Posez votre question »

Google Desktop - Configurer le logiciel Google Desktop

Mai 2015

Bien entendu, il est possible de paramétrer le moteur de recherche local en fonction de vos besoins. Pour cela, cliquez sur l’icône Google Desktop dans la Barre des tâches. Dans le menu contextuel, choisissez la commande « Options ». Une fenêtre s’ouvre aussitôt dans le navigateur Web.



Tous les paramètres sont regroupés dans quatre onglets. Le premier, « Desktop Search », est consacré aux options d’indexation :
  • Activer l’indexation du contenu amélioré – conservez cette case cochée si vous désirez bénéficier des fonctions d’indexation étendues. L’une des plus intéressantes permet de sauvegarder les différentes versions d’un même document. Ainsi, en cas de problèmes, vous pourrez toujours revenir à une mouture antérieure.
  • Types de recherche – vous sélectionnez ici les éléments qui doivent être indexés. En ce qui concerne les courriels, Google Desktop supporte Outlook à partir de la version 2000, Outlook Express 5 ou supérieur, Thunderbird à partir de la version 1.0, Netscape Mail 7.1 ou ultérieur. Pour ce qui est des conversations via les messageries instantanées, sont reconnus les logiciels Google Talk, MSN Messenger, AOL version 7 et AIM version 5 ou ultérieure.

Enfin, les documents Office protégés par mot de passe ne sont pas indexés par défaut. Il en va de même pour les pages sécurisées (HTTPS). À vous de voir si leur contenu doit demeurer confidentiel dans Google Desktop.
  • Indexation des plug-ins – il existe des dizaines de modules complémentaires permettant d’indexer de multiples formats de fichiers. Par conséquent, n’hésitez pas à jeter un œil sur les plug-in disponibles.
  • Emplacements de recherche – il est possible d’ajouter des dossiers réseau à l’index. À l’inverse, vous pouvez également exclure des fichiers, des dossiers et des sites Web de la recherche.
  • Intégration Google – par défaut, il est possible de lancer des requêtes simultanées sur le Web et dans l’index local. Les résultats sont alors fusionnés dans une même interface. Si vous préférez voir uniquement les résultats concernant votre ordinateur, décochez la case. À noter qu’aucune donnée personnelle, provenant d’une recherche locale, n’est transmise à Google.
  • Crypter l’index – cochez cette case si vous voulez que Google Desktop chiffre le dossier contenant l’index à l’aide du système EFS de Windows. Pour que le chiffrement fonctionne, il faut que la partition ait été préalablement formatée (ou convertie) au format NTFS. Attention, vous devez désactiver cette option si vous désirez partager votre index avec d’autres ordinateurs.
  • Effacer les éléments supprimés – avec Google Desktop, la notion de suppression est toute relative. En effet, si vous détruisez un élément qui a été indexé, sa version mise en cache n’est pas effacée pour autant. Avantage de ce système, vous pouvez récupérer rapidement un fichier supprimé par inadvertance. Inconvénient, Google Desktop conserve des traces de documents que vous ne voulez peut-être pas voir resurgir d’une manière inopportune… Vous devrez donc choisir entre sécurité et confidentialité !


L’onglet « Fonctionnalités de compte Google » est destiné aux internautes possédant un compte Google (voir chapitre 4) :
  • Gmail – si vous possédez un compte de messagerie Gmail (pour en savoir plus sur Gmail, consultez le chapitre 7), vous pouvez inclure les courriels dans l’indexation.
  • Recherche sur différents ordinateurs – si vous possédez plusieurs ordinateurs (par exemple à votre domicile et sur votre lieu de travail), vous avez la possibilité d’accéder à distance à leur historique Web ainsi qu’aux documents mis en cache. Attention, les éléments indexés avant l’activation de cette fonction ne seront pas consultables.


Dans l’onglet « Affichage » vous paramétrez l’aspect visuel des outils de Google Desktop :
  • Champ de recherche rapide – cochez cette case pour ouvrir/fermer la zone de recherche rapide à l’aide d’une double pression sur la touche [Ctrl]. Nous reparlerons de ce champ dans la section consacrée à la recherche d’éléments indexés.
  • Recherche rapide – précisez le nombre de résultats qui doivent s’afficher à l’écran lorsque vous recourez au champ de recherche rapide.
  • Mode d’affichage – si vous avez choisi d’installer Google Gadgets en même temps que Google Desktop, vous pouvez afficher ou masquer cette barre d’outils. Attention, sous Vista, Google Gadget remplace le volet Windows. Par ailleurs, pour faciliter les recherches, un champ de saisie peut être inséré dans la Barre des tâches ou bien placé n’importe où sur le Bureau.
  • Bouton des gadgets de la barre des tâches – lorsque Google Gadgets est activé, vous apercevez un bouton « Gadgets » dans la Barre des tâches. Vous pouvez afficher un texte et une icône, une icône seule ou masquer le bouton.


L’onglet « Fonctionnalités avancées » propose deux options :
  • Améliorer Google Desktop – cochez cette case si vous désirez aider les développeurs à corriger les bogues du logiciel, par l’envoi automatique de rapports d’erreur. Aucune donnée privée n’est transmise à la société Google.
  • Navigation sécurisée – cette case est cochée par défaut. Lorsque vous visitez un site Web, Google vérifie au préalable si celui-ci ne fait pas partie d’une liste de sites potentiellement dangereux. Vous êtes prévenu en cas d’éventuel problème.


N’oubliez pas de valider les changements en cliquant sur le bouton « Enregistrer les préférences ». À noter que l’icône Google Desktop permet également d’accéder en un clic à quelques paramètres (Google Gadgets, barre de recherche).

Pour en finir avec les possibilités de configuration, sachez qu’il est possible d’interrompre l’indexation de deux manières :
  • Cliquez sur l’icône Google Desktop dans la Barre des tâches et sélectionnez la commande « Indexation > Mettre en veille (1 heure) » dans le menu contextuel. Dans l’heure qui suit, vous pouvez annuler cette décision à tout moment avec l’option « Indexation > Reprendre l’indexation ».
  • Pour interrompre constamment l’indexation sans désinstaller le logiciel, cliquez sur l’icône Google Desktop dans la Barre des tâches et choisissez la commande « Quitter ». Un message d’avertissement est aussitôt affiché à l’écran. Cliquez sur le bouton « Oui » pour fermer l’application. Si vous ne souhaitez pas que cette dernière redémarre automatiquement au début de la prochaine session Windows, décochez aussi la case « Lancer Google Desktop au démarrage de mon ordinateur ».


Le texte original de cette fiche pratique est extrait de «Tout sur le web 2.0» (Capucine Cousin, Collection CommentCaMarche.net, Dunod, 2008)
Pour une lecture illimitée hors ligne, vous avez la possibilité de télécharger gratuitement cet article au format PDF :
Google-desktop-configurer-le-logiciel-google-desktop.pdf

Réalisé sous la direction de , fondateur de CommentCaMarche.net.

A voir également

Dans la même catégorie

Configurar o software Google Desktop
Par pintuda le 24 novembre 2010
Publié par ChristophePineau. - Dernière mise à jour par christelle.b
Ce document intitulé «  Google Desktop - Configurer le logiciel Google Desktop  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.