La 4K, prochaine révolution de nos téléviseurs (?)

Décembre 2016
Voilà plusieurs années qu'on en parle, et la technologie 4K fait enfin son entrée sur le marché grand public. Des modèles compatibles ont été récemment annoncés, et débarqueront dès la fin de l'année à des prix un peu plus abordables. Comptez tout de même autour de 8000€ pour un téléviseur 55 pouces, compatible 3D sans lunettes et 4K. Annoncée depuis plusieurs années, la technologie s'apprête à envahir nos boutiques, et peut-être à terme nos foyers.



10 ans d'évolution


Depuis quelques années, le marché des téléviseurs ne cesse d'évoluer pour adopter de nouvelles technologies, de plus en plus rapidement. On a vu l'arrivée des premiers écrans LCD, vendus une fortune pour une qualité bien médiocre au regard des produits actuels. Depuis plus d'une décennie aux Etats-Unis, et quelques années seulement en France, on a vu apparaître en masse les écrans dits de « HD ready » (1280 x 720p), grimpant en définition, puis le « full HD », nativement capable d'afficher des résolutions de 1920 x 1080p.

Aujourd'hui, on commence à parler de « 4K », le format prévu pour succéder à la HD actuelle. Le terme « 4K » fait référence à son format, cette fois-ci de 4 096 x 2 160 pixels, soit plus de deux fois la résolution des téléviseurs full HD. Certains constructeurs commencent même à parler de « 8K », bien que cette technologie soit encore illusoire à l'heure actuelle pour le grand public, tout du moins avant l'horizon 2020.

Quel intérêt ?


L'intérêt actuel d'une telle résolution dans nos salons, en dehors d'un affichage extrêmement fin et donc plus « réaliste », concerne la 3D. Une résolution 4K permettrait un rendu 3D en haute définition, les deux flux nécessaires à la 3D (pour chacun des yeux) étant projetés en simultané, et non plus en alternance, pour un rendu final bien plus agréable.

Attention cependant, pour profiter d'une telle résolution, de grandes diagonales seront nécessaires, ainsi qu'un recul d'au moins trois mètres. C'est d'ailleurs pour cela que les téléviseurs 4K présentés dépassent désormais les 50 pouces.

De premiers modèles abordables fin 2011


L'IFA, l'un des plus grands salons industriels au monde, qui ferme tout juste ses portes, a été assez riche en matière de téléviseurs cette année. Parmi les technologies présentées, aux côtés de la 3D et des écrans OLED qui arrivent doucement sur le marché, la 4K a attiré les regards grâce à plusieurs modèles exposés, notamment chez Toshiba et Sharp. Ces derniers ont d'ailleurs annoncé les premiers téléviseurs compatibles pour le premier trimestre 2012. Sharp s'est même payé le luxe de présenter un téléviseur 8K4K (7680 x 4320p) de 85 pouces comme démonstration technique.

En plus de Sharp et Toshiba, d'autres grands constructeurs se sont lancés sur le marché, comme LG, Samsung ou encore Sony. Des premiers modèles ont été présentés dès 2009, à des prix avoisinants les 100.000 € pour le tout premier téléviseur 4K, commercialisé par Sharp en direction du monde professionnel (médical, vidéosurveillance notamment).

Deux ans plus tard, les prix ont largement fondu, avec un modèle de Toshiba prévu pour décembre prochain, sous la barre des 8000€ (7999€, ne rêvons pas). Un tarif très dissuasif face aux prix des téléviseurs HD actuels, mais pour des prestations autrement plus élevées. D'autres modèles devraient suivre dans le premier trimestre 2012 chez les autres constructeurs, à des prix encore non communiqués, mais que l'on suppose équivalents aux tarifs de Toshiba.

Un mot sur les vidéoprojecteurs, également présents sur le marché de la 4K, mais dans une moindre mesure. A l'heure l'actuelle, seul Sony propose des vidéoprojecteurs compatibles, avec un premier modèle présenté en 2006, le SXR-R110, destiné aux salles de cinéma à un tarif de haute volée, près de 100.000 dollars. Depuis, le manque de normes techniques a bloqué l'apparition de modèles grand public. Cependant, Sony a profité de l'IFA 2011 pour dévoiler son premier projecteur 4K à destination des particuliers, à un tarif qui reste prohibitif, plus de 20.000 dollars, ce qui laisse une certaine marge de manoeuvre au Full HD actuel. Bon point cependant, le projecteur embarque un convertisseur Full HD vers 4K qui se charge de mettre à l'échelle les images Full HD des Blu-ray voire même celles des DVD.

Et quid du contenu ?


Comme toujours, l'offre technique est bien plus étoffée que les contenus. La 4K est surtout présente au cinéma, mais depuis très peu de temps en natif, et dans certaines salles. Une projection a eu lieu l'année dernière sous la houlette de la division professionnelle de Sony au Cinespace de Beauvais, le premier en France à être équipé d'une projection 4K. Le film diffusé, Océans de Jacques Perrin, filmé en 2K, a demandé un an et demi de travail pour numériser les bandes 35mm afin de parvenir à un rendu 4K de très bonne qualité. D'où le travail de certains fabricants pour proposer des caméras capables de filmer en 4K nativement, pour une qualité optimale.

Très peu de modèles existent actuellement, deux à vrai dire : les fameuses caméras RED (de 25.000$ à 43.000$) et la Sony CinéAlta F65, prévue pour début 2012, et annoncée à 65.000$. Un représentant de la division Sony Pro a récemment déclaré lors d'une conférence de presse que la 4K « n'est plus qu'une question de temps avant [qu'elle] ne devienne un standard au cinéma ». On imagine que le Blu-Ray, même double-couche, ne devrait plus être suffisant pour stocker des films dans une telle résolution, qui peuvent atteindre plusieurs centaines de Giga. Le BDXL récemment officialisé, capable de stocker jusqu'à 128 Go, est perçu comme la solution au problème de stockage. Quant aux contenus télévisuels, ils devraient tirer parti de la 4K que d'ici une dizaine d'années. Au Japon, la NHK, première chaîne du pays, travaille depuis plusieurs années sur les flux 4K et même 8K, et envisage un nouveau standard de division prévu pour diffuser des programmes 8K sur une chaîne dédiée.


Malgré des arguments en défaveur de la 4K (budget, taille de l'écran, manque de contenu), les téléviseurs compatibles pénètrent peu à peu le marché, et devraient s'imposer grâce à une réduction rapide des coûts et l'arrivée des premiers contenus compatibles. D'ici un ou deux ans, on peut envisager une expansion aussi rapide que celle des actuels téléviseurs HD, qui équipent plus de la moitié des foyers français aujourd'hui.

L'OLED refait parler de lui


En parallèle à la 4K, l'OLED fait son grand retour. Pour rappel, cette technologie fournit un affichage d'excellente qualité, mais reste encore trop onéreuse pour le grand public, bien que certains modèles, prévus pour l'année prochaine, devraient être proposés à des prix plus attractifs. LG a d'ailleurs récemment annoncé la commercialisation du premier téléviseur 55 pouces courant 2012, à un prix encore non communiqué.

Plus d'informations


A voir également :

Ce document intitulé «  La 4K, prochaine révolution de nos téléviseurs (?)  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.