Utiliser le logiciel libre en entreprise

Septembre 2016

Auparavant réservés aux initiés, le logiciel libre entre peu à peu dans les entreprises. Plus ouverts, moins contraignants, évolutifs et peu coûteux, le libre a de sérieux atouts à faire valoir ! Aujourd'hui plus besoin d'être informaticien pour utiliser le libre ! Opposés aux logiciels propriétaires dans la mesure où ils peuvent être librement distribués et où le code source est accessible, le libre tend à séduire les entreprises qui hésitent de moins en moins à franchir le rubicon !

Libre, gratuit et Open-Source


En matière de logiciel libre, le plus difficile, c'est surtout de comprendre ce que l'on place derrière le terme de logiciel libre ! Car la ressemblance entre logiciels libres, open-source et logiciels gratuits est parfois confondantes, alors que des nuances de taille peuvent exister ! Ainsi, un logiciel libre n'est pas forcément gratuit, un logiciel gratuit n'est pas forcément libre et un logiciel Open-Source n'est pas forcément ni libre ni gratuit, vous nous suivez ? Pas vraiment et c'est bien normal !

Pour être libre, un logiciel doit être utilisable pour n'importe quel usage, être redistribuable et modifiable sans contraintes et pouvoir être étudié. Pour ce faire, le code du logiciel doit être publié et accessible. Pour autant un logiciel libre peut être payant ! Une entreprise peut acheter un logiciel libre et ensuite le redistribuer gratuitement comme bon lui semble, par exemple. Si elle a modifié le code du logiciel, elle doit en revanche publier ces modifications.

Le logiciel open-source, quant à lui, peut être plus restrictif ! Un logiciel open-source est un logiciel dont le code est accessible. C'est-à-dire qu'une fois acquis, son propriétaire peut modifier le code du logiciel. Par contre, l'éditeur du logiciel peut tout à fait interdire, par exemple la revente du logiciel.
Notons que presque tous les logiciels open-source sont libres et qu'un logiciel, pour être libre, est forcément open-source !
Enfin certains logiciels gratuits, ne sont pas libres car leur code n'est pas publié et qu'il est impossible de les modifier.

Pourquoi les entreprises passent-elles au libre ?


Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à passer au libre... parfois même sans s'en rendre compte. Si une entreprise souhaite lancer son site de e-commerce, elle utilisera peut-être le logiciel OsCommerce pour développer son site qu'elle hébergera ensuite sur un serveur Apache. OsCommerce, comme Apache sont des logiciels libres !

Encore mal connus il y a quelques années, les logiciels libres font peu à peu leur trou dans les entreprises. En général moins coûteux que les logiciels propriétaires, ils sont aussi plus flexibles et plus évolutifs ! Comme leurs codes-sources peuvent être modifiés, certains logiciels peuvent être adaptés sur-mesure pour l'entreprise qui a des besoins particuliers, sans surcoût conséquent. Chose inenvisageable dans le monde du logiciel propriétaire... ou alors avec un surcoût important.

L'évolutivité offerte par le logiciel libre est aussi un facteur important dans la décision de passer au libre pour les entreprises. Le fait que chaque amélioration du logiciel soit publiée permet aux entreprises d'avoir un logiciel sans cesse réactualisé. Sans compter qu'une énorme communauté de développeurs travaille sur certains logiciels !

Quelles dispositions prévoir avant de passer au libre ?


Le passage au libre dans l'entreprise ne doit pas se « faire en force » ! Car l'adoption d'une nouvelle bibliothèque de logiciel peut entraîner une « perte de repères » chez vos collaborateurs qui risquent de se retrouver un peu perdu face à de nouvelles interfaces et de nouveaux fonctionnements. Si votre graphiste utilise un logiciel propriétaire de retraitement photos depuis plus de 10 ans aura sans doute quelques difficultés à utiliser The Gimp !

C'est une véritable conduite du changement qui doit être menée dans l'entreprise, d'abord pour sensibiliser vos collaborateurs au logiciel, puis obtenir leur adhésion à l'utilisation du libre. Pour ce faire, le chef d'entreprise doit expliquer ce qui a motivé le passage au sein de l'entreprise.

Comme lors de toute migration vers un nouveau logiciel, des sessions de formation doivent être organisées et on peut imaginer que durant les premiers temps, seules les personnes volontaires devront utiliser le logiciel, avant que tout le monde ne l'utilise.

