Bien choisir son Home Cinéma

Septembre 2016


Le home cinéma permet de recréer chez soi une véritable salle de cinéma miniature et privée. La qualité de l'image et du son sont au rendez-vous et les différents appareils qui composent le home cinéma permettent un rendu exceptionnel. Découvrez notre guide d'achat pour trouver le home cinéma de vos rêves.


Les éléments du home cinéma


Un home cinéma classique comprend :
  • un écran de télévision ou un système de vidéoprojection ;
  • un amplificateur ;
  • un lecteur (dvd ou Blu-ray) ;
  • une enceinte centrale ;
  • deux enceintes frontales.

En option :
  • un caisson de basse (actif ou passif) ;
  • deux enceintes surround.

L'image : les téléviseurs



Un écran LCD consomme moins d'énergie qu'un plasma et est souvent moins encombrant. En revanche, l'image a tendance à être plus pixélisée et le contraste et la luminosité de moins bonne qualité. En fonction de l'angle de vue, on note également une perte du contraste.

Les avantages de l'écran plasma dans le cadre d'un home cinéma sont nombreux : couleurs naturelles, très bonne luminosité, une image moins pixélisée que sur un écran LCD, un angle de visualisation de plus de 160°. Attention toutefois, un écran plasma reste plus onéreux qu'un écran LCD, et sa consommation électrique est plus importante de 20 % environ. Mais c'est ce type de téléviseur qui reste le mieux adapté à une utilisation home cinéma.

Concernant la résolution de l'écran, nous vous conseillons au minimum une résolution de 1366 x 768. Pour la taille de l'écran, tout dépend de votre budget et de la taille de votre pièce. Et bien évidemment, plus on augmente la taille de l'écran, plus l'image comporte de pixels. Dans le cadre d'un home cinéma, un écran de 32 pouces est un minimum pour profiter d'une grande image.

Pour la luminance, choisissez un écran avec une valeur de 1 000 cd/m² au minimum.
Pour plus d'informations, retrouvez notre guide d'achat sur les écrans plasma et LCD.

L'image : les projecteurs

  • Rétroprojecteur


Un rétroprojecteur est un grand écran monobloc, moins épais qu'un téléviseur à tube cathodique et plus profond qu'un plasma ou LCD. Le rétroprojecteur est un très bon choix dans le cadre d'une installation home cinéma car il propose une grande image, pour un prix très raisonnable. Sachez cependant que ce type d'appareil se trouve souvent d'occasion, il n'en existe quasiment plus de neuf. Un des inconvénients majeurs reste la durée de vie de la lampe (environ 8 000 heures).
  • Vidéoprojecteur


Idéal pour avoir la sensation de se trouver dans une vraie salle de cinéma. Le vidéoprojecteur projette en effet l'image sur un écran ou un mur et permet de visualiser un film en très grand format.

Il existe plusieurs types de vidéoprojecteurs :
  • le vidéo projecteur LCD, qui reste le moins cher du marché et qui se destine surtout à un usage informatique (PowerPoint...) ;
  • le vidéo projecteur tri-LCD, avec excellent rapport qualité/prix et une image de bonne qualité ;
  • le vidéo projecteur DLP-DMD, qui reste encore assez onéreux mais propose une très bonne qualité d'image ;
  • le vidéo projecteur tri-tubes, un des plus chers, avec une image excellente et un très bon contraste.

Vérifiez que la résolution de votre vidéoprojecteur soit au minimum de 1024 x 768 pixels.
Consultez notre guide d'achat pour trouver votre vidéoprojecteur.

L'image : lecteur DVD ou Blu-ray


Le lecteur DVD est devenu un standard dans les installations home cinéma. Exit le vieux magnétoscope d'antan, l'ère est au DVD, indéniablement. Certains critères de choix sont à respecter à l'achat de votre lecteur. Vous pouvez partir avec un premier lecteur avec des convertisseurs audio de 24 bits avec fréquence d'échantillonnage de 192 kHz, et des convertisseurs vidéo à 10 bits avec fréquence d'échantillonnage de 54 MHz.

