Le contre-jour

Décembre 2016


Présentation


Le contre-jour est une situation photographique où la lumière se trouve face au photographe. Le sujet est alors éclairé par l'arrière. Le principal défaut de ce type d'éclairage est l'absence d'information, rendant les détails du sujet difficilement visibles. Il est souvent une contrainte pour le photographe, mais il peut également s'avérer utile dans une recherche artistique.

Les différents types de contre-jour


  • Face au soleil : c'est le contre-jour le plus courant. Le soleil est derrière le sujet qui n'apparait alors comme une silhouette. Les différents détails sont alors invisibles, noirs et des reflets optiques peuvent apparaitre (flaires).
  • Ciel trop présent : même si le soleil se trouve derrière vous, il peut arriver que le ciel soit trop lumineux par rapport au sol. C'est un cas fréquent lorsque le sol est sombre, à cause de la végétation par exemple, et que le ciel dégagé est fortement éclairé en milieu de journée.
  • Eclairage frontal trop fort : en intérieur, il arrive que les lumières ambiantes soient mal placées par rapport à votre sujet. En concert par exemple, les spots peuvent créer un effet de contre-jour, dessinant alors la silhouette de l'artiste sur scène.

Gérer le contre-jour

  • Bien exposer les hautes lumières : une des meilleures façons de ne pas rater sa photo à contre-jour est d'exposer correctement les hautes lumières. Ainsi, l'image est moins désagréable que si la photo était surexposée, malgré l'absence de détails dans les ombres.
  • La correction d'exposition : c'est une technique rapide pour doser la quantité de lumière. Pour cela, il faut sous ou sur-exposer sa photo. Malheureusement, cette méthode n'est pas toujours efficace, car la cellule ne gère pas toujours de la même manière la lumière ambiante (en fonction de son cadrage, de la focale et des autres réglages de l'appareil). De plus, la plupart des boitiers ne peuvent pas sous ou surexposer de plus de 2EV / diaphragmes.
  • La mémorisation de l'exposition : une autre technique rapide pour éviter la surexposition. Le photographe appuie à mi-course sur son déclencheur puis vise le sujet qu'il souhaite bien exposer (le ciel s'il souhaite dessiner une silhouette par exemple), puis il fait son cadrage. Cependant, la mémorisation ne permet pas de faire ressortir les détails d'un sujet lorsque le sujet est trop à contre-jour, à moins de surexposer l'image.
  • Le HDR : une technique qui s'applique très bien au paysage, mais difficilement en portrait. Il consiste à prendre plusieurs photos à différentes expositions, puis de les assembler informatiquement afin de conserver un maximum d'informations (hautes lumières et ombres).
  • Le flash : cet accessoire est un outil qui peut s'avérer indispensable pour gérer un portrait à contre-jour. A moins que le sujet ne soit trop loin, le flash permet de déboucher les ombres (voir image ci-dessous), et donc de faire ressortir les détails du sujet. Il vient alors recréer la lumière absente de la scène, le soleil se trouvant en arrière-plan.

A voir également :

Ce document intitulé «  Le contre-jour  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.