iPad - Avant-propos

D├ęcembre 2016

Avant-propos


L'iPad d'Apple a fait couler beaucoup d'encre, numérique ou pas. Attendu par beaucoup après une campagne marketing exemplaire, qualifié de « Magique », ce nouvel appareil incarne en effet une conception novatrice de ce qu'il est convenu d'appeler la « convergence ». Tour à tour journal, écran de télévision, téléphone (via la téléphonie sur Internet), boîte à lettres, magazine, boîte à images, boîte à musique, agenda, calculatrice, bibliothèque, point d'accès à Internet, et j'en passe, il fournit les prestations d'un ordinateur de bureau encombrant... et réussit le tour de force de se faire oublier, en s'effaçant derrière le contenu qu'il propose. Le tout en restant portable et connecté lors des déplacements (pour les heureux propriétaires de la version 3G).
Bien entendu, il y a quelques défauts ici et là que les esprits chagrins ne manqueront pas de souligner, en argumentant que l'iPad n'est pas un vrai téléphone, ou bien qu'il ne fournit pas toutes les prestations attendues d'un ordinateur moderne. Soit. La réponse est simple : il ne s'agit ni d'un téléphone, ni d'un ordinateur, ni d'un baladeur MP3, ni d'un appareil photo numérique, mais bel et bien d'un nouveau concept à part, le premier représentant grand public d'une nouvelle niche technologique (si on s'autorise cette comparaison).
Pour ma part, je suis prêt à prendre le pari que l'iPad est le premier produit abouti de son genre qui trouvera sa place tout naturellement dans nombre de foyers, non comme un quelconque produit de consommation à posséder, mais parce qu'il se rendra intelligemment utile et invisible... Magique ?

Le texte original de cette fiche pratique est extrait de « Tout pour bien utiliser l'iPad » (Laurent RICARD, Collection CommentCaMarche.net, Dunod, 2010)

A voir également :

Ce document intitulé «  iPad - Avant-propos  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.