CommentCaMarche
Recherche

Oracle - Les fichiers d'une base Oracle

Mars 2015

Les fichiers physiques d'une base Oracle

Les fichiers physiques d'une base Oracle permettent de stocker de manière persistante les données manipulées par Oracle, tandis que la mémoire sert à optimiser la vitesse de fonctionnement de la base de données.

On distingue généralement deux types de fichiers :

  • Les fichiers servant à stocker les informations de la base. Tous ces fichiers sont des fichiers binaires, ce qui signifie qu'ils sont inexploitables avec un éditeur de texte.
  • Les fichiers destinés à la configuration et au fonctionnement de la base Oracle

Oracle a défini une architecture permettant de définir une méthode d'organisation standard des fichiers de la base Oracle. Cette architecture est nommée OFA (Optimal Flexible Architecture).

Les fichiers d'une base de données Oracle sont les suivants :

  • Les fichiers de données (dont l'extension est .dbf). Ces fichiers contiennent l'ensemble des données de la base (les tables, les vues, les procédures stockées, ...).
  • Les fichiers Redo Log (dont l'extension est .rdo ou .log). Ces fichiers contiennent l'historique des modifications effectuées sur la base de données
  • Les fichiers de contrôle (dont l'extension est .ctl). Ces fichiers permettent de stocker les informations sur l'état de la base de données (emplacement des fichiers, dates de création, ...)
Une base de données Oracle nécessite au minimum un fichier de données, deux fichiers redo Log et un fichier de contrôle.

Les fichiers de données

Les fichiers de données sont les fichiers occupant la majeure partie de la base de données, leur taille peut osciller entre quelques Mégaoctets et plusieurs gigaoctets. Ceux-ci contiennent en effet toutes les données relatives à la base Oracle dans un format propriétaire. Ainsi pour modifier les informations contenues dans la base de données il est impossible d'intervenir directement sur ces fichiers; la bonne procédure à adopter consiste à modifier le contenu de la base de données par l'intermédiaire d'ordres SQL.

Les fichiers de données contiennent des informations de deux types :

  • Le dictionnaire de données et de travail
  • Les données des utilisateurs
La lecture de ces fichiers de données est faite à l'aide des processus utilisateurs tandis que l'écriture est assuré par le processus DBWR (Database Writer)

Les fichiers Redo-log

Les fichiers Redo-log contiennent l'historique des modifications apportées à la base de données Oracle. Ces fichiers de journalisation enregistrent les modifications successives de la base de données afin de pouvoir restaurer la base de données en cas de défaillance d'un disque dur. Ainsi le cas échéant, la base de données Oracle est à même de simuler l'ensemble des commandes n'ayant pas été sauvegardées pour rétablir le contenu de la base de données.

Au même titre que les fichiers de données, les fichiers Redo-log sont dans un format propriétaire Oracle et l'écriture dans ces fichiers est assurée par le processus LGWR (Log Writer).

Oracle propose également un mode archivage permettant la sauvegarde du fichier Redo-log avant sa réutilisation pour restaurer la base. Si ce mode n'a pas été activé, le contenu du fichier Redo Log est supprimé après utilisation.

Enfin ces fichiers peuvent être multiplexés (comprenez dupliqués dans des répertoires de groupe) afin de fournir un maximum de sécurité.

Les fichiers de contrôle

Les fichiers de contrôle permettent de stocker l'état de la base de données. Ils sont créés lors de la création de la base.
Ces fichiers permettent, lors de l'initialisation de la base, de savoir si la base de données a été arrêtée correctement, ainsi que de connaître l'emplacement des fichiers de données et des fichiers Redo Log. Les fichiers de contrôle sont eux-même repérés par le fichier d'initialisation.

Le fichier de contrôle contient les informations suivantes :

  • Nom de la base de données
  • Date et heure de création de la base
  • L'emplacement des fichiers journaux (Redo-Log)
  • Des informations de synchronisation

Le fichier d'initialisation

Ce fichier est un fichier au format texte contenant l'ensemble des paramètres de démarrage de la base (il est généralement nommé initSID.ora, où SID représente le nom donné à l'instance). Son existence n'est toutefois pas majeure car il peut être facilement reconstruit.

Un fichier d'initialisation par défaut est créé lors de la création d'une base. Celui-ci est largement documenté et des exemples de valeurs sont donnés pour chaque paramètre. Toutefois parmi ces paramètres, seul un nombre limité d'entre-eux est réellement utile.

Pour une lecture illimitée hors ligne, vous avez la possibilité de télécharger gratuitement cet article au format PDF :
Oracle-les-fichiers-d-une-base-oracle.pdf

A voir également

Réalisé sous la direction de , fondateur de CommentCaMarche.net.

Ce document intitulé «  Oracle - Les fichiers d'une base Oracle  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.