Améliorer vos photos avec Gimp

Septembre 2016



Rien ne vaut une bonne photo, bien cadrée, prise dans des conditions idéales d'éclairage avec un bon appareil, bien réglé et bien utilisé, équipé de bonnes optiques. Mais nous n'avons pas tous les moyens de nous acheter des appareils de professionnel, ni leur compétences. Heureusement les logiciels de retouche photo son là pour nous donner un coup de pouce.

Gimp est un bon logiciel de retouche photo gratuit semblable à Photoshop. Voici les manipulations les plus courantes qui vous aideront à améliorer vos photos.


Recadrer


(paragraphe à rédiger)

Corriger les couleurs


Les conditions d'éclairage ne sont pas toujours idéales lors de la prise de vue (néon, lumières colorées ou blafardes, contre-jour...). On peut compenser tout cela dans une certaine mesure.


Voir les articles:

Corriger les yeux rouges


On peut supprimer l'effet "yeux rouges" dûs au flash de manière efficace.


Voir l'article "Corriger les yeux rouges".

Nettoyer l'image, supprimer des éléments


Vous pouvez supprimer les poussières d'une photo numérisée, retirer une tâche, une rayure, ou même faire disparaître un personnage de la photo.



Voir l'article Supprimer des éléments d'une image

Débruiter l'image


En cas de faible luminosité (ou prise de vue sans Flash), il arrive souvent que l'image soit "bruitée" (comme sablée). Cela est souvent dû à la faible sensibilité des capteurs CCD, ou à la numérisation de documents papier. On peut corriger ce défaut sans perdre les détails fins de l'image.


Voir l'article Restaurer une photo avec GREYCStoration

Réduire les dimensions


Si votre image est destinée à l'impression ou l'archivage, vous avez tout intérêt à garder la résolution maximale. Mais si elle doit être, par exemple, diffusée sur un site web, il est préférable de réduire ses dimensions. Par exemple, on réduira les images 5 Méga-pixels (2592×1944) à 1024x768 ou moins.

Il est conseillé de faire cette réduction uniquement quand vous avez terminé les retouches sur l'image.

Allez dans le menu Image > Echelle et taille de l'image.


Et entrez la nouvelle taille (si vous entrez la largeur, la hauteur sera automatiquement calculée, et vice-versa).


Cliquez ensuite sur le bouton "Echelle".

Adapter l'image à un format différent


Le rapport hauteur/largeur de votre photo peut rendre l'adaptation à des supports différents difficile. Il existe deux astuces pour permettre une meilleure adaptation.



Voir les articles:

Renforcer les contours


Une image dont on a réduit les dimensions perd souvent en "piqué". On peut compenser cela avec le bon filtre.


Allez dans le menu Filtres > Amélioration > Augmenter les contrastes...


Et déplacez le curseur pour obtenir l'effet voulu. Les valeurs au delà de 30 sont généralement excessives.

Enregistrement en JPEG


Le format JPEG permet de gagner en place, au détriment de la qualité. Le tout est de trouver la bonne balance entre qualité et taille de fichier.

Idéalement, l'image originale et les étapes de travail ne doivent pas être enregistrées en JPEG, car à chaque sauvegarde la qualité se dégrade. On préfèrera le format TIFF.
Quand tout le travail sur l'image est terminé, on choisira alors seulement le format JPEG.

Sous-échantillonnage


L'oeil humain est plus sensible à la luminosité qu'aux couleurs: Le format JPEG favorise donc les données de luminance, pas celles de couleurs.

Cela peut avoir un impact négatif sur les images comportant des couleurs vives juxtaposées. Dans ce cas, il faut choisir un sous-échantillonnage différent: Passez de 4:1:1 à 4:2:2 voir même 4:4:4
(Ces nombres donnent le rapport sur la quantité de données stockées: le premier chiffre concerne la luminance, les deux suivants les couleurs. En prenant 4:1:1, vous stockez peu de données concernant les couleurs, d'où des transitions de couleur parfois laides.)

Lors de l'enregistrement JPEG, dans les options avancées, vous pouvez choisir le sous-échantillonnage:


Modes de sous-échantillonnage:
  • 4:1:1 (2x2, 1x1, 1x1 dans Gimp): Le mode qui respect le moins le couleurs, mais donne des fichiers plus petits.
  • 4:2:2 (2x1,1x1,1x1 dans Gimp)
  • 4:4:4 (1x1, 1x1, 1x1 dans Gimp) : Meilleure qualité pour les couleurs.


A gauche, en 4:1:1, les transitions entre couleurs posent problème, alors qu'à droite (en 4:4:4) elles sont mieux préservées. Notez qu'on a pris ici exprès une forte compression JPEG.

Optimisation


La plupart des logiciels qui enregistrent au format JPEG ont une case à cocher "Optimiser". Vous devriez toujours la cocher: Le fichier sera un peu plus petit sans le moindre impact sur la qualité d'image.

Lors de l'enregistrement, ouvrez les "options avancées" et cochez la case "Optimiser".

Progressif ou pas ?


Le mode progressif a peu d'impact sur la taille du fichier, et aucun impact sur la qualité.

Si le fichier est destiné au web, c'est une très bonne idée de coche cette case : Le JPEG s'affichera presque en totalité même si seulement 20% du fichier est chargé par le navigateur (avec un raffinement progressif de l'image au fur et à mesure qu'elle se charge). Cela donnera aux visiteurs l'impression que les pages se chargent plus vite.

Qualité


L'enregistrement en JPEG vous permet de choisir la qualité (en pourcentage).
Essayez à 40% et augmentez progressivement jusqu'à ce que la qualité vous semble acceptable.
(Sous Gimp, cochez la case "Afficher l'aperçu" afin de connaître la taille du fichier résultant et de voir la dégradation de la qualité en même temps.)

A voir également :

Ce document intitulé «  Améliorer vos photos avec Gimp  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.