CtoC : vraie fausse bonne idée ?

Décembre 2016

Quels avantages peut-on tirer du commerce entre particuliers ? Quels gains quand l'échange se fait par Internet ? Existent-ils encore des réticences ?

Les avantages


En C to C, on peut tout vendre, ou presque. Un cadeau de Noël qui ne plait pas, des vêtements qu'on ne porte plus...Tout s'achète, tout se vend.

Des frais d'expédition moindres, pas de TVA, le C to C permet un contact direct entre vendeurs et acheteurs sans frais supplémentaires ou intermédiaires.

Pour les vendeurs, le C to C peut représenter une source de revenus supplémentaire non négligeable.
D'après l'étude Opinion Way, la majorité des interrogés s'accorde à dire que ce mode d'achat en ligne favorise le développement durable : 49% des personnes consultées estiment que le commerce entre particuliers évite de jeter des objets.

Un des avantages est également le prix : un produit vendu en C to C est généralement moins cher qu'un produit vendu dans le commerce.

Le C to C permet également de retrouver des articles rares ou épuisés : c'est la brocante ou la foire aux puces du 21ème siècle.

Les freins


Parmi les freins au C to C est citée en premier la « peur de se faire avoir ». En d'autres termes, la crainte de ne pas être payé, les frais de mise en vente et la commission à verser aux sites internet.

Une deuxième entrave concerne le prix de vente : les acheteurs estiment ne pas pouvoir vendre assez haut à cause de la concurrence.

La qualité et les délais d'acheminement entre également en compte : rien ne garantit à l'acheteur que les délais soient respectés.

Enfin, le manque ou l'absence de conseil est également un argument qui fait pencher la balance.

A voir également :

Ce document intitulé «  CtoC : vraie fausse bonne idée ?  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.