Le CtoC : un marché colossal

Décembre 2016

Les échanges marchands entre particuliers, on a toujours vu ça sur Internet. Loin de s'essouffler, ils ne cessent de progresser et aujourd'hui, difficile de trouver un internaute qui n'a pas une fois dans sa vie vendu ou acheté en ligne à un particulier. Comment font-ils ? Combien sont-ils ces amateurs d'achat hors circuit traditionnel ?

Le C to C en bref


Le C to C, ou «Consumer to Consumer », désigne les services d'échanges, d'achats et de ventes entre consommateurs via Internet : petites annonces, sites d'enchères, rencontres...

Internet joue alors un rôle crucial dans le C to C. C'est lui l'outil d'information et de communication par excellence entre tous les acteurs de la transaction. Il permet également de dépasser les barrières géographiques ou les barrières économiques fixées par le marché.

C'est un véritable nouvel échange économique qui se crée et se tisse entre les internautes, membres d'une communauté d'acheteurs et de vendeurs.

Le C to C en quelques chiffres : le succès du C to C


D'après une étude Opinion Way publiée en 2009 en collaboration avec Price Minister et La Poste :
  • 60 % des Français internautes ont acheté ou vendu au moins un produit sur Internet au cours des 12 derniers mois (6 Français internautes sur 10) en 2009, contre 56 % en 2008.
  • Le commerce entre particuliers, tous canaux confondus, se généralise, progressant de 60 à 67 % entre 2008 et 2009 pour l'achat, et de 38 à 47 % pour la vente.
  • Pour l'achat, la part d'Internet dans le C to C passe un cap en augmentant de 49 à 51%.
  • Le C to C se propage à toutes les catégories de population, comme le montrent les progressions constantes des catégories d'ordinaire moins concernées :
    • les femmes : 46 % en 2009 contre 39 % en 2008 ;
    • les provinciaux : 78 % en 2009 contre 72 % en 2008 ;
    • les 50 à 65 ans : 17 % en 2009 contre 10 % en 2008 ;
    • les inactifs : 30 % en 2009 contre 22 % en 2008.

Les grandes plateformes de C to C


Ces grandes places de e- marché sont souvent généralistes (comme EBay) ou bien spécialisées (Price Minister, Chapitre, etc.). Parfois, il s'agit d'un service à part qui s'ajoute à une activité de commerce de produits neufs (Amazon, Alapage).

La star incontestée du C to C reste EBay : 13 millions de visiteurs uniques par mois, 1,8 milliards de pages vues par mois, 36,5% des internautes français connectés au moins une fois par mois sur le site, et 113 millions d'articles mis en vente chaque jour.

En France, Le Bon coin est le leader des sites de C to C, avec 2,2 millions de visiteurs uniques par jour, 9 millions d'annonces disponibles, 250 000 nouvelles annonces par jour, 4 milliards de pages vues par mois, 5,5 millions d'€ de revenu (chiffres 2008).

A voir également :

Ce document intitulé «  Le CtoC : un marché colossal  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.