La photo panoramique

Décembre 2016

Présentation


La photographie panoramique est un format d'image mais également un genre à part entière. Ce format est particulièrement utilisé en photographie de paysage car il permet de mieux représenter un vaste espace et peut également aller au-delà des limites d'un objectif grand angulaire, offrant alors un champ bien plus large (jusqu'à 360° par assemblage).

Fonctionnement


La photographie panoramique s'obtient de plusieurs manières, à la prise de vue et/ou en post-traitement. Certains passionnés estiment que seul le format de prise de vue compte : le résultat final doit être supérieur en largeur au format standart (24x36, 6x6, etc). D'autres défendent plutôt un format plus étendu en largeur ou en hauteur, peu importe la méthode (recadrage, assemblage...).
  • L'assemblage : il consiste à réaliser une série de clichés horizontalement, se chevauchant, puis à assembler les images en post-traitement. Cette technique requiert traditionnellement de la précision pour éviter les incohérences de perspectives, notamment lorsque le sujet est près de l'appareil. Le photographe travaille alors avec un objectif à faible déformation (à partir du 50mm par exemple), ainsi qu'une rotule panoramique dédiée (voir les accessoires). Les logiciels d'assemblage sont aujourd'hui performants et peuvent corriger les différents problèmes de parallaxes rencontrés par le photographe en panoramique.



  • La rotation : cette méthode s'applique grâce à des appareils dédiés. Ceux-ci sont dotés d'un objectif qui balaye le paysage. Sur une pellicule 24x36 par exemple, on obtient une photo au format 24x52mm (avec un appareil Horizon 202).

Quelques références : Horizon 202, Noblex 150.
  • En une seule prise : certains appareils permettent de prendre des photos panoramiques en une seule image grâce à un grand angle orthoscopique, qui donne la bonne perspective, couplé à une "impression" plus large sur pellicule : 24x66mm par exemple au lieu de 24x36, 6x7 ou 6x17 au lieu de 6x6, etc.

Quelques références : Hasselblad Xpan, Mamiya 7, Fuji 6x17.
  • Le recadrage en post-traitement : c'est la méthode la plus simple. Elle consiste à recadrer, à recouper le format original d'une photo pour obtenir une image qui a l'air plus large.


Les accessoires


  • Le grand angle : il facilite le plan panoramique pour une prise de vue en un seul cliché. Il convient pour le panoramique par recadrage. Le fisheye est également une option possible, avec un angle de champ couvert pouvant aller jusqu'à 180°. Cependant, il faudra corriger informatiquement les importantes déformations de ce type d'objectif.
  • Le trépied : indispensable pour un travail par assemblage.
  • La rotule panoramique : elle permet de travailler avec précision pour une recomposition en post-traitement. La rotule panoramique fonctionne grâce à deux ou trois plateaux coulissants gradués qui permettent de "centrer" la pupille d'entrée de l'objectif, appelé également point nodal de l'appareil. Les différents axes de rotations, également gradués, assurent au photographe une prise d'images en série avec un angle constant autour d'un même axe. Cette rotule est surtout destinée à faciliter le travail d'assemblage par logiciel.
  • Le niveau à bulle : il est également indispensable lors de la prise de vue et donne au photographe des repères pour gérer l'horizontalité et la verticalité de l'appareil photo.

A voir également :

Ce document intitulé «  La photo panoramique  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.