Les types de pilotes JDBC

Décembre 2016

Les types de pilotes JDBC

Les pilotes JDBC actuels sont classés en quatre catégories :

  • Pilotes de type 1: Pilotes accèdant à une base de données par l'intermédiaire d'une autre technologie (on parle de passerelle). Les passerelles JDBC-ODBC, permettant une connexion via un pilote ODBC en sont l'exemple le plus courant. Le pilote convertit les appels de données Java en appel ODBC valide, et les exécute ensuite à l'aide du pilote ODBC
  • Pilotes de type 2: Pilotes d'API natifs. Il s'agit d'un mélange de pilotes natifs et de pilotes Java. Les appels JDBC sont convertis en appels natifs pour le serveur de bases de données (Oracle, Sybase, ou autres) généralement en C ou en C++.
  • Pilotes de type 3: Pilotes convertissant les appels JDBC en un protocole indépendant du SGBD. Un serveur convertit ensuite ceux-ci dans le protocole SGBD requis (modèle à 3 couches)
  • Pilotes de type 4: Pilotes convertissant les appels JDBC directement en un protocole réseau exploité par le SGBD. Ces pilotes encapsulent directement l'interface cliente du SGBD et sont fournis par les éditeurs de base de données. Cette solution est à préconiser dans le cadre d'un intranet.
A l'heure actuelle, les bases de données disposent pratiquement toutes d'un pilote ODBC, étant donné que nombre d'entre-elles ont été développées à partir d'interfaces Microsoft.

La technologie ODBC

ODBC signifie Open Database Connectivity. Il s'agit d'un format propriétaire défini par Microsoft permettant la communication entre des clients pour bases de données fonctionnant sous Windows et les SGBD du marché.

Etant donné qu'il existe différents types de bases de données, et que chacune d'entre-elles possède sa propre façon de traiter les requêtes SQL et de renvoyer les résultats, ODBC permet d'obtenir des résultats identiques quelque soit le type de base de données, sans avoir à modifier le programme d'appel qui transmet la requête.

ODBC n'est toutefois pas la solution miracle, étant donné d'une part qu'il ne s'agit pas d'une technologie libre (Microsoft la fait évoluer à son gré), d'autre part qu'il ne s'agit que d'une interface "alternative" à celle fournie par les constructeurs et compliquée à maîtriser.

La passerelle JDBC-ODBC

Afin d'illustrer la connexion à une base de données, nous allons nous connecter à une base Access par l'intermédiaire de la passerelle ODBC-JDBC, en abordant toutes les étapes de la connexion à une base de données.

Après création de la base sous Access, il faut dans un premier temps intégrer la base dans l'administrateur de source de données ODBC (Panneau de configuration / source de données ODBC).
Les étapes de création de la source ODBC sont :

  • la sélection du pilote pour la base de données concernée (dans notre cas le pilote Microsoft Access Driver)
  • la définition du nom de la base et de son chemin d'accès
  • la définition du nom de la source de données et du mot de passe

A voir également :

Ce document intitulé «  Les types de pilotes JDBC  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.