Cryptage par transposition

Décembre 2016
Les méthodes de chiffrement par transposition consistent à réarranger les données à chiffrer de façon à les rendre incompréhensibles. Il s'agit par exemple de réordonner géométriquement les données pour les rendre visuellement inexploitables.

La technique assyrienne

La technique de chiffrement assyrienne est vraisemblablement la première preuve de l'utilisation de moyens de chiffrement en Grèce dès 600 avant Jésus Christ, afin de dissimuler des messages écrits sur des bandes de papyrus.

chiffrement à l\'aide de la scytale

La technique consistait à:

  • enrouler une bande de papyrus sur un cylindre appelé scytale ;
  • écrire le texte longitudinalement sur la bandelette ainsi enroulée (le message dans l'exemple ci-dessus est « comment ça marche »).
Le message, une fois déroulé, n'est plus compréhensible (« cecaeonar mt c m mh  »). Il suffit au destinataire d'avoir un cylindre de même diamètre pour pouvoir déchiffrer le message. En réalité un casseur (il existait des casseurs à l'époque !) peut déchiffrer le message en essayant des cylindres de diamètre successifs différents, ce qui revient à dire que la méthode peut être cassée statistiquement (il suffit de prendre les caractères un à un, éloignés d'une certaine distance).

A voir également :


Transposition ciphers
Transposition ciphers
Cifrado de transposición
Cifrado de transposición
Verschlüsselung durch Transposition
Verschlüsselung durch Transposition
Cifrario a trasposizione
Cifrario a trasposizione
Cifragem por transposição
Cifragem por transposição
Ce document intitulé «  Cryptage par transposition  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.