Vidéo : synopsis, scénario et storyboard

Avril 2015

C’est au départ l’idée qui constitue l’envie de monter un projet : un fait divers, un événement historique, une histoire d’amour, sa propre vie…

De cette idée naitra :
  • un film d’animation,
  • un court-métrage,
  • une publicité,
  • un film d’entreprise
  • un documentaire,
  • un long-métrage.


Cette idée doit être rédigée en 3 lignes maximum.

Synopsis (résumé de l'histoire)

Définition

Il s’agit ici de faire un résumé du scénario. Il doit être précis, et donner en quelques lignes l’idée général du projet. On le rédige au présent de l’indicatif et à la 3ème personne du singulier.

Contenu

il doit répondre à ces fameuses quatre questions et décrire ce que l’on trouvera dans le scénario.
  • Qui ? Les personnages principaux, « le juge Lorent est un homme seul et renfermé… »
  • Quoi ? Quelle est l’intrigue du film ? Quel drame se joue ? Quel est le centre du reportage ? « Au cœur de l’Amazonie, le quotidien d’une femme de la guérilla n’est pas simple… »

Le rôle du synopsis

Faire une présentation courte et synthétique du projet à des producteurs, réalisateurs éventuels ou à des acteurs pressentis.
Quand et Où ? A quelle époque « « l’action se déroule en France, au début du XXème siècle, au cœur de Montmartre… »
Dans le synopsis pas de dialogues, pas de détails.

Longueur

  • Pour un reportage de 26 minutes, une pub, un court métrage, il n’excèdera pas une page.
  • Pour un film (long-métrage) ou un documentaire (52 minutes), il pourra faire jusqu’à 4 pages.

Rédiger un scénario

Avant de commencer à rédiger son scénario il est important de savoir comment il doit se composer.
Un scénario est composé de plusieurs séquences (parties).
Chaque séquence est composée de plusieurs scènes.
Chaque scène est composée de plusieurs plans.
Le plan c’est l’unité de base du langage cinématographique. Un plan peut être un plan-séquence et durer plusieurs minutes, voire toute la durée du film, reportage, etc.

Le séquencier

Quand on rédige son scénario on rédige donc séquence après séquence. On les numérote ou on les nomme clairement.
Pour une meilleure compréhension du scénario, les scénaristes les présentent souvent en deux colonnes.
  • Sur celle de gauche : on décrit ce que l’on voit sur l’image « une jeune fille assise sur un banc en pleurs… »
  • Sur celle de droite en face : on explique la situation, on décrit l’action, les sons, dialogues ou voix off « Louise vient de découvrir la lettre de sa mère, elle est bouleversée. On entend des enfants qui jouent dans le square… »


Cette technique permet de mieux visualiser la scène et de s’immerger complètement dans le scénario.

Dans le scénario

Les personnages :
Faire une description précise de chaque personnage, son allure, sa psychologie. Il doit susciter un intérêt et donner envie aux acteurs de l’interpréter. Il peut être utile de faire une fiche par personnage contenant son :
  • Son état-civil,
  • Son caractère, sa psychologie
  • Une description physique,
  • Son métier,
  • Ses passions.


Sur chaque page du scénario on doit trouver les éléments suivants :
  • Lieu (où cela se passe : à l'intérieur d'une maison, en extérieur ....)
  • Quand (le matin, le soir, le jour, la nuit, une date précise si nécessaire. Ex : «petit matin, du 14 juillet 1789… »
  • Personnages présents dans la séquence, leurs actions…
  • Actions des personnages (que font les personnages ?)
  • Dialogues (que disent les personnages ?)
  • Musiques, bruit, voix off…


On ne met pas ici, les informations techniques, telles que « cadrage en contre-plongée, zoom avant, etc. » On garde cela pour le story-board.

Un extrait de scénario :
Le nom des personnages doit être en majuscules, comme les sons ou les bruits. On saute une ligne à chaque changement de plan.

Le script est une version allégée du scénario dans lequel n’apparaissent que les dialogues dans leur contexte.

Story-board ou scénarimage

Il s’agit d’une version illustrée du scénario avec des photos ou des dessins. Chaque scène ou séquence est découpée en plans et à chaque plan correspond une image. On découvre alors dans le storyboard une succession de saynètes. C’est une sorte de bande dessinée très utile dont tout le monde va se servir sur le tournage.

Sur les story-boards plan par plan, chaque page correspond à un plan. Sur cette sorte de conducteur, des plans à filmer on peut voir :
  • une vignette de l’image que l’on doit voir à l’écran, grâce à un dessin ou à une photo
  • la durée prévue du plan,
  • Les mouvements de camera choisis :
    • Plan d’ensemble, plan rapproché…
    • Angle : normal, en contreplongée
    • Mouvement de caméra (Les mouvements de caméra sont souvent définis par de petits schémas : gros plan, plan d'ensemble, plongée, contre-plongée....)
  • Les éclairages
  • Le son, ou les bruits d’ambiance importants
  • Une petite description de la scène
  • Les dialogues


Un exemple de story-board vierge

Certains organismes peuvent aider financièrement à la rédaction d’un scénario.
Pour une lecture illimitée hors ligne, vous avez la possibilité de télécharger gratuitement cet article au format PDF :
Video-synopsis-scenario-et-storyboard.pdf

A voir également

Réalisé sous la direction de , fondateur de CommentCaMarche.net.

Ce document intitulé «  Vidéo : synopsis, scénario et storyboard  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.