WAP - Le protocole

Décembre 2016

Les couches WAP

Le protocole WAP est défini selon des couches, c'est-à-dire des niveaux d'abstraction des données (dans l'esprit du modèle OSI) afin de séparer les différents traitements des données nécessaires pour effectuer la transaction. Cela donne la possibilité d'implémenter (c'est-à-dire en quelque sorte de programmer avec un langage spécifique) différemment chacune de ces couches. Ainsi, chacune de ces couches définit une interface vis-à-vis de la couche suivante, ce qui permet une grande modularité des services, donc une évolutivité possible de chacune des implémentations.

Le protocole WAP est scindé en cinq couches :

les couches WAP

  • La couche WAE (Wireless Application Environment) est la couche application du WAP
  • La couche WSP (Wireless Session Protocol) est la couche session du WAP
  • La couche WTP (Wireless Transaction Protocol) est la couche transaction du WAP
  • La couche WTLS (Wireless Transport Layer Security) est la couche sécurité du WAP
  • La couche WDP (Wireless Datagram Protocol) est la couche transport du WAP

La couche WAE (Wireless Application Environment)

La couche application du WAP définit l'environnement de développement des applications sur les terminaux mobiles. Elle fournit ainsi des fonctionnalités applicatives telles que :

  • le WML (Wireless Markup Language, que l'on peut traduire par Langage à balises pour le monde sans fil): il s'agit d'un langage qui formalise l'écriture d'un document avec des balises de formatage indiquant la façon dont le document doit être présenté sur un terminal mobile et définit les liens établis avec d'autres documents. Il s'agit d'un langage défini beaucoup plus strictement que le HTML, par une DTD (Document Type Definition, un document qui indique la syntaxe à respecter pour établir un document)
  • Le WML

  • le WMLScript: un langage de script interprété par le terminal mobile, dérivé de l'ECMAScript à l'image du Javascript (il n'est toutefois pas compatible). Il permet d'exécuter de petits scripts contenant des instructions simples telles que des boucles, des structures conditionnelles, des fonctions, ...
  • le WTA (Wireless Telephony Applications), un ensemble d'interfaces prédéfinies servant à créer des applications téléphoniques

Chaque terminal mobile est équipé de deux user-agents, des applications permettant d'interpréter des documents et de gérer des événements (appui sur un bouton, ...) (au même titre qu'un navigateur internet, le navigateur étant lui-même un user-agent). Les deux user-agents des terminaux sans fil WAP sont :

  • le WML user-agent
  • le WTA user-agent

La couche WSP (Wireless Session Protocol)

La couche session est constituée de deux protocoles :

La présence de ces deux protocoles permet de bénéficier soit de longues sessions sans acquittement, dans lesquelles la communication peut être suspendue puis reprise, ou bien de sessions initiées par le serveur (technologie PUSH).

La couche WTP (Wireless Transaction Protocol)

La couche de transaction gère le déroulement de la transaction, elle définit donc la fiabilité du service. La communication peut se faire de trois façons, c'est-à-dire :

  • à sens unique avec acquittement
  • à sens unique sans acquittement
  • en full duplex avec acquittement

Elle permet en outre d'effectuer des transactions synchrones et de retarder les acquittements afin de les gérer par paquets.

La couche WTLS (Wireless Transport Layer Security)

Puisque les données circulent entre le terminal mobile et la passerelle grâce à des réseaux sans fil, il est nécessaire que les transactions soient sécurisées, c'est ce que se propose de faire la couche sécurité. Celle-ci est basée sur le standard SSL (Secure Socket Layer) et permet :

  • de crypter les échanges de données
  • de garantir l'intégrité des données (vérifier que celles-ci n'ont pas été modifiées)
  • d'authentifier les acteurs de l'échange

La couche sécurité

Etant donné que les réseaux sans fil n'ont au début du millénaire qu'une bande passante réduite, la couche sécurité a été prévue pour optimiser la taille des données sécurisées.

La couche WDP (Wireless Datagram Protocol)

La couche WDP est à la base de la pile de protocoles WAP, c'est elle qui est chargée de l'interface avec les protocoles de transmission de données utilisés par les opérateurs de télécoms :

  • GSM data
  • HSCSD
  • GPRS
  • UMTS

A voir également :

Ce document intitulé «  WAP - Le protocole  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.