premières heures, avec l'impression de n'avoir en main qu'un « gros iPhone », plus grand, plus lourd, moins maniable, avec seulement un bureau plus sympa. A l'usage, et surtout en installant des applications spécifiques à l'iPad, j'ai compris ce qui faisait vraiment sa différence. L'interface est bien repensée, avec des concepts ergonomiques nouveaux, comme les menus « pop over ». C'est vraiment un outil dont l'ergonomie exceptionnelle détermine l'usage que l'on en fera. C'est l'idéal, par exemple, pour l'accès aux web ou au jeu des seniors et des enfants.

CCM - A quoi vous sert-il au quotidien ?
JE-D - J'ai redécouvert l'information, le plaisir de lire la presse, d'écouter la radio en streaming... Nous nous en servons en réunion, pour travailler ensemble en griffonant des schémas, en consultant les documents disponibles sur le réseau : c'est un instrument de travail collaboratif, qui passe de main en main, qui appartient réellement au groupe. Il est plus pratique que l'ordinateur pour lire, répondre rapidement à des mails, passe du lieu de travail à la maison et permet de garder le contact chez soi ou en déplacement sans allumer l'ordinateur.

CCM- Que pensez-vous que l'iPad changera dans les demandes de vos clients ?
JE-D - Nous allons très rapidement avoir un boom des demandes de développement d'applications iPad, comme c'est déjà le cas pour l'iPhone. Ces supports ouvrent des perspectives insoupçonnées d'interactivité, de transformation du quotidien, avec la possibilité de créer du contenu et des fonctionnalités à partir du feed-back des utilisateurs, des alertes push non intrusives, ciblées selon le besoin, de travailler sur la réalité augmentée, et avec l'iPad, de créer des moments de lecture vraiment confortables. Créer une application iPad pour présenter son offre comme sur son site web n'a pas grand intérêt, puisqu'on peut déjà le consulter. Les applications qui auront du succès, et qui pourront être facteur de chiffre d'affaires puisque monétisables, doivent être réfléchies en contenus et fonctionnalités pour apporter un vrai service : notre métier est d'accompagner cette réflexion.

A voir également :

Ce document intitulé «  Un iPad en entreprise, pour quoi faire ?  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.