Les ingrédients technologiques du quadruple play

Décembre 2016


VoiP, GSM, Wi-Fi, Wimax... quels sont les ingrédients technologiques utilisés dans la recette du quadruple play ? Et comment fonctionnent-elles ensemble pour assurer une connexion permanente et une interconnexion entre vos outils de communication ?



Le rôle central de la VoIP


La voix sur IP (Voice over Internet Protocol) est donc le dénominateur commun des différents flux « IP ». Le triple play fournit déjà une connexion haut-débit par téléphonie fixe VoIP, Adsl VoIP et donc télévision par VoIP. Le fait que la VoIP soit une source d'échanges « multi-flux » lui donne un rôle central dans le dispositif « quadruple play ».

Téléphone compatible VoIP


Côté matériel, un pré-requis évidemment : disposer d'un téléphone mobile compatible VoIP/GSM pour permettre aux communications de « basculer » d'un réseau à l'autre. Le géant Apple a récemment débloqué la VoIP sur iPhone aux Etats-Unis, permettant aux utilisateurs d'utiliser Skype pour leurs coups de fils ainsi que d'autres applications VoIP (ex : iCall). Cette évolution dépend de l'accord des opérateurs de téléphonie mobile (AT&T aux Etats-Unis), un agrément qui est encore sujet à discussions en France.

Wimax et Wi-FI : le quadruple effet numérique


Wi-FI et Wimax sont deux normes qui occupent -ou occuperont (dans le cas de Wimax) une place centrale dans le développement des offres quadruple play en France. Le Wifi permet notamment de relier plusieurs périphériques entre eux (ordinateurs portables, assistants personnels) sur un rayon de plusieurs dizaines à plusieurs centaines de mètres. C'est cette norme qui, associée à la VoIP, offre la possibilité d'ajouter la communication par périphérique mobile (téléphone portable) à l'offre classique « triple play ».

Le WiMax, qui permet des transmissions de données haut-débit par voie hertzienne sur une zone de couverture allant jusqu'à une dizaine de kilomètres permettrait de faciliter l'accès aux offres quadruple play dans les « zones blanches », essentiellement les territoires ruraux, mal desservis par les réseaux mobiles ou l'internet haut-débit.

Preuve de l'intérêt de certains constructeurs pour cette technologie : Samsung a sorti l'an dernier le « Mondi », un téléphone compatible WiMax aux fonctionnalités avancées.

A voir également :

Ce document intitulé «  Les ingrédients technologiques du quadruple play  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.