Attaque par réflexion (Smurf)

Juin 2015

La technique dite « par réflexion »

La technique dite « attaque par réflexion » (en anglais « smurf ») est basée sur l'utilisation de serveurs de diffusion (broadcast) pour paralyser un réseau. Un serveur broadcast est un serveur capable de dupliquer un message et de l'envoyer à toutes les machines présentes sur le même réseau.

Le scénario d'une telle attaque est le suivant :

  • la machine attaquante envoie une requête ping (ping est un outil exploitant le protocole ICMP, permettant de tester les connexions sur un réseau en envoyant un paquet et en attendant la réponse) à un ou plusieurs serveurs de diffusion en falsifiant l'adresse IP source (adresse à laquelle le serveur doit théoriquement répondre) et en fournissant l'adresse IP d'une machine cible.
  • le serveur de diffusion répercute la requête sur l'ensemble du réseau ;
  • toutes les machines du réseau envoient une réponse au server de diffusion,
  • le serveur broadcast redirige les réponses vers la machine cible.

Ainsi, lorsque la machine attaquante adresse une requête à plusieurs serveurs de diffusion situés sur des réseaux différents, l'ensemble des réponses des ordinateurs des différents réseaux vont être routées sur la machine cible.

Le déni de service par SMURF

De cette façon l'essentiel du travail de l'attaquant consiste à trouver une liste de serveurs de diffusion et à falsifier l'adresse de réponse afin de les diriger vers la machine cible.

Pour une lecture illimitée hors ligne, vous avez la possibilité de télécharger gratuitement cet article au format PDF :
Attaque-par-reflexion-smurf .pdf

Réalisé sous la direction de , fondateur de CommentCaMarche.net.


A voir également


Smurf attack
Smurf attack
Ataque Smurf
Ataque Smurf
Smurf-Attacke
Smurf-Attacke
Smurf attack
Smurf attack
Ataque por reflexão (Smurf)
Ataque por reflexão (Smurf)
Ce document intitulé «  Attaque par réflexion (Smurf)  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.