Grand angle (objectif)

Décembre 2016

Présentation


Le grand angle, que l'on appelle également grand-angulaire, est un objectif de courte focale. En 24x36 (format de référence d'une pellicule argentique), on considère que les objectifs en dessous de 35mm sont des grand-angles. L'avantage de ces optiques est de couvrir un large angle de champ et donc de pouvoir cadrer une scène lorsque l'on a peu de recul (un groupe de personnes, un sujet et son environnement, etc).
Il existe plusieurs types de grand angle :
  • 10 à 18mm : ultra grand angle, en particulier utilisé pour les paysages, il permet aussi d'avoir un très grand angle sur les appareils numériques équipés d'un capteur APS-C (facteur x1.5).
  • 20 à 24mm : très grand angle, également utilisé en paysage et en architecture (version à décentrement).
  • 28mm : grand angle le plus courant, avant l'apparition du numérique, qui a un champ large tout en limitant les distorsions (perspectives faussées par exemple, dues à la proximité du sujet). Très utilisé en reportage.
  • 35mm : semi grand angle a l'avantage d'un objectif standard, tout en ayant un champ légèrement plus grand. Egalement utilisé en reportage, pour les portraits par exemple même si la proximité du sujet peut faire apparaître des déformations.

Fonctionnement

L'objectif grand angle est basée sur la formule du téléobjectif inversé dit rétrofocus.
Un objectif est constitué principalement de deux types de lentilles : une divergente et une convergente.
Sur le téléobjectif, la lentille convergente est placée devant la divergente. Ce principe est inversé sur le grand angle.
La lentille convergente peut être comparée à une loupe, elle permet de grossir les objets. Au contraire, la divergente sert à réduire la taille des objets. En plaçant la lentille divergente en premier, on obtient alors un angle de champ plus grand.

Les défauts du grand angle


Le principal défaut du grand angle est la déformation d'un sujet proche. C'est pour cette raison que les portraitistes préfèrent utiliser des objectifs standards.
Cette distorsion est donc le premier défaut que les constructeurs cherchent à corriger grâce à un ensemble de lentilles qui viennent se placer entre la lentille divergente et la convergente : les ménisques divergents.
L'autre grand inconvénient de ce type d'objectif est l'hétérogénéité de la qualité d'image. La partie centrale de l'image est alors plus détaillée que sur les bords, avec un effet de vignettage plus ou moins important selon les focales et les qualités optiques de l'objectif. Même si ces effets sont amoindris voire presque absents sur les optiques professionnelles, il ne peut être effacé sur les objectifs "grand angle" les moins chers.

A voir également :

Ce document intitulé «  Grand angle (objectif)  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.