La macrophotographie

Décembre 2016

Présentation


On appelle macrophotographie la Photographie prise à une échelle égale ou supérieure à la taille de l'objet. On parle ainsi de reproduction à l'échelle "1 : 1", le premier 1 correspondant à sa taille sur la surface sensible (le capteur ou la pellicule), le second à la taille réelle du sujet. Elle s'applique pour de nombreux sujets, comme les insectes, les fleurs ou encore l'eau.

Fonctionnement



En utilisant les outils adéquats, un objectif macro, une bague allonge ou une lentille additionnelle, il est possible de se rapprocher d'un sujet de petite taille pour que sa taille sur le capteur soit identique ou supérieure à sa taille réelle.
Cependant, ces outils ont un inconvénient en faisant perdre la mise au point à l'infini (on ne pourra faire la mise au point que de 1cm à 20cm par exemple).
Ce rapprochement joue également sur la profondeur de champ. Celle-ci est fortement réduite, fluctuant alors entre le cm et le mm pour les très petits sujets comme les insectes. La maitrise de la profondeur de champ en fonction de l'ouverture du diaphragme devient alors indispensable pour que le photographe réussisse sa prise de vue.

Les sujets

  • Insectes : c'est le sujet le plus populaire. Coccinelles, fourmis, araignées, abeilles...la macrophotographie permet d'observer ces petits animaux d'une autre manière, de rentrer dans leur univers. La principale difficulté rencontrée par les photographes est le mouvement parfois très rapide de ces sujets. Il faut alors s'adapter, apprendre à faire sa mise au point et ses réglages rapidement.
  • Végétation : fleurs, feuilles, etc, sont également des sujets très populaires. Plus accessible que les insectes, la photo de végétation est un premier pas vers la macrophotographie.
  • L'eau : la macrophotographie permet de voir les gouttes d'eau comme on ne les voit jamais. Figées, grâce à une prise de vue à haute vitesse lorsqu'elles sont en mouvement, elles sont alors immobiles et suspendues.
  • Bijoux : on peut les voir dans la photo de luxe, la joaillerie. La lumière est alors travaillée avec minutie, le bijou étant souvent très brillant. La difficulté pour le photographe est alors de maitriser les différents reflets.
  • Petits objets
  • Détails

Le matériel


  • L'objectif macro : en plus de son fonctionnement normal, l'objectif macro peut s'utiliser en photographie rapprochée. Grâce à un bouton de sélection, il permet d'avoir un rapport de 1 : 1. Certains objectifs entièrement dédiés, comme le Canon MPE-65 ne peuvent s'utiliser qu'en mode macro (1 : 1) ou hyper-macro (5 : 1). Ci-contre, le 100mm Macro f/2.8 de Canon.
  • Les bagues allonges : sont des tubes qui permettent d'éloigner l'objectif de la surface sensible afin d'atteindre une échelle de type macro. Vendues dans certains cas en kit de 3 bagues. En les cumulant, on agrandit ainsi son rapport de grossissement. Le nombre de bague à utiliser est à choisir en fonction de la taille du sujet. Certaines bagues permettent de garder les automatismes (sélection du diaphragme depuis le boitier, autofocus, etc).

  • Le soufflet : il fonctionne comme les bagues allonges. Monté sur un rail qui sert de guide, il s'allonge ou se rétracte.
  • Les bonnettes : ce sont des lentilles additionnelles. Elles se vissent sur l'avant de votre objectif et marchent comme une loupe. Son principal défaut est la perte de qualité optique.
  • La bague d'inversion : elle permet de monter son objectif à l'envers. Elle se visse alors à l'avant de l'objectif pour pouvoir fixer son objectif sur son boitier dans le sens inverse. On peut ainsi réduire la distance de mise au point en fonction de la focale utilisée.

  • Le flash annulaire : fixé à l'avant de votre objectif, il permet d'obtenir un éclairage plus uniforme et minimise les ombres portées. La proximité du sujet rend difficile l'utilisation d'un flash classique qui pourrait être gêné par le matériel du photographe sur sa portée.
  • Le viseur d'angle : il se visse ou s'encastre sur l'oculaire, le viseur du boitier et permet de se décaler à 90° de la visée normale de l'appareil.

A voir également :

Ce document intitulé «  La macrophotographie  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.