Du triple play au quadruple play

Décembre 2016
Depuis la première offre de Free en 2003, le triple play (internet, téléphonie, télévision) est la « recette » de tous les fournisseurs d'accès : et ce jusqu'en 2006, où les premières offres quadruple play ont émergé.


Neuf Telecom et Twin


En 2006 Neuf Telecom ouvre le bal du quadruple play en sortant un téléphone mobile hybride baptisé « Twin » : une offre de convergence GSM-WIFI, permettant aux utilisateurs de se connecter via la NeufBox au réseau WiFi pour bénéficier de la gratuité de leurs appels. Un dispositif intégrant aussi des « Hot Spots Wi-Fi » c'est-à-dire des points de connexion relais dans les gares et les établissements partenaires de Neuf acceptant de partager leur réseau.

Orange et Unik


Avec son téléphone hybride Unik, Orange donne la réplique à Neuf en 2006 : il permet également de basculer du réseau GSM au WiFi à la maison, ou à proximité d'un des 30 000 hot spots WiFi Orange.

Free et son téléphone hybride


Toujours en 2006, Free sort son propre téléphone hybride et mise sur un réseau de 300.000 Freebox HD pour permettre à ses usagers mobiles de téléphoner via le Wi-Fi.

SFR et le quadruple play


En 2007, SFR sort une offre « quadruple play » intégrant une clé 3G+ permettant de se connecter au réseau SFR depuis un portable.

Bouygues Telecom et ideo


En 2009, Bouygues Telecom est le premier opérateur à lancer une offre quadruple play « tout en un » intégrant un forfait de téléphonie mobile.

A voir également :

Ce document intitulé «  Du triple play au quadruple play  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.