Votre lecteur devra également avoir la capacité de lire plusieurs supports : DVD, DVD-R / RW, DVD+R / RW, VCD, DVD-audio, DIVX, MP3, WMA, SACD...
En terme de « petit plus », la fonction "Progressive Scan" et le Traitement DCDi Faroudja permettent d'obtenir une image plus précise, plus claire et diffusent une image d'une étonnante netteté.

En terme de branchement, trois cas de figures se posent :
  • vous avez un téléviseur cathodique classique : une simple prise Péritel suffira ;
  • vous avez un écran plasma, un vidéoprojecteur ou un écran LCD équipés d'une entrée YUV : choisissez un lecteur avec sortie YUV, dite Composante (représentée par trois connectiques RCA rouge, verte et bleue) ;
  • vous avez un écran plasma, un vidéoprojecteur ou un écran LCD équipés d'une entrée audio/vidéo HDMI ou DVI : optez pour un lecteur avec sortie HDMI.


Le lecteur DVD Blu-ray, quant à lui, propose une qualité d'image et de son inégalée. Son prix reste encore un peu plus élevé que des lecteurs DVD classiques. Et le lecteur DVD Blu-ray ne peut pas lire tous les formats. Par exemple, certains sont incapables de lire les films enregistrés en DivX, format de compression vidéo très répandu. Tous ne lisent pas non plus le JPEG (pour les photos) ainsi que le MP3 ou le WMA (pour la musique).

On préconise généralement l'achat d'un lecteur DVD Blu-ray lorsque le client possède déjà une télévision haut de gamme (inutile d'acquérir un lecteur DVD Blu-ray sur une télévision classique à tube cathodique, qui ne supporte pas la HD).

Le son : les enceintes et le caisson de basse


Les enceintes vont vous permettre d'obtenir un son d'une grande qualité. Plusieurs enceintes composent votre installation son :
  • l'enceinte centrale, responsable de la restitution des dialogues ;
  • les deux enceintes frontales qui retranscrivent les ambiances et la musique ;
  • les enceintes surround qui apportent de la dynamique au son et le diffusent dans l'espace ;
  • le caisson de basse qui va appuyer vos enceintes dans les sons graves.


Vous pouvez opter pour un système stéréo basique appelée 2.1 avec deux enceintes et un caisson de basse, ou bien un système 5.1, 6.1 et même 7.1, avec 7 enceintes, deux devant, une centrale, deux sur les côtés et deux derrière et un caisson de basse, pour un son digne d'une salle de cinéma.
Tout dépend ensuite de l'effet sonore que vous recherchez, de l'espace dans votre pièce de visionnage...

Vous pouvez choisir des enceintes compactes, encastrables, bibliothèques, colonnes...
Le caisson de basse, quant à lui, se charge de restituer les sons les plus graves que vos enceintes ne peuvent pas reproduire à haut volume. Optez plutôt pour un caisson actif qui pourra prendre le relai de votre amplificateur principal.

Consultez notre guide d'achat pour choisir vos enceintes.

Son et images : l'amplificateur


C'est le coeur de l'installation home cinéma, il permet en effet d'amplifier le son et la vidéo. Il reçoit le signal audio et le répartit sur les différentes enceintes. L'amplificateur permet également, et surtout, de décoder le son numérique de votre lecteur DVD en dolby digital et DTS.

L'amplificateur va ensuite alimenter les enceintes et le caisson de basse. Attention, toutes le enceintes ne sont pas compatibles avec tous les amplificateurs, renseignez-vous.

Le home cinéma « parfait » ?


Si vous voulez réunir le meilleur du meilleur de chaque élément qui compose un home cinéma, voici notre sélection :
  • un écran plasma ;
  • un lecteur DVD Blu-ray ;
  • un kit enceintes 7.1 (7 enceintes et un caisson de basse actif) qui retranscrivent un son « chaud » ;
  • un amplificateur « sec » ;
  • assurez-vous de choisir des connectiques de très bonne qualité (préférence « Or » car c'est un des meilleurs conductibles). Ne lésinez donc surtout pas sur ce point, car de mauvaises connectiques pourraient créer des pertes de qualité audio et vidéo malgré l'acquisition de votre home cinéma « parfait ».

A voir également :

Ce document intitulé «  Bien choisir son Home Cinéma  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.