Oracle - Introduction au SGBD Oracle

Juillet 2015

Introduction au SGBD Oracle

Oracle est un SGBD (système de gestion de bases de données) édité par la société du même nom (Oracle Corporation - http://www.oracle.com), leader mondial des bases de données.

La société Oracle Corporation a été créée en 1977 par Lawrence Ellison, Bob Miner, et Ed Oates. Elle s'appelle alors Relational Software Incorporated (RSI) et commercialise un Système de Gestion de Bases de données relationnelles (SGBDR ou RDBMS pour Relational Database Management System) nommé Oracle.

En 1979, le premier prototype (RDBMS - RSI1) intégrant la séparation des espaces d'adressage entre les programmes utilisateurs et le noyau Oracle est commercialisé. Cette version est entièrement développée en langage assembleur. La seconde version (RDBMS - RSI2) est un portage de l'application sur d'autres plates-formes.

En 1983 la troisième version apporte des améliorations au niveau des performances et une meilleure prise en charge du SQL. Cette version est entièrement codée en langage C. A la même époque RSI change de raison sociale et devient Oracle.

En 1984 la première version d'Oracle (Oracle 4) est commercialisée sur les machines IBM.

En 1985 Oracle 5 permet une utilisation client-serveur grâce au middleware SQL*Net.

En 1986 Oracle a été porté sur la plateforme 8086.

En 1988 Oracle 6 est disponible sur un grand nombre de plates-formes et apporte de nombreuses nouvelles fonctionnalités ainsi qu'une amélioration notable des performances.

En 1991, Oracle 6.1 propose une option Parallel Server (dans un premier temps sur la DEC VAX, puis rapidement sur de nombreuses autres plates-formes).

En 1992, Oracle 7 sort sur les plates-formes UNIX (elle ne sortira sur les plates-formes Windows qu'à partir de 1995). Cette version permet une meilleure gestion de la mémoire, du CPU et des entrées-sorties. La base de données est accompagnée d'outils d'administration (SQL*DBA) permettant une exploitation plus aisée de la base. En 1997, la version Oracle 7.3 (baptisée Oracle Universal Server) apparaît, suivie de la version 8 offrant des capacités objet à la base de données

Oracle est écrit en langage C et est disponible sur de nombreuses plates-formes matérielles (plus d'une centaine) dont :

  • AIX (IBM)
  • Solaris (Sun)
  • HP/UX (Hewlett Packard)
  • Windows NT (Microsoft)

Oracle depuis la version 8.0.5 est disponible sous Linux

Les versions d'Oracle

Oracle se décline en plusieurs versions

  • Oracle Server Standard, une version comprenant les outils les plus courants de la solution Oracle. Il ne s'agit pas pour autant d'une version bridée...
  • Oracle Server Enterprise Edition

Les fonctionnalités d'Oracle

Oracle est un SGBD permettant d'assurer :

  • La définition et la manipulation des données
  • La cohérence des données
  • La confidentialité des données
  • L'intégrité des données
  • La sauvegarde et la restauration des données
  • La gestion des accès concurrents

Les composants d'Oracle

Outre la base de données, la solution Oracle est un véritable environnement de travail constitué de nombreux logiciels permettant notamment une administration graphique d'Oracle, de s'interfacer avec des produits divers et d'assistants de création de bases de données et de configuration de celles-ci.

On peut classer les outils d'Oracle selon diverses catégories :

  • Les outils d'administration
  • Les outils de développement
  • Les outils de communication
  • Les outils de génie logiciel
  • Les outils d'aide à la décision

Les outils d'administration d'Oracle

Oracle est fourni avec de nombreux outils permettant de simplifier l'administration de la base de données. Parmi ces outils, les plus connus sont :

  • Oracle Manager (SQL*DBA)
  • NetWork Manager
  • Oracle Enterprise Manager
  • Import/Export : un outil permettant d'échanger des données entre deux bases Oracle

Outils de développement d'Oracle

Oracle propose également de nombreux outils de développement permettant d'automatiser la création d'applications s'interfaçant avec la base de données. Ces outils de développement sont :

  • Oracle Designer
  • Oracle Developer
  • SQL*Plus : une interface interactive permettant d'envoyer des requêtes SQL et PL/SQL à la base de données. SQL*Plus permet notamment de paramétrer l'environnement de travail (formatage des résultats, longueur d'une ligne, nombre de lignes par page, ...)
  • Oracle Developper : il s'agit d'une suite de produits destinés à la conception et à la création d'applications client-serveur. Il est composé de 4 applications :
    • Oracle Forms (anciennement SQL*Forms) : un outil permettant d'interroger la base de données de façon graphique sans connaissances préalables du langage SQL. SQL*Forms permet ainsi de développer des applications graphiques (fenêtres, formulaires, ...) permettant de sélectionner, modifier et supprimer des données dans la base.
    • Oracle Reports (SQL*ReportWriter) : un outil permettant de réaliser des états
    • Oracle Graphics : un outil de génération automatique de graphiques dynamiques pour présenter graphiquement des statistiques réalisées à partir des données de la base
    • Procedure Builder : un outil permettant de développer des procédures, des fonctions et des packages

Outils de programmation

Oracle dispose d'un grand nombre d'interfaces (API) permettant à des programmes écrits dans divers langages de s'interfacer avec la base de données en envoyant des requêtes SQL. Ces interfaces (appelées précompilateurs) forment une famille dont le nom commence par PRO* :

  • Pro*C
  • Pro*Cobol
  • Pro*Fortran
  • Pro*Pascal
  • Pro*PLI
  • ...
Pour une lecture illimitée hors ligne, vous avez la possibilité de télécharger gratuitement cet article au format PDF :
Oracle-introduction-au-sgbd-oracle .pdf

Réalisé sous la direction de , fondateur de CommentCaMarche.net.


A voir également

Ce document intitulé «  Oracle - Introduction au SGBD Oracle  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.