L'avenir technologique du quadruple play

Décembre 2016
Quelques mots sur les technologies de communication du futur (proche) qui pourraient, ou pas, donner un vrai coup de boost aux offres quadruple play et à la couverture du territoire.


Internet haut débit en ADSL2 +


Le développement de l'ADSL2+ et son très haut débit devrait jouer un rôle important dans le développement des offres quadruple play, compte tenu des multiples flux VoIP utilisés simultanément (ex : téléphone mobile et vidéos HD par exemple) dans le cadre des « Box ».

Cependant, l'accès à l'adls2+ dépend de la proximité du foyer de l'abonné au central téléphonique installé près de chez lui.

La fibre optique : l'avenir du quadruple play ?


La fibre optique pourrait jouer un rôle majeur dans le développement des offres Quadruple Play et prendre le relais des technologies xDSL (dont l'ADSL 2+) actuelles.

Elle autorise un débit théorique allant jusqu'à 100 Mbit/s en symétrique : ce qui permet à l'utilisateur d'accéder, avec une grande stabilité, et simultanément, à différentes contenus transitant par IP (ex : vidéos HD à la demande - téléphonie mobile, etc.).

Et de bénéficier également d'une vitesse de téléchargement sans égal pour ses contenus. Un atout supplémentaire pour accompagner les futures offres incluant la VoIP mobile, qui seront de plus en plus gourmandes en débit.

Néanmoins, plusieurs obstacles s'opposent à l'implantation de cette technologie :
  • Tous les fournisseurs n'ont pas déployé leur propre réseau de fibre optique pour une raison de coûts.
  • La fibre optique est prioritairement développée dans les grandes villes
  • Plusieurs architectures sont concurrentes : notamment les modèles FTTH (fibre directement reliée à l'utilisateur) et FTTB (la fibre se termine au pied de l'immeuble) : ce qui pose des problèmes de performances inégales en fonction de la technologie utilisée.
  • Le déploiement de la fibre optique par un opérateur nécessite l'accord des propriétaires d'immeubles ou de leurs représentants (syndics, bailleurs).

La question du dégroupage


De nombreux foyers ne sont toujours pas éligibles au dégroupage car les fournisseurs d'accès n'ont pas encore déployé leur réseau de fibre optique que dans une partie du parc des centraux téléphoniques créés par France Telecom.

Concrètement, cela signifie que certains services sont indisponibles, faute d'accès ADSL (ex : vidéo HD), d'autres sont facturés plus chers. Ce qui peut être un frein au développement des offres quadruple play.

A voir également :

Ce document intitulé «  L'avenir technologique du quadruple play  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.