Certaines structures font elles le choix de laisser complètement libres leurs employés mais d'imposer le libre au nouveaux embauchés. C'est notamment ce que nous expliquait Luc Loubat, lorsque nous l'avions interrogé en novembre dernier. Cet informaticien a dû faire migrer une agence de conseil social et de réinsertion vers le libre. Il nous expliquait que l'agence n'a pas forcé tous ses employés à migrer vers le libre « par contre, tous les nouveaux embauchés ont d'office dû travailler avec des logiciels libres ».
Reste que cette solution peut à terme poser des problèmes de compatibilité dans l'entreprise. Les échanges entre fichiers issus de logiciels libres et de logiciels libres, pas toujours compatibles peuvent poser vite se révéler être des problèmes.

Dans tous les cas, si les logiciels libres sont peu coûteux, voir gratuits, la migration vers le tout- libre coûtera forcément du temps et de l'argent en formation et en équipement, qui doivent être effectués par des professionnels.

Une offre florissante


Les entreprises peuvent-elles passer au tout libre ? Oui à quelques exceptions près ! Aujourd'hui, l'offre est même florissante ! Framasoft, l'un site référent dans le monde du libre, propose un annuaire comprenant près de 1500 logiciels libres : internet, gestion de contenu, développement, bureautique, comptabilité, CRM, ERP, travail collaboratif... Tout y est... ou presque. Si bien qu'à part des logiciels très spécifiques, une entreprise peut, si elle le souhaite, passer au tout libre ! Petite revue des logiciels à votre disposition par catégorie !

Vous souhaitez lancer votre site de e-commerce


Graphisme


Travail collaboratif


ERP/CRM


L'avis de l'expert : Loïc Piquard, d'Elyazalée


A la tête d'Elyazalée, une agence web qui conçoit aussi des logiciels de métiers, Loïc Piquard défend ardemment les logiciels libres. L'entreprise, membre de l'association bretonne de défense du logiciel libre Cap Libre. Avec son associée Sarah Toussaint, ils ont décidé d'utiliser le logiciel libre en interne... et pas que pour des raisons financières !

CCM - Qu'utilisez-vous comme logiciel libre dans votre entreprise ?

LP - Vu notre activité, on en utilise pas mal ! Nous utilisons des logiciels existants comme Ubuntu pour les systèmes d'exploitation, Open Office pour le traitement de texte, Scribus et The Gimp pour la mise en page et le traitement photo. Nous utilisons aussi des logiciels de gestion d'entreprise. Nous sommes d'ailleurs en train d'en développer un que nous allons peut-être distribuer en libre.

CCM - L'adoption du libre, pour vous, c'est un choix militant ?

LP - Oui, c'est un engagement mais ça n'est pas que cela ! Cela nous permet d'avoir accès au code source des logiciels et donc de pouvoir améliorer le logiciel pour nos clients. Cela nous permet aussi un gain financer et un gain en termes de compétences, puisque l'on travaille sur des projets différents ! Enfin, le libre est porté par une large communauté, donc on profite de l'évolution rapide des logiciels et d'un support en cas de soucis.

CCM - Vos employés n'ont pas eu de difficultés pour s'adapter au libre ?
LP - Non, pour le moment, ça va, mais nous n'avons que des développeurs. Mais c'est vrai que la formation, c'est toute la difficulté avec le libre. Les personnes sont la plupart du temps formées sur des logiciels propriétaires et si l'on embauche, on devoir les former sur les logiciels libres.

CCM - Et vos clients ?

LP - Pas du tout ! Ils utilisent déjà du libre sans le savoir ! Aujourd'hui, la majorité des sites sont développés en PHP, qui est un langage libre ! Lorsque l'on fournit un logiciel à nos clients, ce qu'ils voient c'est qu'il va être ergonomique et que l'interface va être agréable. Au final, ca les rassure de travailler avec des logiciels libres car ils ne sont pas dépendants d'une entreprise ou d'un logiciel propriétaire. Aujourd'hui, les clients demandent de plus en plus d'indépendance !

Crédits photos : Mypixbox, Elyazalée

A voir également :

Ce document intitulé «  Utiliser le logiciel libre en entreprise  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.