Référencement d’une plage de cellules

Juin 2015

PLAGE DE CELLULES CONTIGUËS

Une plage de cellules se note en indiquant les références de la cellule de début et de fin, séparées par le caractère : (deux-points) :
Reference_Cellule_Debut:Reference_Cellule_Fin
La référence à une ligne ou à une colonne dans une formule se fait en précisant tout simplement le nom de la ligne ou de la colonne.

La notation de plusieurs lignes contiguës se fait en séparant la référence de la ligne de début et de la ligne de fin par le caractère ; (point-virgule) :Ligne_Debut;Ligne_Fin
  • En notation L1C1 la notation sera :LNumeroDebut:LNumeroFin
  • En notation A1 la notation sera :NumeroDebut:NumeroFin

PLAGE DE CELLULES NON CONTIGUËS

Dans les formules, une sélection de cellules ou de plages de cellules disjointes se note en indiquant les références des cellules ou plages de cellules contiguës séparées par des points-virgules:Ref_Cellule1;Ref_Cellule2;Ref_Cellule_Debut_Plage1:Ref_Cellule_Fin_Plage1
Une sélection de lignes disjointes se note en indiquant les références des lignes séparées par des points-virgules :
Ref_Ligne1;Ref_Ligne2;...

Opérateurs

Les expressions peuvent comporter différents types d’opérateurs, classiquement répartis en trois catégories :
  • opérateurs arithmétiques,
  • opérateurs de comparaison,
  • opérateurs texte.

OPERATEURS ARITHMETIQUES

Les opérateurs arithmétiques sont toujours accompagnés de constantes ou de références à des cellules. On appelle opérandes les valeurs sur lesquelles l’opérateur agit. On distingue deux types d’opérateurs arithmétiques :
  • les opérateurs unaires agissant sur un seul élément, n’admettant donc qu’une seule opérande, située à droite de l’opérateur. Par exemple :=-A6
  • les opérateurs binaires agissant sur deux éléments (admettant deux opérandes, situées de part et d’autre de l’opérateur). Par exemple :=B4 + A6


Les opérateurs arithmétiques sont les suivants :

Opérateur Dénomination Type Description
+Opérateur d’additionBinaire Ajoute deux valeurs
-Opérateur de soustractionBinaireSoustrait deux valeurs
-Opérateur d’inversionUnaireDonne la valeur opposée d’une valeur
*Opérateur de multiplicationBinaireMultiplie deux valeurs
/Opérateur de divisionBinaireDivise deux valeurs
^Opérateur de puissanceBinaireÉlève l’opérande de gauche à la puissance précisée par l’opérande de droite
%Opérateur moduloBinaireDonne le reste de la division entière entre 2 nombres

De l’utilisation des parenthèses

Les opérateurs arithmétiques possèdent un ordre de priorité. Pour modifier celui-ci, vous pouvez recourir aux parenthèses.
Le tableau suivant présente la priorité des opérateurs par ordre décroissant :
Opérateur Description
()Parenthèses
:(deux-points),(virgule)espace simpleOpérateurs de référence
-Négation (comme dans –1)
%Pourcentage
^Exposant
* et /Multiplication et division
+ et –Addition et soustraction
&Concaténation de deux chaînes de texte
= < > <= >= <>Opérateurs de comparaison

Lorsque deux opérateurs possèdent la même priorité, le calcul s’effectue de la gauche vers la droite.

OPERATEURS DE COMPARAISON

Les opérateurs de comparaison sont employés dans des structures conditionnelles : des instructions qui permettent de tester si une condition est vraie ou non. Les structures conditionnelles peuvent être associées entre elles. Les opérateurs de comparaison sont également souvent nommés opérateurs relationnels.
Les opérateurs relationnels sont les suivants :

Opérateur Dénomination Description
=Opérateur d’égalité Compare deux valeurs et vérifie leur égalité
<Opérateur d’infériorité stricteVérifie qu’une valeur est strictement inférieure à une autre
<=Opérateur d’inférioritéVérifie qu’une valeur est inférieure ou égale à une autre
>Opérateur de supériorité stricteVérifie qu’une valeur est strictement supérieure à une autre
>=Opérateur de supérioritéVérifie qu’une valeur est supérieure ou égale à une autre
<>Opérateur de différenceVérifie que deux valeurs sont différentes

OPERATEURS TEXTE

Pratiquement tous les tableurs proposent au moins un opérateur nommé opérateur de concaténation, qui permet de joindre deux valeurs textuelles. L’opérateur de concaténation noté & s’emploie comme suit :

Dans l’exemple ci-dessus, la valeur de la cellule B15 (« Total TTC ») est calculée automatiquement en concaténant la valeur de la cellule B13 (dont la référence absolue est notée $B$13), une chaîne composée d’un espace, et la valeur de la cellule E5 (dont la référence absolue est notée $E$5), grâce à la formule suivante :
=$B$13 & " " & $E$5
Nous avons vu références et opérateurs : il est temps d’essayer de mettre ces premières connaissances à l’œuvre dans un premier petit exercice pratique.

EXEMPLE PRATIQUE

Le but de cet exemple est d’employer des formules afin de calculer automatiquement le prix TTC (Toutes Taxes Comprises) d’une liste d’articles dont le prix est donné Hors Taxe (HT), puis de calculer le prix total de ces articles.


Pour avoir le montant TTC de l’article 34FR453, il suffit d’ajouter à son montant HT le montant équivalent à la taxe, c’est-à-dire le montant HT que multiplie la valeur de la TVA (19,6 % dans notre cas) :
Montant_TTC = Montant_HT + Montant_HT*TVA
Dans le cas ci-dessus,
  • le montant TTC est situé en E6,
  • le montant HT est situé en D6,
  • le montant de la TVA est situé en D11,

ce qui nous donne la formule suivante :
= D6 + D6*D11

Pour calculer le montant TTC de l’article 34FR453, il suffit donc dans un premier temps de sélectionner la cellule correspondant à ce calcul (E6) puis de commencer la saisie de la formule (soit en commençant avec le signe égal, soit en cliquant sur le bouton de formule).
Le tableur est alors en mode saisie de formule, il suffit alors :
  • soit de saisir directement la formule au clavier,
  • soit de constituer la formule en sélectionnant les cellules au fur et à mesure.

Dans le second cas, un clic sur la cellule D6 va automatiquement ajouter son nom dans la barre de formule. Un nouveau clic sur cette cellule va afficher D6+D6 car l’addition est l’opération par défaut dans le tableur. Il suffit ensuite d’appuyer sur la touche * pour signaler que l’on souhaite faire une multiplication, puis de sélectionner la cellule D11.
Afin de valider la formule il est nécessaire d’appuyer sur la touche ENTREE du clavier ou bien d’utiliser le bouton Entrée de la barre de formule. Le tableur va alors afficher le résultat du calcul au niveau de la cellule E6 :
Pour une lecture illimitée hors ligne, vous avez la possibilité de télécharger gratuitement cet article au format PDF :
Referencement-d-une-plage-de-cellules .pdf

Réalisé sous la direction de , fondateur de CommentCaMarche.net.


A voir également

Ce document intitulé «  Référencement d’une plage de cellules  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.