Systèmes d'exploitation - DOS - Astuces

Décembre 2016

Avoir accès au lecteur de CD-ROM

Le lecteur de CD-ROM se déclare dans les fichiers config.sys et autoexec.bat. Dans le fichier config.sys il faut déclarer le gestionnaire de périphérique pour votre lecteur CD-ROM (bien qu'il soit détecté automatiquement sous Windows). Pour ce faire il faut copier ce gestionnaire de périphérique dans un répertoire de votre disque dur (on supposera par la suite qu'il s'appelle cdrom.sys et qu'il est situé dans le répertoire « cd-rom »). Il vous suffit d'ajouter la ligne :

DEVICE=c:\cd-rom\cdrom.sys /d:CD001

(CD001 est le nom que vous donnez au lecteur...)

Il faut de plus ajouter le gestionnaire de CD-ROM (appelé mscdex.exe) dans l'autoexec.bat en ajoutant la ligne :

c:\windows\command\mscdex.exe /d:CD001

(Où CD001 est le nom que vous aviez donné à votre lecteur et la lettre de lecteur à laquelle il sera affecté sera la lettre qui suit la dernière affectée, c'est-à-dire que si vous avez des disques durs d: et e:, et que f: est libre, le CD-ROM sera affecté à f: ; si vous souhaitez spécifier la lettre, utilisez l'option /L:Z par exemple.)

Faire une copie de fichier

Pour faire une copie de fichier il existe 2 commandes principales sous DOS : copy et xcopy.
La commande xcopy est la plus pratique, elle s'utilise de la manière suivante :
xcopy source destination (où « source » représente un nom de fichier et « destination » désigne un nom de fichier ou un nom de répertoire)

On peut copier l'intégralité d'un répertoire en désignant un nom de répertoire par « source ». La destination doit alors être un nom de répertoire – il serait effectivement étrange de copier un répertoire (c'est-à-dire un ensemble de fichiers) dans... un seul fichier.
Le commutateur « /s » permet de copier les sous-répertoires :
xcopy repertoire1 repertoire2 /s permet de copier le répertoire1 dans le répertoire2.

Autoriser l'exécution d'un programme à partir de n'importe quel répertoire

C'est la variable d'environnement « PATH » qui permet de définir les répertoires dont le contenu peut être accessible y compris lorsque l'on se trouve dans un autre répertoire.
On l'utilise de la façon suivante :

PATH=c:\dos;c:\utils;

Les fichiers contenus dans les répertoires c:\dos et c:\utils pourront être exécutés lorsque vous vous trouvez dans n'importe quel répertoire de votre ordinateur. Lorsque vous avez déjà spécifié les répertoires situés dans la variable d'environnement et que vous voulez en ajoutez un, vous pouvez utiliser la commande suivante :

PATH=%PATH%;c:\repertoi;

qui va ajouter au PATH déjà existant (%PATH%) le répertoire c:\repertoi.

La variable PATH est limitée à 127 caractères. Sachant que le nom de variable PATH et le signe égal occupent déjà 5 caractères, il n'en reste plus que 122 pour spécifier les noms des répertoires.

Astuce : Pour utiliser cette variable de façon optimale il faut veiller à  :

  • supprimer les espaces dans la commande path
  • supprimer les répertoires peu accédés
  • donner des noms de répertoire courts si possible

Substituer un lecteur à un répertoire

Transformer un répertoire en un lecteur factice est possible grâce à la commande subst.
Elle s'utilise de la manière suivante :

subst f: c:\truc

Le répertoire c:\truc sera alors accessible à partir d'un lecteur virtuel que l'on appelle « f: ». Cela implique naturellement que le lecteur f: ne soit pas affecté avant d'exécuter la commande, auquel cas le système vous renverra un message du genre « erreur d'analyse 10 ». Il faudra alors changer la lettre du lecteur cible...

Modifier les propriétés d'un fichier

Un fichier peut avoir de nombreuses propriétés vis-à-vis de l'utilisation que l'on peut en faire. Ces propriétés peuvent être activées et désactivées sous DOS par la commande attrib.
Cette commande s'utilise de la manière suivante :

attrib +/-a +/-h +/-s +/-r

où + active et - désactive l'attribut qui le suit.

  • a : attribut d'archive
  • h : attribut de fichier caché (on ne peut pas le voir en faisant un listage des fichiers normal)
  • r : attribut de fichier en lecture seule (on ne peut pas le supprimer à moins de désactiver l'attribut)
  • s : attribut de fichier système (fichier important auquel il faut faire attention)

« attrib config.sys -a -r +h » désactive les attributs d'archive et de lecture seule mais cache le fichier.

Lister les fichiers

C'est la commande dir qui permet de lister les fichiers. Cependant ce listage peut être fait selon un très grand nombre de critères (ordre alphabétique, date, etc.), ces critères peuvent être choisis par l'intermédiaire de paramètres :

  • /p : affiche le résultat en marquant des pauses à chaque page
  • /w : affiche le résultat sous forme de 5 colonnes
  • Pour afficher les fichiers selon un critère
    • /ah : affiche les fichiers cachés
    • /ad : affiche uniquement les répertoires
    • /ar : affiche les fichiers en lecture seule
    • /aa : affiche les fichiers prêts à être archivés
    • /as : affiche les fichiers systèmes
  • Pour afficher les fichiers selon un ordre trié
    • /ON : trié par nom
    • /OS : trié par taille croissante
    • /OE : trié par extension
    • /OD : trié par date
    • /OG : trié par répertoire en tête
    • /OA : trié par attribut
  • /s : affiche les fichiers d'un répertoire et de tous ses sous-répertoires
  • /b : présentation abrégée
  • /l : affiche le résultat en minuscules
  • /v : affiche des informations supplémentaires

Utiliser des caractères génériques

Pour une commande donnée intervenant sur des fichiers, au lieu de donner un nom de fichier, on peut utiliser des caractères génériques spécifiant les fichiers dont le nom commence par certains caractères :

  • le caractère « * » remplace des parties de nom ou d'extension
  • le caractère « ? » remplace un caractère (comme le caractère blanc au scrabble)

Ainsi la commande « dir *.com » listera tous les fichiers dont l'extension est .com.
La commande « dir b*.* » listera tous les fichiers dont le nom commence par un b.

Envoyer les informations envoyées à l'écran dans un fichier

Grâce à une redirection ( > ou >> ) on peut par exemple envoyer le résultat d'un dir dans un fichier :
La commande « dir >> test.txt » enverra le résultat du listage dans le fichier test.txt qu'il créera dans le répertoire courant s'il n'existe pas, ou auquel le résultat sera concaténé (ajouté à la suite de) si le fichier existe déjà.


A voir également :


Operating Systems - MS-DOS - Tips
Operating Systems - MS-DOS - Tips
Sistemas operativos - DOS - Consejos
Sistemas operativos - DOS - Consejos
Sistemi operativi - DOS - Trucchi
Sistemi operativi - DOS - Trucchi
Sistemas de exploração - DOS - Dicas
Sistemas de exploração - DOS - Dicas
Ce document intitulé «  Systèmes d'exploitation - DOS - Astuces  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.